Article 

Echouafni : «Une très grande marge de progression»

Publié le samedi 15 septembre 2018 à 20:38 par Homer
L'entraineur du PSG a réagit à la belle victoire de ses troupes sur la pelouse de l'ASJ Soyaux (6-0). Le coach parisien a affiché sa satisfaction mais a également souligné la prestation de ses adversaires.

Le dernier quart d'heure de la 1e mi-temps, moment clé :

«Deux moments clés, une première demi-heure où on a pas réussi à rentrer dans niotre match. L'équipe de Soyaux nous a énormément pressé, nous a mis en difficulté, aurait meme mérité de marquer sur la frappe sur la barre. Je pense qu'on devait avoir le match de Ligue des Champions il y a deux jours dans les jambes avec un long déplacement. Je m'y attendais. Finalemement, on a su retrouver un petit peu de fraîcheur et cette fin de première mi-temps a été tonitruante avec 4 buts marqués, où on a su être très efficace.»

Le PSG qui se met en place :

«C'est toujours plus facile quand vous enchaînez les buts avant la mi-temps. Pour moi, c'est trop cher payé par rapport à la prestation de l'équipe de Soyaux, il faut le reconnaitre qu'elles ont réalisé une très bonne demi-heure. Malheureusement, elles n'ont pas su profiter de leur temps fort pour marquer. Nous avons subi et nous avons réussi à les prendre en contre, à marquer ce but qui nous a délivré. Nous avons enfoncé le clou. La seconde mi-temps a été bien gérée, nous les avons fait courir. Le score aurait pu être encore plus important, je pense que nous les avons respectés.»

Une mise en puissance de l'équipe :

«On est vraiment encore aux prémices. On vient de récupérer des nouvelles joueuses il y a juste 10 jours. Il faut trouver les automatismes. Ce sont des étrangères. Avec 12 nationalités dans le vestiaire, ce n'est pas rien. En même temps, on ressent qu'il y a une véritable envie de faire de bonnes choses, ensemble, avec un esprit de cohésion. Maintenant, on va insister encore plus dans le jeu parce que je pense que nous avons une très grande marge de progression.»

Le match des recrues : 

«Le contenu de leurs matchs est assez bon. Il faut que nous fassions du turnover avec des rencontres tous les trois jours. On y laisse beaucoup d'énergie. J'avais décidé de préserver Wang en vue des échéances des prochaines semaines par exemple. Elles vont doucement toutes s'adapter, s'acclimater. Je suis très content pour Bruun, une véritable buteuse, qui a marqué. Comme Marie Katoto et Kadi Diani, c'est très important qu'elles scorent.»

La progression de Zamanian : 

«Elle est en phase d'apprentissage. Elle découvre la France, le championnat français, la culture qu'il y a autour, celle du travail, du collectif. Il va falloir lui laisser un petit peu de temps. Elle a encore aujourd'hui des manques. Croyez-moi, dans quelques semaines, quelques mois, ce sera comblé, elle deviendra une joueuse déterminante du PSG.»

Paris qui marque beaucoup, le plein de confiance : 

«Quand je vois le résultat de Montpellier à Fleury et qui perd (1-0), je pense au final qu'on a fait un très bon résultat la-bàs, avec un effectif très amoindri. Maintenant, on est peut-être lancé, mais les matchs restent compliqués, difficiles, à l'image des 30 premières minutes de ce match. Nous nous devons d'être professionnels, sérieux, appliqués et de montrer que le PSG sera présent cette année.»

La succession de Lair :

«Ca se passe très bien. On prend nos marques, on découvre les joueuses pour certaines, on apprend à les connaître. L'objectif est d'aller le plus loin, le plus haut possible. Les joueuses ne savent pas jusqu'où elles peuvent aller. Elles n'ont pas encore pris conscience de ce qu'elles peuvent faire.»

Propos recueillis par @Air1_16.



News 

Aujourd'hui

lundi 17 septembre

dimanche 16 septembre

samedi 15 septembre

vendredi 14 septembre

jeudi 13 septembre

mercredi 12 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux