Article 

Verratti : «Le PSG n’est pas si loin du Real»

Publié le lundi 19 mars 2018 à 13:00 par Philippe Goguet
Avant de partir rejoindre la sélection italienne, Marco Verratti s'est confié à la Gazzetta dello Sport et, s'il a beaucoup été question de l'échec de la Nazionale dans la course au Mondial, il a aussi évoqué le club parisien. Quelques jours à peine après la claque reçue face à Madrid, il a donné son avis sur le projet du PSG et notamment l'importance prise par Neymar.

C'est à la presse italienne que Marco Verratti a donné l'une de ses rares interviews écrites de la saison, et ce quelques jours à peine après la claque reçue face à un Real Madrid vainqueur aussi bien à l'aller qu'au retour en huitième de finales de la Ligue des Champions. Dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport, le milieu italien du PSG a beaucoup parlé de la Nazionale, pas qualifiée pour le Mondial 2018, mais aussi du PSG et de la suite du projet après cette claque.

Alors que Dani Alves a déclaré que le PSG manque de cohésion et que Mbappé trouve que le Real a montré la différence entre les grands joueurs et les champions, l'analyse de l'Italien est différente : «La déception se fait toujours davantage sentir à chaud. Le Real est un adversaire difficile, mais nous étions convaincus de pouvoir nous qualifier. Le PSG n’est pas si loin du Real. Après, ce sont certains épisodes qui font la différence. Peut-être que Ronaldo n’a pas fait grand-chose à l’aller, mais il finit le match avec deux buts.»

Le journaliste qui l'interroge lui fait d'ailleurs remarquer qu'au retour, il n’y avait pas Neymar. Verratti approuve : «C’est comme enlever Messi du Barça. Ce sont des joueurs qui font 30% d’une équipe. Nous avons la chance de l’avoir avec nous. Si le club a payé autant pour l’avoir, c’est parce que c’est un phénomène.» Amené à comparer sa relation avec le Brésilien à celle avec Ibrahimovic, Verratti se livre : «Ibrahimovic est peut-être plus sélectif en amitié. Mais sur le terrain, ils se ressemblent. Ce sont deux leaders, qui poussent leurs coéquipiers et s’entraînent au maximum.»

Face au Real Madrid, Marco Verratti a aussi montré sa face sombre avec ce carton rouge terriblement pénalisant récolté pour avoir hurlé sur l'arbitre. Il admet sa faute : «Face au Real, j’ai commis une erreur. Mais c’est un rouge de frustration. Parfois les arbitres pourraient être plus tolérants. J’ai eu une réaction déplacée, mais je n’ai insulté personne, alors que Messi, qui protestait en montrant du doigt l’arbitre juste devant lui n’a même pas été sanctionné. Mais il faut que je progresse sur cet aspect.»

Verratti va aussi se confier sur la suite du projet du PSG, notamment son avenir personnel, et il affirme que son été sera calme : «J’ai lu que Raiola m’avait proposé au Barça. C’est faux. J’ai parlé avec les dirigeants, ils savent ce que je pense, les choses sont claires : j’ai décidé de rester. J’ai l’idée fixe de gagner avec le PSG, un club qui m’a permis de grandir aussi au niveau humain. Et de partager un projet ambitieux. J’espère que mes coéquipiers partagent aussi cet état d’esprit. Une défaite ne peut pas tout en remettre en cause.»

Et il n'est pas le seul à s'inscrire dans ce projet d'envergure. Interrogé sur Neymar, Verratti n'imagine pas un instant le Brésilien partir : «Pour atteindre de grands objectifs, il faut de grands joueurs. Avec Neymar tout est plus facile.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 21 octobre

samedi 20 octobre

vendredi 19 octobre

jeudi 18 octobre

mercredi 17 octobre

mardi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux