Article 

Retour sur l'entrée réussie du PSG Hand en Champions League (22-25)

Publié le mercredi 20 septembre 2017 à 14:30 par Yorgos Bonos
Toujours devant au score, Paris a logiquement remporté sa première rencontre de la saison en Ligue des champions ce dimanche à Kiel. Il prend la tête de la poule avec Veszprém, Flensburg et le Meshkov Brest.

Le match

Dans une Sparkassen Arena bondée, ce premier match de Champions League est tendu entre les deux équipes. Les défenses prennent le pas sur les attaques et le score peine à s'envoler. C'est notamment Rodrigo Corrales, la nouvelle recrue parisienne au poste de gardien, qui fait des étincelles. Infranchissable avec sa défense pendant dix minutes et auteur de 5 arrêts, il permet à Paris de prendre les devants d'entrée (2-0 - 8ème). C'est finalement de Vujin, côté Kielers qu'est venue la délivrance. 

Paris pose énormément de problèmes à son hôte du jour et continue sa marche en avant à peine freinée par Niklas Landin, le gardien danois des zébres. Il faut dire que Noka Serdarusic avait réservé quelques surprises à son ancienne équipe. En effet, Nikola Karabatic sur le banc une bonne partie de la mi-temps c'est le duo Sagosen/Hansen qui est aux commandes. En face, en difficulté pour faire le jeu mais aussi pour défendre les attaques rapides des rouges et bleus, Alfred Gislason, le coach des Allemands, est contraint de prendre un temps mort alors que l'écart passe pour la première fois à 4 unités (6-10 - 25ème).

Cet intermède sera salutaire puisqu'il va permettre aux noirs et blancs de limiter la casse avec "seulement" deux buts de retard à la mi-temps.

Score à la mi-temps : 10-12

La deuxième mi-temps commence de façon équilibrée entre les deux équipes qui se rendent coup pour coup mais Paris est supérieur et va mettre encore un gros coup d'accélérateur. Sur des récupérations de sa défense, Uwe Gensheimer ne va pas se priver de faire mal à ses compatriotes avec 3 buts d'affilée. Le PSG reprend le large avec cette fois 5 buts d'avance (12-17 - 38ème). Point de départ d'une deuxième mi-temps tout en maitrise, le score ne va plus descendre à moins de quatre buts d'écart.

Noka Serdarusic a tout loisir de faire tourner son effectif et profite du luxe d'utiliser Nikola Karabatic particulièrement en défense. Depuis deux saisons, Paris perdait en Allemagne son premier match de Champions League, à Flensbourg en 2015 et, déjà, à Kiel en 2016. Pas cette fois où le PSG a montré qu'il faudra encore compter avec lui cette année.

Score final : 22-25

Fiche technique

Kiel-PSG : 22-25 (10-12) - Sparkassen Arena (Kiel) - Arbitres : Gubica et Milosevic (SRB)

THW Kiel : Landin (16 arrêts à 37% et 1 buts), Wolff, Vujin (5 buts), Nilsson (4), Wiencek (3), Rahmel (3), Zeitz (2), Dahmke (1), Bilyk (1), Ekberg (1), Frend Öfors (1), Toft Hansen, Firnhaber, Weinhold, Dissinger, Zarabec.

PSG Handball : Corrales (14 arrêts à 41%), Omeyer (1 arrêt à 33%), Sagosen (6 buts), Hansen (5), Gensheimer (5), Remili (4), Kounkoud (3), L.Karabatic (2), N.Karabatic, Narcisse, Mollgaard, Stepancic, Abalo, Damjanovic, Nahi.

Réactions et résumé

Gislason, entraineur de Kiel (ehfcl.com) : “C'est une victoire méritée pour Paris. Nous étions nerveux au début et avons commis beaucoup d'erreur contre la solide défense du PSG. Niklas Landin nous a sauvés d'une plus large défaite, ensuite nous nous sommes améliorés en défense. Paris est loin devant nous pour le moment.”

Dans les autres rencontres :

Toutes les autres rencontres du groupe B, celui du PSG, avaient déjà eu lieu avant Kiel-PSG. Paris prend donc la tête de son groupe à égalité avec Veszprém, Flensburg et Meshkov Brest surprenant vainqueur de Kielce et prochain adversaire des Parisiens dimanche prochain à Coubertin.

Dans le groupe A, le HBC Nantes a bien démarré en venant à bout de Szeged qui avait perdu l'an dernier en 1/4 de finale face à Paris. C'est un duo qui prend la tête du groupe avec Nantes donc et le Vardar Skopje, vainqueur de la dernière Ligue des champions. En effet, Le FC Barcelone et Rhein-Neckar Löwen pointent à un point puisqu'ils n'ont pu se départager en Allemagne (31-31) alors que les Espagnols menaient de six buts à la mi-temps.



News 

Aujourd'hui

jeudi 19 octobre

mercredi 18 octobre

mardi 17 octobre

lundi 16 octobre

dimanche 15 octobre

samedi 14 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux