Article 

Lyon/PSG (1-0), les parisiennes abandonnent leur trophée

Publié le samedi 9 février 2019 à 22:54 par Homer
Malgré un match intéressant sur la pelouse du Groupama Stadium de Lyon, les joueuses d'Echouafni s'inclinent sur le plus petit des écarts, neuf mois après avoir remporté la Coupe de France, laissant le champ libre aux lyonnaises pour décrocher le prochain trophée.

Le contexte : 

Paris est confiant, fort de 8 matchs de suite en l'emportant et en ayant quasiment validé sa prochaine qualification en Coupe d'Europe après un très bon match contre Montpellier (4-0). Le PSG affronte une équipe de l'OL revancharde, battue en Coupe de France l'an dernier à Strasbourg sur un but de Katoto (1-0). Les conditions météo et un but refusé en fin de match sont encore dans la tête des joueuses adverses. Echouafni avait annoncé se rendre à Lyon pour gagner, peu importe le contenu, mais en étant plus efficace qu'en championnat (1-1). Il alignait un 4-4-2 à plat, avec Nadim et Katoto en attaque, soutenues sur les ailes par Lawrence sur la gauche et Wang sur la droite. Endler est titulaire dans les buts. Diani sur le banc pour peser en seconde période.

Composition du PSG : Endler - Périsset, Paredes, Dudek, Morroni - Wang, Formiga ©; Geyoro, Lawrence - Nadim, Katoto.
Banc : Kiedrzynek, Glas, Diallo, Diani, Bruun

Le match : 

Paris est pris à la gorge d'entrée par l'OL et n'arrive pas à se dégager durablement. Bronze est même à deux doigts de marquer au bout de quelques minutes mais Endler s'interpose devant l'Anglaise (5e). Peu après, il faut une intervention décisive de Périsset qui dégage le ballon sur la ligne après une reprise de Le Sommer suivant une frappre repoussée d'Hegerberg. Le ballon était rentré mais l'arbitre n'a pas validé le but (9e). Paris sous pression encore sur l'action suivante, Hegerberg dans la surface n'arrive pas à redresser la direction du ballon vers le but vide (10e). Mais le PSG répond au quart d'heure, sur un très bon centre venu de la gauche, Nadim, seule au second poteau, pique sa tête mais un peu trop pour tromber Bouhaddi qui peut s'emparer du ballon après le ballon (15e).

Lyon croit ouvrir la marque sur un tir dévié dans son propre but par Dudek, mais l'arbitre de touche signale que le ballon était sorti en 6m alors que cela n'est pas du tout le cas (16e). Puis Sur une offensive d'Henry, Morroni l'accroche à la cheville et l'arbitre siffle un pénalty. Il est tiré par Mbock mais Endler sauve la patrie partant du bon côté et repousse la frappe mal placée (20e).Après ce pénalty manqué, les débats se rééquilibbrent quelque peu. Geyoro a une belle occasion en fin de première période mais le score n'évolue pas avant la pause.

En seconde période, le PSG est un peu mieux, notamment techniquement, mais se précipite un peu trop. Dudek à la lutte avec Le Sommer tombe et touche à plusieurs reprises le ballon du bras et de la main, l'arbitre ne siffle pas de pénalty, ce n'était certes pas volontaire mais mais on en a vu des sifflés pour bien moins que ça (50e). Le PSG est dans un temps fort, présent dans le camp de l'OL. Formiga sert parfaitement Katoto qui file vers le but mais Mbock sauve son camp (58e). Sur l'offensive suivante, c'est Lyon qui débloque le match. Bronze dans la surface du PSG voit Formiga défendre et pousser le ballon sur Endler qui se détend pour repousser le ballon sur sa droite mais la milieu galloise Fishlock a bien suivi et marque malgré le retour de deux parisiennes (1-0, 60e). 

Echouafni tente le tout pour le tout et Diani (remplaçant Nadim 61e) puis Diallo (à la place de Wang 67e) entrent. Paris pense égaliser sur un long ballon de Dudek dans la surface de l'OL, Renard se rate de la tête, Katoto récupère et place un lob qui frôle le but de Bouhaddi (80e). Bruun entre en fin de match (suppléeant Lawrence 85e), le PSG pousse mais Lyon résiste Hegerberg fait même travailler Endler à l'entame des arrêts de jeu. Le PSG est constamment dans le camp de l'OL depuis l'entame du dernier quart d'heure mais ne trouve pas la faille et s'incline sur le plus petit des écarts.

Le PSG lâche donc sa Coupe de France, à regret. Il aura manqué beaucoup de justesse technique aux parisiennes et de calme dans certaines situations offensives. Si dans l'engagement, les parisiennes étaient présentes et se rapprochent toujours de l'OL, il en manque encore un peu. 

Prochain rendez-vous : 

Derby francilien pour le prochain match des parisiennes, le PSG recevra Fleury le dimanche 17 février au Camp des Loges.



News 

Aujourd'hui

mardi 23 juillet

lundi 22 juillet

dimanche 21 juillet

samedi 20 juillet

vendredi 19 juillet

jeudi 18 juillet

mercredi 17 juillet

mardi 16 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux