Article 

Le match, Draxler, Di Maria, Verratti, Neymar, Liverpool, etc, la conf' complète de Tuchel après PSG/Saint-Etienne (4-0)

Publié le samedi 15 septembre 2018 à 2:20 par Philippe Goguet
Après la large victoire 4-0 de son équipe face à Saint-Etienne, Thomas Tuchel s'est longuement arrêté en conférence de presse et il a répondu à de très nombreuses questions. Il a notamment été question de la partie, et aussi de la suivante à Liverpool, mais aussi de la plupart des acteurs importants du match : Verratti, Draxler, Di Maria, Diarra, etc. Il a aussi expliqué pourquoi Neymar n'était finalement pas là.

Un championnat déjà gagné pour le PSG ?

«Non ! Après cinq journées, nous avons gagné cinq fois et j'en suis très heureux parce que nous avons démontré que nous avons faim, que nous voulons continuer de gagner. Nous avons joué aujourd'hui et pas avec notre tête à mardi (date de Liverpool/PSG). C'est pour cela que je suis très heureux, c'était très important.»

La bonne seconde mi-temps de ses troupes : 

«Oui, c'était très bien. La première mi-temps a été très compliquée et difficile pour nous car Saint-Etienne a changé sa structure pour un 5-4-1. C'est difficile de trouver des espaces et nous avons perdu beaucoup de ballons faciles, trop de ballons faciles. Après, c'est toujours compliqué de défendre et de réagir. En deuxième mi-temps, nous avons commencé à attaquer de façon plus large, avec Moussa (Diaby) et Angel (Di Maria). Après ça, on s'est retrouvé à 3 contre 5 pour commencer nos attaques, et, c'est mathématique, on s'est retrouvé à 7 joueurs contre 5 pour trouver des espaces avec Julian (Draxler) et Adrien (Rabiot) puis Julian et Angel (en milieux relayeurs). On a fait une bonne mi-temps, c'était la clé.»

Nous avons tenté de respecter les propos exacts de Thomas Tuchel comme toujours mais nous devons avouer quelques doutes quant au fait qu'il ait utilisé les bons mots pour décrire les choix tactiques qu'il a effectués.

La performance de Draxler :

«J'espérais qu'il joue comme ça parce qu'il fait des entraînements comme ça depuis quelques semaines. C'est très important pour nous car il nous manquait aujourd'hui Neymar et Mbappé et je suis très heureux que Julian et Di Maria aient montré qu'ils sont des joueurs exceptionnels, des joueurs qui assument leurs responsabilités. Ils ont marqué, ils ont travaillé et ils ont trouvé des positions très importantes et dangereuses pour les autres. C'était top.»

Un Di Maria tellement indispensable que cela devient un casse-tête ?

«Ah oui (rires). L'effectif est très petit et Di Maria est un joueur super important pour nous car il est très flexible, très humble, toujours engagé, toujours là à l'entraînement. Il veut toujours jouer et est très positif. Quand tous les gens sont en forme, ils veulent tous jouer et ce sont des décisions difficiles mais je n'ai pas peur de ça, c'est comme ça et le groupe est très petit. Chaque joueur est exceptionnel et Di Maria est l'un de ceux-ci.»

La première de Bernat :

«Il a été top à mon avis. Il a montré qu'il est un joueur avec une technique top, il ne perd pas de ballons, il a le nez pour trouver des espaces, il sent quand il doit attaquer, quand il doit couvrir les autres. C'est très important pour nous et je suis très heureux de sa performance.»

L'équipe pour Liverpool déjà en tête ?

«Honnêtement, j'ai quelques idées mais ce n'est pas fini. Nous avons demandé à l'équipe qu'elle soit totalement concentrée sur le match d'aujourd'hui et nous avons fait la même chose dans le staff car je ne voulais pas du tout être distrait par ça. Concernant les décisions du jour sur qui joue et qui ne joue pas, ce n'était pas lié, c'est plus facile pour moi de faire pas après pas. J'ai une idée dans ma tête mais je ne suis pas sûr et je dois parler avec mes joueurs clés, mes joueurs importants. Je dois aussi regarder le match de demain (samedi) Liverpool/Tottenham et on prendra la décision lundi.»

La flexibilité constatée contre l'ASSE, la preuve de ce qu'il espère au PSG ?

«Je ne sais pas, je ne veux rien prouver mais, à mon avis, c'est très important que nous soyons flexible parce que Saint-Etienne a par exemplé joué en 5-4-1 et nous attendions un 4-2-3-1, la structure dans laquelle ils ont fini. C'est pour ça que c'est important d'avoir des solutions et j'aime beaucoup que les joueurs soient ouverts à ça. Je suis satisfait.»

La sortie de Diarra, un choix tactique ?

«Oui, nous avons été trop proches au milieu et Angel ne jouait pas assez au large, Julian aussi, et c'est pour ça que cet espace au milieu (dans l'axe) était fermé en première mi-temps. Nous avons perdu beaucoup de ballon et c'était un changement tactique. J'ai dit "Pardon à Lassana mais je dois faire ça à mon avis et tu dois l'accepter", ce qu'il a fait. Ce n'est pas un problème. On a repris avec Moussa (Diaby) afin de faire des attaques plus larges.»

Le retour de Verratti :

«C'est un joueur qui est super important pour nous parce qu'il trouve des solutions dans des espaces fermés, très serrés. Et c'est très important vu que toutes les équipes veulent défendre face à nous, très bien et de façon très physique. C'est pour ça que Marco est très important pour nous, il trouve des solutions que seul lui peut trouver. Tu peux voir ça sur la passe décisive pour Julian sur le premier but et je suis très heureux vu qu'il a travaillé très dur et a mérité d'être ici avec l'équipe désormais. Maintenant, il doit continuer comme ça.»

La sortie de Thiago Silva avant la fin du match :

«C'était à cause de l'action quand il a défendu le centre (face à Diony) et c'est un coup qu'il a pris. Je ne voulais pas prendre de risques avec lui et il a fait un voyage lointain avec du décalage horaire.»

Le 4-2-3-1, le meilleur système du moment ?

C'est le journaliste qui avance que le PSG a joué en 4-2-3-1 ce soir et Tuchel répond, un peu gêné :

«C'était un 4-3-3 mais ce n'était pas très discipliné et pas avec la structure que nous aimons. C'est pour ça que c'était un peu difficile.»

La raison de l'absence de Neymar :

«Nous avons parlé hier et je lui avais demandé s'il voulait se reposer, il m'avait dit "non, non, je fais l'entraînement, il n'y a pas de problèmes." Il l'a fait en entier et il se sentait bien mais il n'a pas dormi pendant la nuit et c'était un problème quand je lui ai demandé aujourd'hui si tout était clair pour le match. C'était à 10h, avant l'entraînement de 11h. Nous avons fait un petit échauffement et je lui ai demandé. Avec Ney, normalement, il dit "c'est clair, oui, je joue" et là, il a dit "non, je ne sais pas". Et quand il dit ça, c'est une alarme dans ma tête. Nous avons parlé honnêtement et je lui ai dit qu'il pouvait jouer une mi-temps, commencer et jouer 45 minutes. "Mais si tu ne te sens pas bien et que tu n'as pas bien dormi, je ne veux pas prendre de risques" vu qu'il avait joué 90 minutes avant hier. C'est toujours difficile le deuxième jour après un match et c'est toujours dangereux en vue d'une blessure. C'est pour ça que nous avons décidé ensemble que c'était mieux qu'il reste en tribune.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 18 novembre

samedi 17 novembre

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux