Article 

Cavani : «Il faut vraiment s’engager pour gagner ce type de match»

Publié le lundi 13 février 2017 à 14:08 par Philippe Goguet
A la veille de PSG/Barça, c'est un Edinson Cavani très porté sur le collectif qui s'est présenté devant la presse. Plus que jamais, l'Uruguayen a mis en avant le collectif et le travail.

Une bonne période déjà vécue auparavant ?

« Sincèrement, oui. C’est un moment très particulier et très important pour moi dans ma carrière. J’ai également eu des moments où les choses allaient très bien. C’est grâce au travail de l’équipe, de tous, et c’est un moment nouveau dans ma carrière. J’ai travaillé pour cela et je vais faire de mon mieux pour que tout aille bien. C’est ainsi que je peux soutenir mon équipe. »

Le PSG plus fort que l’an passé ?

« Je crois que chaque année est différente, c’est une année de changements, nous sommes tous conscients qu’après un changement il faut une période d’adaptation. Les choses vont comme on le souhaite dans le cadre du championnat, l’intention de tous est ce qui arrive maintenant et nous allons poursuivre dans ce sens afin d’atteindre nos objectifs match après match. C‘est un très bon PSG qui a travaillé dur pour arriver jusque-là et qui avance vers l’objectif fixé.»

PSG/Barça, une revanche enfin possible ?

« Pour moi, c’est un match de football et comme chaque match, je vais sur le terrain avec les mêmes intentions, celle de gagner, et je pense que mes coéquipiers pensent de même. Nous pensons à travailler dur, à nous-mêmes comme collectif, nous sommes face à un rival difficile qui a une histoire derrière lui, un grand rival, mais on se concentre sur le travail, on fait ce que l’on doit faire pour continuer sur le chemin fixé et ajouter une victoire de plus. Ce serait une victoire qui va nous rapprocher de l’objectif, c’est la victoire qui compte lors de ce match, l’équipe adverse vivra ce qu’elle vivra mais nous savons qu’il faut vraiment s’engager pour gagner ce type de match. »

Un but pour son anniversaire ?

« Pour moi, le cadeau serait un résultat positif pour toute l’équipe car nous travaillons chaque jour durement et je crois que cette équipe a les meilleures intentions du monde pour que tout fonctionne bien et pour que tout se passe bien demain.»

Plus de pression sur les épaules ?

« Je crois que le football est un travail d’équipe et, pour gagner, il faut que tout le monde mette la main à la pate, donc je dois encaisser la pression avec mes coéquipiers sur le terrain, donner tout ce que j’ai pour gagner. C’est un jeu d’équipe et si on gagne, on gagne ensemble. Ce n’est pas Cavani qui gagne, ni Thiago Silva ou Verratti. Ce sont tous les joueurs qui gagnent, il faut simplement faire de son mieux tous ensemble et que le PSG soit fort face à l’équipe adverse. Je ne pense pas à moi, ce n’est pas comme ça que j’aborde ce sport. Le foot est un sport d’équipe, de groupe. »

Sans Ibrahimovic, capable de faire la différence ?

« On ne sait jamais ce qui va se passer avant d’aller sur le terrain. Parfois, les choses vont bien ou mal, parfois souvent bien ou souvent mal. Comme je l’ai dit auparavant, le football est un jeu d’équipe, un jeu où tous les coéquipiers doivent être conscients qu’il faut donner son maximum. Je fais partie d’une équipe, je dois faire mon travail comme les autres et je ne pense pas faire plus ou moins pour être le sauveur, c’est un travail de groupe. Ce n’est pas un joueur qui peut régler un match. »

Une bonne occasion de gagner la Ligue des Champions ?

« Oui, c’est vrai qu’à Paris, on dit que c’est toujours un candidat à la victoire en C1 et aujourd’hui Paris a de l’expérience dans cette compétition, cela fait trois ans que l’on joue et qu’on arrive assez loin mais on continue à lutter pour aller encore plus loin. On aimerait bien arriver en finale et l’expérience est très importante, cela pourrait nous permettre d’avancer, de nous rapprocher de cet objectif. D’abord, passer les huitièmes, être à la hauteur et faire de notre mieux. »

Une saison qui se joue demain pour le PSG ?

« Je crois que, dans l’élite du football, chaque compétition est importante et représente un objectif pour le groupe. Nous, on joue quatre compétitions dans l’année. A chaque moment, il faut se concentrer sur la compétition en question, c’est demain un match de Ligue des Champions et il faut se concentrer dessus mais nous jouons également un championnat qu’il faut gagner, les coupes aussi. Demain c’est un match de plus face à un rival important dans une grande compétition mais on ne peut pas non plus penser que, parce que les choses ne fonctionnent pas comme on veut avec le Barça, tout soit à jeter. Il y a beaucoup à faire et d’en jeu, nous avançons petit à petit nous essayons d’obtenir des résultats pour avancer et, à la fin de l’année, la possibilité de remporter un titre. »

Son message aux supporters, en tant que star de l’équipe :

« Tout d’abord, je suis un coéquipier comme les autres au PSG donc ce qu’on peut me dire ne va pas changer ma vie. Je suis serein et heureux de savoir qu’au sein du collectif, il n’y a pas de préférences. Je fais partie d’une grande équipe, j’en suis fier, et pour nos supporters, nous faisons de notre mieux pour que le PSG grandisse et gagne des choses importantes. C’est l’objectif, le souhait, mon souhait personnel comme celui de mes coéquipiers. Je partage mon quotidien avec eux et je le sens au jour le jour. »

Luis Suarez, son compatriote et opposant :

« Il y a quelque chose qui nous caractérise avec Luis, notre origine, on vient de la même ville mais avec un chemin différent. Il est parti très jeune de Salto, j’y ai passé toute mon enfance, nous avons joué dans des équipes différentes à Montevidéo et nous sommes arrivés en sélection, c’est là que commence notre aventure commune. Nous avons une amitié que nous partageons avec d’autres joueurs de notre sélection qui est une véritable famille, nous partageons de très beaux moments, parfois plus difficiles mais nous restons unis. Je parlais l’autre jour à luis et nous essayons de continuer à représenter notre pays et notre ville du mieux possible. »

Meilleur que Suarez ?

« Je ne pense pas être meilleur, nous sommes des attaquants différents, avec un profil différent. Luis est un joueur très physique et il ne faut pas l’oublier, c’est impressionnant de le voir sur le terrain, il utilise beaucoup son corps. Je suis différent à cet égard, je bouge un peu moins mais je suis résistant, nous sommes des attaquants centraux mais avec des caractéristiques différentes. »

Quelles armes en plus pour le PSG par rapport à 2015 ?

« On ne le sait pas jusqu’à ce qu’on joue contre le Barça. A chaque fois, on y va en croyant à la victoire. Voilà ce que nous avons en tête mais les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite. Nous avons tous envie de gagner, nous pensons qu’on travaille bien pour le faire mais c’est un match de foot et on ne sait pas comment les choses vont évoluer. Ce qui est sûr c’est qu’on travaille bien et que l’équipe est convaincue qu’elle a sa carte à jouer et on verra bien demain pendant le match. »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 20 février

dimanche 19 février

samedi 18 février

vendredi 17 février

jeudi 16 février

mercredi 15 février

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux