Article 

Echouafni avant LOSC/PSG : «L'envie de bien débuter notre année»

Publié le samedi 12 janvier 2019 à 19:20 par Homer
A la veille du déplacement à Lille, l'entraîneur parisien Olivier Echouafni répondait aux questions de la presse. Il a aussi été question du recrutement en cette période de mercato, mais le technicien parisien est aussi revenu sur la rencontre aller face au LOSC, aux matchs de Coupe et sur le cas particulier de Sandy Baltimore.

Tirage en Coupe de France contre le Havre

« On est plus focalisés sur le championnat, mais on est très content d'aller face à cette équipe havraise, une des meilleures équipes du groupe A de D2. Elle a un gros match ce weekend contre La Roche S/Yon, qui sera important. C'est surtout par l'envie de l'investissement de son actionnaire principal de mettre en avant le football féminin et, en plus d'être proche de son équipe, de vouloir faire monter en D1. C'est une belle affiche, cela permet de promouvoir le football féminin dans cette région et au Stade Océane.»

Retrouvailles avec Kergal

« C'est bien de retrouver des filles formées au PSG qu'on va retrouver la-bàs. J'ai l'impression d'ailleurs à chaque déplacement qu'on en a un peu partout, comme à Lille ce week-end face à Lina Boussaha (NDLR : prêtée cette saison au LOSC) et Ouleye Sarr.»

Revanche de l'aller face à Lille

« Je trouve que c'est un grand mot «revanche». On a surtout envie de parler de nous, de ce qu'on a fait, pas bien fait. On s'est fait accrocher, mais au vu de la physionomie de la rencontre, on doit le gagner, même en étant moins bon. Au bout du compte, cela nous coute très cher face à l'OL. C'est notre seul match nul après Lyon et on traîne encore ces deux points de retard. On a envie de bien débuter notre année, après cette première victoire en Coupe de France. Maintenant, c'est le championnat, il nous reste huit matchs et on sait que nous n'avons pas le droit de perdre des points en cours de route.»

Son avis sur Lille, pire attaque de D1

« Je ne me pose pas vraiment la question de savoir si elles sont moins fortes offensivement parce qu'elles ont marqué contre nous. Et nous n'avons pas réussi à faire la différence. On sait que cela ne va pas être un match simple. On est focalisés sur l'envie de faire de bonnes performances, de gagner des matchs et rester collé dans le sillage de Lyon. On va jouer tous les matchs pour l'emporter, on va à Lille dans cet optique, et pour être à la hauteur du match.»

Retrouvailles contre Lille, première équipe à faire souffrir Paris défensivement à l'aller

« Il peut y avoir plusieurs paramètres, mais c'est chercher des excuses la où il n'y en a pas. On connait les qualités de percussion, de vitesse, de profondeur d'Ouleymata Sarr qui est, encore, une joueuse formée au PSG. On le sait. On sait que Lille va nous attendre et va jouer sur ses qualités pour nous prendre en défaut. Mais aussi, depuis cette rencontre, le PSG a progressé ! On a réellement progressé dans le jeu. Peut-être qu'en début de saison, avec un mercato tardif et des joueuses qui sont arrivées au compte-goutte, cela ne nous a pas permis de prendre totalement nos repères et ce match était l'aboutissement d'une rencontre mal maîtrisée. Désormais, on a envie d'aller à Lille avec plus de maîtrise et être plus efficace. Je trouve que depuis trois rencontres, le groupe est en train de bien progresser. Il a franchi un réel cap. Maintenant, ce que je suis en train de vous dire ne va pas se traduire dimanche sur le terrain. A nous de faire les choses avec beaucoup de professionnalisme, de sérieux et d'implication avec la trêve internationale.»

L'arrivée de Nadim 

« Elle sera intégrée dans l'équipe, elle est dans le groupe pour dimanche, puisqu'elle n'était pas qualifiée pour la rencontre en Coupe de France. On est très content de la voir nous rejoindre dans cette seconde partie de saison parcequ'on aura besoin de sesqualités de joueuses et de son expérience, qui nous aura surement manqué en première partie de saison. Et pour des joueuses comme Marie Katoto, Signe Bruun, Wang Shuang, Kadi Diani, qui restent encore de jeunes joueuses, Nadia Nadim peut leur apporter beaucoup, ce petit plus qui leur a manqué parfois. (Recrutée principalement pour son expérience ?) Pour toutes ses qualités ! C'est un tout. L'idée était de chercher une attaquante expérimentée mais qui a beaucoup de qualités. Nadia a tous les pré-requis qui peut amener un plus qualitatif à notre groupe.» 

Son adaptation 

« Sincèrement, naturellement, j'ai l'impression qu'elle est là depuis le début de saison avec nous. Son itégration se passe très bien. Elle est heureuse, elle a vécu six mois difficiles, elle était dans les tuyaux cet été pour la faire venir. On est content de l'avoir, elle va nous apporter beaucoup de choses. Quand on est une grande buteuse de son calibre, on attend des buts. Elle est la pour six mois, l'idée était de la relancer. Après, il n'est pas dit qu'elle ne va pas prolonger par la suite. C'est un commun accord entre le club et son agent, elle voulait savoir ou elle arrivait, dans quel type de club et pouvoir se faire une idée. Mais on aura tout le loisir de faire le point avec elle en fin de saison.» 

Le recrutement

« Côté arrivées, hormis une très belle opportunité non refusable, c'est terminé. L'idée est de déjà préparer la fin de saison prochaine. On a quelques filles qui vont arriver en fin de contrat, on les recevra en fin de saison. Du coup, cela se prépare aussi. On est patients, on est à l'écoute, on regarde aussi. A cet instant, notre recrutement est terminé mais on verra les possibilités, si elles existent, le mercato est ouvert jusqu'au 31 janvier.

Il y a certaines filles qui peuvent être amenées à partir. On leur a déjà signifié comment nous voyions les choses. Il ne faut pas que ce soit vécu comme un échec. Elles ont besoin de jouer, d'avoir de la compétition. Si elles peuvent en avoir dans un autre club, ce serait bien pour elles et pour nous. (Les prolonger avant de partir ?) Peut être, mais pas forcément, cela va dépendre des cas particuliers. On a deux filles dans ce cas, peut etre une troisième en fonction des opportunités qui se présentent en fin de mercato.»

L'état du groupe

« Il n'y a pas de blessées, mais quelques malades avec ce temps qui n'est pas très simple à gérer... On a quelques bronchites, des grippées. On doit lutter contre cela. Il y a des filles qui sont en méforme donc nous restons concentrées et devons faire attention pour ne pas les fatiguer encore plus et ne pas les avoir encore sur le flanc durant quinze jours.»

La progression de Baltimore 

« Elle a une très grande marge de progression encore. Elle est encore très jeune. Elle a beaucoup de qualités, elle doit être beaucoup à l'écoute. Elle ne l'est pas tout le temps. Elle a besoin d'avoir du rythme, un petit peu de compétition, mais la concurrence est très forte. Avec Ashley Lawrence en face qui est une joueuse qui marche un peu sur l'eau en ce moment, c'est compliqué pour elle mais je suis content qu'elle soit bien revenue contre Bréquigny avec deux buts marqués.

Après il faut qu'elle arrive aussi à être plus performante, plus régulière sur la durée d'un match. Elle a tendance à être bien durant une heure puis est capable de baisser le pied. Elle a toutes les qualités, elle va vite, elle est très technique, très puissante. Après on peut lui reprocher ses statistiques. Elle l'a fait contre Bréquigny certes. Il faut qu'elle soit plus régulière dans ses entrainements, mais aussi en match quand elle aura du temps de jeu. Mais nous ne l'avons pas eu beaucoup avec nous durant cette première partie de saison avec les sélections Equipe de France, entre le retour de la Coupe du Monde U20 et les tournois. On a envie de l'avoir aussi avec nous. Elle part en sélection mais le groupe continue de jouer et des joueuses s'imposent. Mais j'attends beaucoup de Sandy, elle progresse et c'est le plus important.»



News 

Aujourd'hui

mardi 20 août

lundi 19 août

dimanche 18 août

samedi 17 août

vendredi 16 août

jeudi 15 août

mercredi 14 août

mardi 13 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux