Article 

La Coupe du Monde des parisiennes, 5e jour

Publié le mardi 11 juin 2019 à 22:51 par Homer
CulturePSG vous résume la journée des joueuses parisiennes évoluant à la Coupe du Monde féminine. Etaient concernées la gardienne Endler (Chili) et la défenseure Glas (Suède).

Chili - Suède : 0-2

La rencontre opposait donc les deux parisiennes du jour, la capitaine Tiane Endler dans les buts du Chili face à la défenseure latérale droite de la Suède Hanna Glas. Les Suédoises ont dominé largement la rencontre mais ont été très imprécises face au but d'Endler, les Chiliennes se contentant notamment de bien défendre sans arriver à inquiéter Lindahl de toute la première période. Après 20 minutes dans le même schéma en début de seconde période, la match est arrêté à cause des intempéries. Les joueuses reprendront 25 minutes plus tard, sans changer la physionomie de la rencontre. La Suède parvient enfin à marquer sur un ballon mal dégagé dans la surface, Asllani récupère et envoie une frappe sous la barre qu'Endler ne peur sortir (1-0, 84e). Le Chili aura eu sa chance d'égaliser mais le tir de Lara passe au dessus de la barre (90e+1), mais Janogy s'offre un raid solitaire sur une récupération haute et s'en va battre Endler d'une frappe puissante en pivot du gauche (2-0, 90e+4).

Côté Suédois, Hanna Glas a occupé le flanc droit de la défense mais a passé le plus clair de son temps dans le camp chilien, jouant très haut, face à un bloc adverse qui se contente de défendre. Quelques belles passes en profondeur pour Jakobsson, Blackstenius ou Asllani notamment, peu de centres de sa part, Jakobsson campant sur l'aile droite sur l'ensemble du match. Chez les anciennes parisiennes, on retrouvait Caroline Seger et Kosovare Asllani. La première a aspiré tous les ballons de relance chiliennes avec Rolfo avant de repartir à l'attaque, la seconde a été très brouillone offensivement, malgré le but de la victoire et plusieurs tirs de sa part. Pour l'équipe du Chili, Tiane Endler a tenu sa défense de manière efficace durant 84 minutes. De bonnes interventions, notamment après la coupure avec au moins une parade et trois arrêts mais ne peut rien sur les buts puissants suédois.


Dans les autres rencontres de la journée, les Pays-Bas de Loes Geurts (gardienne remplaçante passée par le PSG en 2016/17) ont eu toutes les peines du monde à battre la Nouvelle-Zélande. La costaude équipe océanique a fait valoir ses qualités de contre, même si les Néerlandaises ont obtenu de très belles occasions de marquer, dominant l'ensemble de la rencontre. Joord va délivrer les Oranjes, championnes d'Europe en titre, dans les arrêts de jeu d'une tête décroisée piquée qui trompait Nayler (1-0, 90e+2).

Plus tard dans la soirée, les Etats-Unis ont étrillé la Thaïlande 13-0, soit la plus large victoire en Coupe du Monde. Les anciennes parisiennes Lindsey Horan (milieu gauche) et Tobin Heath (ailière droite) étaient titulaires. Allie Long est restée sur le banc. Dans un match à sens unique, les Américaines ont déroulé logiquement. Supérieures techniquement et physiquement, les USA sont rentrés au vestiaire avec 3 buts d'avance, bien que l'addition devait être plus lourde. En seconde période, le score a largement augmenté. Horan a mis un but (le 3e), Heath n'a pas marqué mais a mis le feu sur l'aile droite durant 57 minutes. Alex Morgan a mis un quintuplé.

Toutes les équipes ont disputé leur première rencontre.



News 

Aujourd'hui

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

mardi 11 juin

lundi 10 juin

dimanche 09 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux