Article 

Diaby et Georgen, des prêtés qui jouent peu mais apprennent

Publié le jeudi 26 avril 2018 à 18:20 par Philippe Goguet
Deux des jeunes joueurs prêtés par le PSG l'hiver dernier, à savoir Alec Georgen à l'AZ Alkmaar et Moussa Diaby à Crotone jouent assez peu dans leur nouveau club. Pour autant, ils estiment que leur expérience est enrichissante.

Après Ikoné et Edouard l'été dernier, le PSG a prêté cet hiver quatre autres jeunes de son centre de formation. Si Rémy Descamps et Yohan Demoncy, respectivement gardien et milieu défensif issus de la génération 1996, ont choisi de se faire les dents en Ligue 2 et accumulent du temps de jeu à l'étage inférieur, deux joueurs plus jeunes ont choisi de s'exiler à l'étranger. Alec Georgen (19 ans) a ainsi été prêté du côté de l'AZ Alkmaar aux Pays-Bas tandis que Moussa Diaby (18 ans) est quant à lui du côté de Crotone, petit club de la Série A italienne.

Le premier n'a pas découvert la première division néerlandaise comme espéré mais plutôt la D2 avec la réserve. Arrivé alors que celle-ci était avant-dernière, l'arrière droit s'est immédiatement imposé comme titulaire et l'AZ a enchaîné quatre victoires consécutives. Problème, le dernier match de Georgen date désormais d'il y a deux mois pile puisque le champion d'Europe U17 en 2015 avec la France s'est blessé au tendon d'Achille. Proche d'un retour depuis quelques semaines, il n'a toutefois toujours pas retrouvé la compétition. Mais dans L'Equipe, le père du joueur tire un bilan positif de cette expérience : «S'il peut intégrer l'équipe première, pourquoi ne pas rester un an de plus ici ? Alec s'y sent bien.» Le prêt étant sans option d'achat, il faudra négocier avec Paris cet été.

Autre joueur prêté sans option d'achat fin janvier, Moussa Diaby a connu une trajectoire bien différente. Un premier match très réussi avec les U19 de Crotone avec 1 but et 1 passe décisive qui lui a valu de passer sur le banc de touche des pros mais aucune entrée en jeu pendant des semaines, les feuilles de match étant à rallonge en Italie... A tel point qu'il a finalement rejoué en U19 quelques semaines plus tard, de nouveau pour un seul match. L'heure de Moussa Diaby avec les pros est arrivée le 14 avril dernier, quand il a fait ses débuts sur la pelouse du Genoa pour les dernières minutes.

Mais ses vrais débuts ont finalement été quelques jours plus tard quand son entraîneur l'a titularisé face à la Juventus Turin. Ailier droit d'une équipe dominée, il va tout donner pendant une grosse heure avant de sortir du terrain. A son actif, on note bien une ou deux percées sur son aile et un centre dangereux pour son équipe et la presse va généralement lui attribuer la note de 6/10, soit la moyenne en Italie, vantant notamment sa vitesse. Dans son entourage, on défend ce prêt alors que le jeune ailier joue peu : «Il a beaucoup appris en quatre mois, notamment tactiquement. Le fait de vivre dans un autre contexte l'a bien fait évoluer aussi.»

Pour les deux joueurs, sous contrat jusqu'en 2020 et parmi les plus grands espoirs du PSG pour le futur, c'est toutefois lors du retour à Paris, et notamment durant la préparation d'avant-saison à laquelle ils devraient être conviés qu'il faudra montrer les progrès accomplis. Car si Unai Emery n'a pas compté sur eux cette saison, Thomas Tuchel pourrait bien leur offrir une chance l'an prochain.

Joueur(s) lié(s) 


News 

mardi 20 novembre

lundi 19 novembre

dimanche 18 novembre

samedi 17 novembre

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux