Article 

Cavani et Mbappé incertains pour Nice/PSG, Icardi prêt

Publié le jeudi 17 octobre 2019 à 14:34 par Philippe Goguet
L'entraîneur parisien Thomas Tuchel n'est pas sûr de pouvoir s'appuyer sur Kylian Mbappé et Edinson Cavani pour Nice/PSG comme il l'a annoncé en conférence de presse. Les deux doivent encore valider leur présence mais Mauro Icardi est quant à lui prêt.

Deux semaines après sa victoire contre Angers (4-0) à l'occasion de la 9ème journée de Ligue 1, le PSG retrouve la compétition ce vendredi avec un déplacement à Nice et Thomas Tuchel va encore une fois devoir faire avec des blessés, même s'il récupère aussi des joueurs. Le coach parisien a notamment listé quatre joueurs qui ne seront pas là : « Thilo Kehrer, Neymar et Idrissa Gueye seront absents sur blessure tandis que Juan Bernat est suspendu. »

Le coach du PSG a récupéré plusieurs joueurs auparavant blessés pendant la trêve internationale mais il y a tout de même un doute quant à leur présence : « Tous les autres joueurs vont s'entraîner un peu plus tard et sont disponibles. On doit décider. Julian Draxler ou Colin Dagba par exemple se sont entraînés avec nous pendant une semaine complète mais je ne sais pas si ça suffira à jouer avec nous contre Nice. Ils sont là et on peut décider après (l'entraînement du jour). »

Mbappé et Cavani toujours douteux

Parmi les joueurs qui sont dans ce cas, il faut notamment citer Kylian Mbappé comme l'a expliqué ensuite Tuchel : « Je ne suis pas sûr (qu'il soit prêt à débuter). Oui, je suis content qu'on ait trouvé un accord avec l'équipe de France car ce n'était pas possible qu'il joue. Il était avec nous ce lundi quand la France a joué contre la Turquie et il faisait un entraînement individuel, ce n'était donc pas possible qu'il joue. »

Là encore, c'est bien la séance d'entraînement du jour qui sera la clé de sa présence, pour lui comme pour Edinson Cavani : « Il a encore fait une semaine complète d'entraînement mais je dois parler avec lui car ce n'est pas pareil de s'entraîner à 8 ou 9 joueurs et jouer demain. On ne peut pas jouer à 80 ou 90%. Si on joue, on doit tout donner, jouer à fond et avec intensité. On a un entraînement très important car on va le faire avec intensité. C'est la même chose pour Kylian et pour Edi (Cavani). On doit attendre un peu mais je ne suis pas sûr... »

Montée en puissance pour Icardi

Celui qui est en revanche sûr d'être là, c'est Mauro Icardi, bien que pas encore à la plénitude de ses moyens physiques : « Il n'est pas arrivé à 100% mais il a commencé quelques matches et il a montré qu'il peut jouer avec quelques douleurs. Il a donné beaucoup d'intensité et a été très discipliné défensivement d'un point de vue tactique. Il a fait deux semaines avec nous, il n'était pas avec l'Argentine et c'était bien pour lui car on a pu lui donner du volume et de l'intensité. »

Et Tuchel de dévier sur les soucis que l'Argentin va forcément rencontrer d'un point de vue physique : « C'est difficile pour lui car on ne peut pas faire une phase de préparation maintenant pour un seul joueur. Ce n'est pas possible. C'est peut-être nécessaire qu'il joue demain et on ne peut pas lui faire une phase de préparation de deux ou trois semaines pour améliorer ses capacités. Ce n'est pas possible donc on jongle mais pour demain, je n'ai aucun doute quant au fait qu'Icardi peut commencer. Il l'a fait avant, il a fait deux semaines de plus, il se sent bien et n'a pas de douleurs, il est prêt. »

Une trêve internationale qui bouscule la préparation du match

Trêve oblige, ce Nice/PSG est bien compliqué à préparer pour Thomas Tuchel comme il va l'expliquer : « Normalement, on ne change rien car ce n'est pas nécessaire : on a trouvé un bon état d'esprit, un bon rythme et un bon groupe sur le terrain mais il y a honnêtement beaucoup de choses auxquelles réfléchir. Par exemple, Juan Bernat, Pablo Sarabia et Marco Verratti ne sont arrivés qu’hier, ils font leur premier entraînement aujourd'hui puis il y a encore un vol pour un match à l'extérieur. Après une trêve, il faut toujours réfléchir à qui a joué, qui est un peu blessé, qui a joué 90 minutes en équipe nationale, qui a fait beaucoup de vol avec du décalage horaire. »

Outre la trêve, le calendrier à venir est aussi bien compliqué : « Nous sommes après une trêve mais aussi avant un gros match de Champions League, encore à l'extérieur, puis le match contre Marseille à domicile. Le match de demain est le plus important mais on doit dire honnêtement qu'il y a beaucoup de choses sur lesquelles nous devons réfléchir. On attend un match contre Nice compliqué, c'est une équipe très équilibrée avec un bon coach. Jouer le vendredi soir pour nous après une trêve, c'est un peu bizarre, je ne comprends pas. On a tout le monde en équipe nationale et on joue le vendredi. Je fais confiance aux joueurs qui ont été avec nous car on sait exactement ce qu'on a fait, la charge de travail, le rythme. On doit attendre un peu et décider le plus tard possible. » 

Vu le discours du coach, il semblerait que les joueurs ayant le moins joué durant la trêve internationale ont quand même le plus de chances de jouer...

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 14 novembre

mercredi 13 novembre

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

dimanche 10 novembre

samedi 09 novembre

vendredi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux