Article 

Le match, la tactique, Neymar, Mbappé, etc, la conf' de Tuchel après Montpellier/PSG (1-3)

Publié le samedi 7 décembre 2019 à 21:30 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel très heureux de la façon dont son équipe du PSG s'est imposée à Montpellier qui s'est présenté en conférence de presse ce samedi. Il a salué la façon dont son équipe a géré le match, a largement expliqué son recours au 4-4-2 et s'est exprimé sur le match de ses deux stars de l'attaque.

Des progrès dans le jeu par rapport à PSG/Nantes (2-0) de mercredi ?

« Oui, mais c'était dur aujourd'hui pour contrôler le match à cause du terrain qui est très difficile. L'atmosphère était aussi très spéciale. Montpellier a joué avec beaucoup d'intensité, de façon très émotionnelle, en fermant très bien les espaces. Au début, ce n'était pas facile de créer des occasions mais on a joué tout le match avec beaucoup d'intensité et de vitesse, toujours prêts à répondre. Après le 1-0, c'était plus difficile mais on a montré une réponse avec qualité et mental. C'est une belle victoire, méritée, car ce n'est pas facile de gagner ici. Cela faisait quatre ou cins ans que le PSG n'avait pas gagné ici et on l'a fait avec deux joueurs blessés et dans des circonstances très difficiles. Je suis très content de cette victoire, de la manière. »

Deux blessures de plus, comment l'expliquer ?

« On ne sait pas si c'est la conséquence de la première blessure (de Gueye) il y a quelques semaines mais ce n'était pas une blessure, c'était un coup. Aujourd'hui, j'ai parlé avec lui et il est sorti avant une nouvelle blessure, ce n'en est pas une. Il a senti quelque chose, avant un sprint, et il a eu peur de le faire donc c'était mieux de le faire sortir. Marquinhos n'est pas là, Marco (Verratti) n'est pas là, Ander Herrera n'est pas là, Leo Paredes n'a pas joué depuis longtemps, on a pris la décision de faire commencer Idrissa. J'espère que ce n'est pas trop grave. Kimpembe, lui, c'est musculaire, c'est différent, ce sont les adducteurs. Je ne sais pas quoi dire, il n'avait pourtant pas joué contre Nantes, il est super fit. On doit attendre. »

Le match de Neymar et Mbappé :

« Les deux ont été bons aujourd'hui. Neymar peut jouer dans ce genre d'atmosphère, il est habitué à montrer une réaction et, physiquement, c'est bien pour lui qu'il joue un match comme ça. Pour moi, il a vraiment montré une bonne mentalité, aussi sans le ballon. Il a été très discipliné dans le 4-4-2, il a fait un bon match, c'est un bon pas en avant pour Ney, physiquement, dans la mentalité, dans la discipline et il est décisif à la fin avec le coup de pied arrêté. Pour Kylian, c'était un peu difficile car ils défendaient à trois défenseurs contre deux attaquants. C'est bien pour lui, pour s'améliorer, il est resté mentalement dans le match et il a été décisif pour nous. Quand les espaces s'ouvrent, c'est plus facile pour lui. C'est bien. »

La sortie encore houleuse de Mbappé :

« Oui mais ce n'est pas grand-chose... Kylian ne veut jamais sortir, c'est clair. Il ne voulait pas contre Nantes et encore aujourd'hui, très tard puisqu'il y avait 3-1 pour nous, mais j'ai décidé ça et c'est oublié maintenant. On doit admettre que Choupo mérite du respect, il a mérité de jouer et c'est ma décision. Il l'accepte et ce n'est pas grand-chose. »

Pourquoi jouer avec quatre attaquants ?

« C'était le moment de faire une pause pour Angel (Di Maria) mais c'est possible de faire la même chose (le 4-4-2) avec Di Maria. Les deux joueurs sont un peu différents, Pablo (Sarabia) aime courir sans le ballon et donne des choses différentes quand Di Maria est un autre type de joueurs. Ce n'était pas tactique mais pour reposer Angel, je le trouvais fatigué à la fin des matches dernièrement et c'était le moment pour redonner confiance à Pablo. Oui c'est un 4-4-2 aujourd'hui et c'était bien car c'est c'est super compliqué de défendre contre un 5-3-2. C'est seulement possible si tout le monde est impliqué, resserré et que tout le monde travaille sans le ballon. C'est ce qu'on a fait et je suis très heureux que c'est possible de le faire. Dans trois jours, il y aura un autre match pour le montrer mais l'équipe prend la responsabilité de le faire avec quatre joueurs offensifs. C'était bien et c'est le moment pour continuer. Si j'ai changé d'avis par rapport à la C1 ? Je sais que vous pensez ça mais quand j'ai dit que ce n'était pas possible, j'ai dit qu'en Ligue des champions, on a toujours joué avec les trois joueurs au milieu. Maintenant, on a beaucoup de joueurs blessés avec Marco, Ander et Marqui donc on a décidé de créer des espaces pour un quatrième attaquant car c'est aussi necéssaire qu'ils profitent du fait de jouer ensemble. C'était le moment parce qu'on est premiers en championnat et en Ligue des champions. C'est le moment pour que les joueurs montrent que c'est possible. »

Ce qu'il cherchait à obtenir avec ce 4-4-2 :

« Jouer en 4-4-2 contre le 3-1 de Montpellier (3 défenseurs centraux et 1 milieu axial devant eux), c'est possible si on garde toujours les distances et qu'on est toujours ensemble. Les deux attaquants doivent enfermer le 6; Ney et Pablo (Sarabia) attaquent le troisième défenseur central pour créer un ballon long très vite et ainsi rendre les choses un peu plus faciles pour un défenseur mais ce n'est jamais facile. Il y a beaucoup de duels, des deux-contre-deux, pour Thiago Silva et Kimpembe puis Abdou. Il y a beaucoup de seconds ballons pour le n°6, il faut beaucoup courir. Mais les gars sont fatigués et c'est aussi pour ça que c'est une belle victoire, c'est un bon sentiment dans le vestiaire avec tout le monde heureux. C'était un match avec beaucoup d'émotions, tout le monde est fatigué, on a encore retourné un match super difficile et c'est un grand compliment pour l'équipe. »

Un PSG qui s'en sort plus par le talent individuel que par le collectif ?

« On a fait la différence avec notre qualité mais c'est seulement possible si on joue ici comme une équipe. Pour moi, on a montré la même mentalité que l'adversaire, la même intensité physique. Et en fin de match, c'était possible de montrer notre qualité et de décider le match avec le talent. Mais au début, on a travaillé dur pour être en mesure de gagner le match. Avec juste la qualité technique ou offensive, ce n'est pas possible et c'était la seule manière de gagner aujourd'hui selon. L'équipe a montré cela et j'en suis très heureux. »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 25 janvier

vendredi 24 janvier

jeudi 23 janvier

mercredi 22 janvier

mardi 21 janvier

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux