Article 

Quel PSG face à Manchester United ?

Publié le mardi 12 février 2019 à 13:23 par Philippe Goguet
Le PSG se déplace ce mardi soir sur la pelouse de Manchester United à l'occasion des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions (21h). Pour cette rencontre, Thomas Tuchel n'a que peu de joueurs à disposition et c'est plutôt du côté de la tactique qu'il faut chercher des éventuelles zones d'ombre.

Un choix de joueurs pour le moins réduit

Envié pour ses perles offensives, c'est pourtant privé de deux des plus brillantes que le PSG va se présenter sur la pelouse de Manchester United ce mardi soir à l'occasion des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. Outre Neymar de nouveau touché au pied et le très résistant Cavani forfait au pire moment, Meunier s'est rajouté à la liste des absents en raison d'une commotion et les joueurs de niveau international dont dispose Thomas Tuchel pour ce grand choc sont faciles à compter.

Ils sont globalement quatorze, dont deux gardiens et deux joueurs de champ bien loin de leur meilleure forme. L'arrière gauche Layvin Kurzawa a moins joué que Timothy Weah ou encore Kevin Rimane depuis le début de la saison et Bernat est donc tranquille. Au milieu, le dernier arrivé Leandro Paredes souffre d'un gros manque de rythme après les deux mois de trêve hivernale en Russie comme l'a rappelé Thomas Tuchel à plusieurs reprises depuis son arrivée. Autant dire qu'il reste pile de quoi faire un onze de départ. La question n'est donc pas de savoir qui va jouer ce MU/PSG, mais plutôt comment les Parisiens vont être organisés sur le terrain.

L'habituelle défense à quatre de sortie ?

Depuis des semaines, l'entraîneur parisien appuie sur le besoin de mettre en place une équipe, expliquant que l'heure n'est pas aux tests, et c'est un PSG en 4-4-2 qu'il a aligné la plupart du temps. Il y a bien eu quelques ajustements ponctuels, notamment des défenses à cinq lors des matches contre Rennes ou Lyon, mais Paris s'est appuyé la plupart du temps sur le même quatuor en défense composé de Bernat, Marquinhos puis Kimpembe, Thiago Silva et Kehrer. C'est la base des matches référence contre Liverpool et Belgrade et elle est disponible, de même que le duo avec Marquinhos et Verratti un cran plus haut pour la protéger.

Les doutes quant à la titularisation de cette base arrière sont toutefois liés au récent match à Lyon, notamment en raison des choix de Tuchel au Groupama Stadium. Face à un Depay ailier gauche droitier très attiré par l'axe dont le profil n'est pas sans rappeler celui de Martial, l'Allemand avait placé le milieu offensif droit du soir, Dani Alves, très bas sur le terrain et décalé Thilo Kehrer légèrement dans l'axe. La réussite ne fut pas au rendez-vous, Depay se baladant entre les deux Parisiens sans qu'aucun des deux ne parvienne à réellement le gêner pendant que l'arrière gauche Ferland Mendy s'était régalé lors de ses montées. Tuchel osera-t-il relancer ce même plan de jeu alors que le point fort de MU se situe justement sur ce côté gauche via le trio Shaw/Pogba/Martial ? La question se pose et pourrait bien définir tout le visage de l'équipe parisienne.

Une attaque à reconstruire

Si Tuchel veut accentuer le nombre de joueurs présents sur ce côté gauche mancunien, la possibilité de délaisser le 4-4-2 des dernières semaines pour repasser dans le 3-4-3 vu durant l'automne est bien réelle et il lui faudra alors revoir toute son animation offensive. L'absence de Neymar avait précédemment envoyé Angel Di Maria sur le côté gauche, Tuchel faisant de l'Argentin le successeur poste pour poste du Brésilien. Et si Di Maria revenait à droite, Draxler pourrait tout à fait devenir son pendant à gauche, ce qui bouscule donc encore les positions des dernières semaines. 

Outre ce possible besoin de rééquilibrer les ailes côté PSG, la nouvelle absence de Cavani remet aussi en cause l'idée d'un duo d'attaque, Mbappé n'ayant plus que Choupo-Moting pour l'accompagner devant. Vu les récents matches du Camerounais, dur de l'imaginer débuter à Old Trafford. Une autre solution consiste à faire jouer Draxler en attaque afin d'accompagner Mbappé mais l'Allemand n'a pratiquement jamais joué aussi haut sur le terrain avec le PSG, si ce n'est quand Unai Emery avait fait de lui un avant-centre de fortune à Troyes en mars 2018 (0-2), l'Allemand délivrant d'ailleurs une passe décisive à cette occasion...

Le coach parisien, qui n'a pas hésité à évoquer un « plan D » à trouver vu toutes les absences qu'il doit gérer, se retrouve face à de nombreuses questions : sachant que le point fort mancunien se trouve d'un côté parisien déjà récemment en souffrance, doit-il bousculer son organisation défensive ou, au contraire, conserver le 4-4-2 qu'il travaille depuis des semaines malgré des absences qui changent forcément la face de son équipe ? Vu le peu de solutions dont il dispose sur son banc de touche comparé à son adversaire, le coach du PSG n'a pas intérêt à se tromper car ses possibilités de correction seront en tout cas bien faibles. 

Une équipe possible du PSG contre Manchester United : Buffon - Kehrer, Thiago Silva, Kimpembe, Bernat - Alves, Marquinhos, Verratti, Di Maria - Draxler, Mbappé.

Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 21 avril

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux