Article 

Le PSG s'active pour protéger sa formation

Publié le mercredi 16 mai 2018 à 20:57 par Philippe Goguet
De nouvelles méthodes pour éviter la fuite des jeunes talents parisiens vers d'autres clubs ont été mises en place au PSG : propositions prématurées de contrats professionnels, pressions sur les agents ou encore projets personnalisés pour la plupart des joueurs.

C'est un mal inhérent au PSG depuis plusieurs années : la fuite des jeunes du centre de formation parisien vers de grands clubs européens avant même la signature du contrat professionnel. Kinglsey Coman avait ouvert la voie en partant à la Juventus en 2014, Dan-Alex Zagadou l'a suivi au Borussia Dortmund en juin dernier et c'est cette année Claudio Gomes qui a préféré partir à Manchester City. Pour éviter que cette mauvaise série se poursuive, le PSG avait pourtant nommé l'été dernier Luis Fernandez au poste de directeur sportif du centre de formation. Très actif, celui qui est une figure importante du club parisien s'active pour convaincre ses jeunes de rester à Paris mais le club ne s'est pas arrêté là.

Alors qu'Antero Henrique est très observé par sa hiérarchie sur ce dossier, le PSG propose désormais des contrats professionnels à des joueurs très jeunes. Selon les informations du journal L'Équipe, Adil Aouchiche (milieu), Timothée Pembele, Nianzou Kouassi (défenseurs) et Arnaud Kalimuendo (attaquant), joueurs parisiens de la génération 2002, ont reçu dernièrement une offre de contrat professionnel, et ce alors qu'ils sont encore à deux années du terme de leur contrat aspirant. Un contrat d'une durée de trois ans, allant de 3500 à 5000 euros brut par mois, toujours selon le journal, auquel s'ajoute une renégociation quasi automatique de deux ans. 

Alors que la loi française empêche de faire signer des contrat professionnels de plus de 3 ans, cela permet ainsi au PSG d'offrir des contrats de cinq ans via une petite feinte. Le contrat professionnel protégeant mieux que celui de stagiaire, le club tente ainsi de faire face aux rapaces venus de l'étranger qui sont prompts à se jeter sur les périodes où les jeunes se retrouvent entre deux contrats. Cet été, le club de la capitale a ainsi proposé pas moins d'une vingtaine de contrat professionnels aux joueurs de son centre, un chiffre tout bonnement énorme et largement au-dessus des standards habituels. Mais ces contrats offerts à des très jeunes joueurs ne sont pas la seule nouveauté. 

Selon nos confrères d'Espoirs du Foot, le PSG propose désormais un projet personnalisé à ces mêmes jeunes. Il est notamment question d'un passage dans un club partenaire pour se développer avant de revenir au bercail avec un peu plus d'expérience. Il n'est pas question de club filial et le(s) nom(s) du ou des clubs où les jeunes pourraient aller s'aguerrir n'a pas non plus filtré. Vu le dernier hiver, l'US Orléans (Ligue 2) semble toutefois bien placé. Par ailleurs, en cas de refus de signer un contrat professionnel, les joueurs prennent ainsi le risque de ne plus jouer les matches, et verront donc leur exposition se réduire considérablement, ce que le PSG applique depuis plus d'une saison. 

Si ces mesures sont plutôt logiques, L'Equipe révèle une autre initiative plus radicale, et cette fois pas envers les joueurs mais plutôt les entourages de ceux-ci. Selon L'Équipe, la direction sportive aurait fait comprendre aux agents concernés qu'en cas de non aboutissement lors des négociations en vue d'un contrat pro, ils intégreraient la liste officieuse des agents «non amis». Une sanction qui ne faciliterait pas la tâche aux agents pour leurs missions futures, avec la formation ou même l'équipe première. Et pour certains, il y a beaucoup à perdre dans ce cas.



News 

Aujourd'hui

mercredi 17 octobre

mardi 16 octobre

lundi 15 octobre

dimanche 14 octobre

samedi 13 octobre

vendredi 12 octobre

jeudi 11 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux