Article 

Areola titulaire pour PSG/Amiens, Neymar, Marquinhos et Meunier à reposer

Publié le vendredi 19 octobre 2018 à 16:36 par Philippe Goguet
En conférence de presse, Thomas Tuchel a fait un point assez complet sur son effectif à la veille de PSG/Amiens. Outre la titularisation d'Alphonse Areola, l'entraîneur parisien a aussi annoncé celle pratiquement certaine de Thilo Kehrer vu qu'il compte faire souffler Marquinho et Meunier en défense. Neymar n'est pas sûr non plus de jouer a expliqué l'Allemand.

Après 15 jours de trêve internationale, le PSG va reprendre la compétition ce samedi face à Amiens et Thomas Tuchel était devant les médias pour évoquer la rencontre. Il a d'ailleurs commencé sa conférence de presse du jour en listant les joueurs forfait : «Layvin Kurzawa, Dani Alves et Colin Dagba sont toujours blessés, ils travaillent pour revenir. Les autres sont en forme et fit pour le match de samedi.» Mais tout le monde ne l'est en fait pas vraiment : « Nous devons ménager Neymar, Marquinhos et Thomas Meunier parce qu'ils ont joué plus de minutes et avec plus d'intensité. Pour cette raison, on doit gérer leurs minutes. »

Neymar, Marquinhos et Meunier à gérer, Tuchel a du mal à le digérer

Thomas Tuchel va revenir quelques minutes plus tard sur les cas des trois hommes : «Neymar, Meunier et Marqui, c'est un peu différent. Neymar a joué beaucoup de minutes et avec beaucoup d'intensité et c'est un peu plus facile de le reposer parce que nous avons beaucoup de joueurs offensifs. Avec Meunier et Marquinhos, c'est à la fois la même chose, mais totalement différent. Ce sont des joueurs défensifs, Dani Alves et Colin Dagba sont aussi blessés et c'est un peu compliqué avec en plus le carton rouge reçu par Kimpembe. Ce sont pour des positions pour Thilo Kehrer, mais il ne peut jouer qu'à une position. C'est donc un peu différent pour gérer le repos. On a des idées sur quoi faire, mais on doit attendre de voir les joueurs ici et on prendra la décision ce soir. »

«Mes joueurs jouent, jouent, jouent. Ils font beaucoup de voyages et qui doit les ménager ? Les clubs. Et qui payent les joueurs ? Nous.»

L'entraîneur doit gérer des joueurs fatigués par les sélections et il a visiblement un peu de mal à l'accepter. De lui-même, il s'offre une sortie sur ce thème : «Nous devons prendre cette décision, non pas parce que nous jouons contre Amiens, mais seulement parce que c'est nécessaire. C'est notre obligation de gérer les minutes des joueurs car c'est dangereux et ils peuvent se blesser. Et ce n'est pas possible ! Les équipes nationales ne font pas comme ça, elles ne ménagent pas les joueurs. Mes joueurs jouent, jouent, jouent. Ils font beaucoup de voyages et qui doit les ménager ? Les clubs. Et qui payent les joueurs ? Nous. Qui doit leur aménager du repos ? Seulement nous. C'est un peu ridicule, mais c'est comme ça. Tout le monde arrive dans le stade et veut voir les mêmes joueurs. Mais ce n'est pas possible de jouer 60 fois en club et 20 fois avec l'équipe nationale. Ce n'est pas possible de façon qualitative. Et j'ai un peu le sentiment que les seuls moments où les joueurs sont ménagés, c'est en club. C'est un peu dommage.»

Une préparation intensive après une semaine de repos pour les non-internationaux

«Je peux dire que je suis content des joueurs qui sont restés ici. »

La trêve n'impacte pas que les joueurs partis et l'entraîneur a aussi commenté la préparation compliquée de PSG/Amiens : «C'est toujours un peu compliqué pour nous et pour tous les entraîneurs de toutes les équipes après la trêve. Je peux dire que je suis content des joueurs qui sont restés ici. Nous avons fait mardi deux entraînements et c'était vraiment top. Mercredi nous avons fait un entraînement avec beaucoup d'intensité et c'était vraiment d'un top niveau. Hier et aujourd'hui, plusieurs joueurs sont revenus dans l'équipe et, sur le terrain, c'est toujours un peu compliqué d'aménager des séances avec des intensités différentes, mais nous sommes aussi habitués et nous avons la capacité de gérer cette situation. Demain, c'est un autre match compliqué car c'est une équipe très forte qui peut défendre très fort et ensemble, capable de courir beaucoup.»

Avant de revenir en détail sur le cas des joueurs fatigués en sélections, Tuchel avait confirmé que la semaine de vacances accordée aux autres était bien due à un pari fait avec les joueurs. Il précise toutefois : «Tu dois savoir qu'ils sont très professionnels. Thiago Silva est par exemple venu ici trois jours : jeudi, vendredi et samedi. Il était là pour un entraînement individuel. Les autres aussi ont suivi des programmes individuels, mais c'était le bon moment pour les joueurs de se reposer dans la tête, de suivre un programme à la maison. C'était important, mais c'était un accord avec les joueurs.»

Areola titulaire pour PSG/Amiens

Quelques instants auparavant, l'entraîneur avait aussi évoqué le poste de gardien de but, Tuchel faisant dans l'alternance entre Areola et Buffon. Pas de décision définitive en vue, mais un titulaire attendu ce week-end : «J'ai appris une chose comme entraîneur, c'est que tu prends des décisions que quand c'est nécessaire de le faire. A part si Alphonse est un peu blessé, il va jouer demain parce qu'il doit jouer contre le Napoli (Buffon est suspendu). On doit parler avec les deux gardiens pour les 6 ou 7 prochains matches et voir comment on va changer durant les semaines prochaines. C'est comme ça.»

PSG/Amiens sera aussi l'occasion d'atteindre la barre des 10 victoires consécutives en Ligue 1 alors que Paris vient de battre le record du meilleur départ avec 9 victoires. Et Tuchel compte bien s'appuyer dessus : «Les records oui, je veux que nous montrions encore demain la faim de gagner. Ce record, c'était une étape, mais la barre est haute et c'est à nous de jouer à ce niveau encore et encore. Rester à ce niveau est très important pour moi et je vais le dire à l'équipe aujourd'hui et demain. C'est nécessaire.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

vendredi 09 novembre

jeudi 08 novembre

mercredi 07 novembre

mardi 06 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux