Article 

Mbappé, une «douleur fantôme» ?

Publié le jeudi 10 octobre 2019 à 10:31 par Jean Chemarin
Remis à disposition du PSG mercredi matin, Kylian Mbappé ressent toujours une gêne au niveau de la cicatrice de sa récente blessure à la cuisse gauche. Selon L'Equipe, l'attaquant parisien a bien une appréhension et ne se sent pas encore libre de ses mouvements. Un médecin évoque aussi dans le quotidien sportif la dimension psychologique de sa gêne.

Si le mot rechute est tabou au PSG, l'état de santé de Kylian Mbappé continue d'interroger, lui qui avait disputé quelques minutes face à Bordeaux puis Galatasaray, avant d'être économisé face à Angers et de déclarer finalement forfait pour les deux matches des Bleus face à l'Islande et la Turquie. Si le cas du prodige de Bondy interpelle, c'est que tous les examens médicaux pratiqués récemment par ce dernier n'ont rien révélé, aucune nouvelle blessure ou rechute de sa lésion aux ischios jambiers gauches contractée fin août face à Toulouse.

Pourtant, Mbappé ressentirait donc une gêne au niveau de la cicatrise de sa blessure depuis au moins l'avant-match face à Galatasaray et l'aurait bien verbalisé à Didier Deschamps, ce qui explique pourquoi le sélectionneur n'a pas pris de risques avec lui, pour le plus grand bonheur du PSG. Comme l'avait expliqué récemment Thomas Tuchel, Mbappé ne se sentirait tout simplement pas libre de ses mouvements selon L'Equipe et n'a donc pas voulu prendre de risques lui non plus. La question est désormais de savoir combien de temps il lui faudra pour se sentir de nouveau à 100%, lui qui a suivi des soins hier matin au Camp des Loges.

Difficile à dire, mais à en croire François Brochet, ancien docteur des Espoirs français et des Girondins de Bordeaux, la clé est surtout psychologique : «Ce type de gêne sur une cicatrice, c'est ce qu'on appelle des douleurs fantômes, explique ce dernier dans L'Equipe. Il ressent des douleurs, mais elles ne sont pas liées à une cause réelle puisque dans ce cas, l'imagerie n'a rien révélé. Ce sont des douleurs qui disparaissent avec la compétition. Un travail d'explication est nécessaire. On doit faire comprendre au joueur qu'il peut jouer dessus.» Reste à savoir si le staff médical du PSG partage la même vision.

Joueur(s) lié(s) 


News 

mercredi 23 octobre

mardi 22 octobre

lundi 21 octobre

dimanche 20 octobre

samedi 19 octobre

vendredi 18 octobre

jeudi 17 octobre

mercredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux