Article 

Première défaite de la saison pour les U17 du PSG

Publié le dimanche 6 octobre 2019 à 18:14 par Dubdadda
Malgré une nette domination en seconde période face à Boulogne sur Mer, les joueurs de Stéphane Moreau se sont inclinés pour la première fois de la saison en encaissant un penalty en fin de rencontre (0-1). Au classement, les jeunes Parisiens restent leaders du groupe A, à égalité de points avec Lens et Lille. Présent au Camp des Loges, CulturePSG vous propose un compte rendu détaillé de la rencontre.

La composition :

Face à Boulogne-sur-Mer, l'entraîneur des U17 du PSG Stéphane Moreau a décidé d’aligner au milieu de terrain une paire Kamara/Bitshiabu, deux jeunes joueurs polyvalents nés en 2004. Aligné un cran plus haut, Michut était chargé d’alimenter en ballon Labila, avec Noireau et Zahui sur les côtés.

Sallard - Louakima, Mbuyi (Odobert, 80ème), Coulibaly (cap), Najeh (Gharbi, 46ème) - Kamara, Bitshiabu - Noireau, Michut, Zahui (Gassama, 60ème) - Labila

Joueurs non utilisés : Bodiang, Randriamamy

Le match

Les Parisiens monopolisent le ballon dès le coup d’envoi et se procurent rapidement une belle occasion : côté gauche, Najeh centre en direction de Labila qui s’impose dans les airs au premier poteau et place une tête difficilement repoussée par le portier nordiste (2ème). Les coéquipiers de Kamara dominent ce début de match et sur corner, Zahui trouve au point de penalty Bitshiabu dont la tête file au-dessus de la transversale (8ème). Dans la minute suivante, Michut effectue une belle percée plein axe et arme une puissante frappe du droit aux vingt-deux mètres. Le ballon est dévié et file juste à côté des cages boulonnaises (9ème). Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour observer une timide réaction des visiteurs mais Sallard se couche parfaitement sur une frappe lointaine (15ème).

Les débats s’équilibrent au fil des minutes et les protégés de Stéphane Moreau manquent d’imagination et de mouvement dans les trente derniers mètres. Sur une attaque rapide, Michut parvient cependant à décaler Noireau dans la surface qui centre en première intention au second poteau pour Zahui. Le milieu offensif effectue une belle reprise du plat du pied droit et le gardien nordiste sauve de nouveau les siens en repoussant du pied sur sa ligne (22ème). Si les joueurs de la Capitale peinent à imprimer du rythme à cette rencontre, ils se montrent tout de même les plus dangereux, notamment lorsque les latéraux sont trouvés en bonne position. Au point de penalty, Labila est à la réception d’un centre de Najeh mais sa tête n’est pas cadrée (25ème). Quelques instants plus tard, Louakima dépose à son tour le ballon sur la tête de Mbuyi, resté aux avant-postes, qui manque lui aussi le cadre (29ème).

Les Rouge et Noir ne se contentent plus de défendre et parviennent à déstabiliser l’arrière garde parisienne. Suite à un coup de pied arrêté, Sallard, battu, est tout heureux de voir la tête du capitaine boulonnais s’écraser sur la barre transversale (36ème). Très actif depuis le coup d’envoi, Kamara sonne la révolte et remonte le ballon plein axe avant de lancer magnifiquement Louakima dans la profondeur. Dans la surface, le latéral droit centre en retrait pour Michut dont la frappe croisée est sauvée sur sa ligne par un défenseur adverse (39ème). Le jeune milieu de terrain tente une nouvelle fois sa chance juste avant le repos mais sa frappe enroulée du droit passe de peu à côté (44ème). L’arbitre siffle la mi-temps sur ce score nul et vierge.

Au retour des vestiaires, Gharbi fait son entrée sur la pelouse et remplace Najeh (46ème). Sur son premier ballon, le jeune Parisien combine parfaitement avec Labila à proximité du rond central et le lance dans la profondeur. Légèrement décalé côté gauche, l’ancien joueur de l’US Lusitanos de Saint Maur entre dans la surface et ouvre son plat du pied droit. Le geste est parfaitement exécuté mais le ballon s’écrase sur la base du poteau (46ème). Deux minutes plus tard, Gharbi arme une puissante frappe du gauche aux vingt-deux mètres. Le gardien se détend et repousse dans les pieds de Labila qui marque dans le but vide. L’arbitre siffle logiquement une position de hors-jeu et annule l’ouverture du score (48ème). Bien que recroquevillés dans leurs trente derniers mètres, les Boulonnais semblent avoir laissé passer l’orage et les coéquipiers de Kamara pèchent dans les transitions offensives par un manque de rythme et de simplicité. Après une tentative de Noireau complètement ratée (52ème), Stéphane Moreau effectue un second changement à l’heure de jeu avec l’entrée de Gassama à la place de Zahui, très discret en seconde période (60ème).

L’ancien Brestois ne va pas tarder à se mettre en évidence et, suite à un bon décalage de Noireau, il décoche une frappe croisée et sollicite une première fois le gardien rouge et noir, encore décisif sur sa ligne (63ème). Quelques instants plus tard, l’attaquant parisien est trouvé dans la surface par Gharbi et, après un joli dribble, il effectue un centre tir, capté en deux fois de façon chanceuse (69ème). Le dernier quart d’heure approche et la rencontre bascule dans un faux rythme avec une multiplication de fautes, des crampes pour les visiteurs et plusieurs décisions arbitrales qui interpellent le banc parisien (et la majorité des observateurs présents autour du terrain).

Servi côté gauche, Noireau prend de vitesse son vis-à-vis et, alors que tout le monde s’attend à un centre, l’ancien pensionnaire du pôle espoir de Castelmaurou choisit de frapper au premier poteau. Le gardien boulonnais est une nouvelle fois présent sur sa ligne et dégage difficilement du pied (76ème). Stéphane Moreau abat sa dernière carte avec la sortie de Mbuyi au profit du jeune ailier Odobert (80ème). Dans la minute suivante, sur une action anodine, la défense parisienne est apathique et Coulibaly déséquilibre un attaquant dans la surface. L’arbitre siffle logiquement penalty et le nouvel entrant Diallo ouvre le score contre le cours du jeu (0-1, 81ème). Dans la foulée, les Rouge et Noir sont proches de doubler la mise et Sallard voit une frappe boulonnaise filer juste à côté de son poteau (83ème). Le temps défile et malgré la possession du ballon, les Parisiens ne parviennent pas à déséquilibrer un bloc nordiste courageux et bien en place. L’arbitre siffle la fin du match sur ce score de 1-0 en faveur de Boulogne sur Mer.

Le jeu et les joueurs

Cette première défaite ne doit pas remettre en cause le très bon travail effectué par Stéphane Moreau depuis le début de la saison. Avec davantage d’efficacité dans le dernier geste, notamment au début de chaque mi-temps, les Parisiens auraient pu ouvrir le score et la physionomie du match n’aurait sans doute pas été la même. Quoiqu'il en soit, ce match sera riche en enseignements pour l’entraîneur parisien.

En première période, après dix bonnes premières minutes, les coéquipiers de Sallard vont montrer des limites dans leur capacité à imprimer du rythme à ce rencontre et le jeu offensif parisien va manquer de mouvement, de fluidité et de justesse technique dans le dernier geste. A la pause, il est logique de voir Stéphane Moreau vouloir mettre un nouveau joueur capable d’évoluer entre les lignes au milieu de terrain et servir les attaquants. Le coaching aurait d’ailleurs pu s’avérer payant si le poteau n’avait pas repoussé la tentative de Labila après un très bon service du nouvel entrant Gharbi.

Fatigués, les Boulonnais semblaient à ce moment être au bord de l’implosion mais leur gardien a réalisé des parades décisives et surtout, les visiteurs ont su tirer profit du scénario de la seconde période. Le match est en effet tombé dans un faux rythme avec des nordistes qui jouent clairement la montre, un curieux arbitrage et surtout des Parisiens qui ont affiché certaines limites : nervosité, inefficacité des attaquants, milieux de terrain qui portent trop le ballon, défenseurs ne jouant pas assez vite vers l’avant et très naïfs sur le penalty, latéraux très peu servis… Au final les coéquipiers de Michut n’ont pas su aller chercher une victoire qui leur tendait les bras et se sont fait surprendre sur l’unique occasion nordiste au retour des vestiaires.

Ce type de rencontre fait partie de l’apprentissage de ces jeunes joueurs qui auront à coeur de rebondir sur la pelouse de Caen le week-end prochain. Au classement, les protégés de Stéphane Moreau restent leaders mais désormais à égalité de points avec Lille et Lens.



News 

mercredi 23 octobre

mardi 22 octobre

lundi 21 octobre

dimanche 20 octobre

samedi 19 octobre

vendredi 18 octobre

jeudi 17 octobre

mercredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux