Article 

Le match, Marquinhos, Verratti, Di Maria, la suite, etc, la conf de Tuchel après MU/PSG (0-2)

Publié le mercredi 13 février 2019 à 2:17 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel heureux mais loin d'être triomphaliste qui s'est présenté face à la presse après la victoire 2-0 de son équipe contre Manchester United. Il est notamment revenu sur ce match qui s'est débloqué après la pause, sur le duo Marquinhos/Verratti ou encore le retour triomphant de Di Maria.

Son analyse du match :

« Nous avons joué avec un bon mixte. Sans le ballon, tout le monde était prêt à travailler dur pour fermer les espaces, pour aider, mais aussi souffrir et courir, avec de l’agressivité. Et aussi un jeu calme, rester cool avec le ballon, utiliser nos joueurs au milieu pour donner le rythme, pour contrôler le rythme du match. En première période, on a perdu trop de ballons faciles car on cherchait trop vite la solution. On a forcé la solution dans le camp adverse, ce n’était pas bien car c'est toujours dangereux avec les contre-attaques. Nous avons joué avec un bon état d’esprit, beaucoup de confiance, une bonne structure, beaucoup de confiance. En deuxième mi-temps, on a contrôlé de plus en plus le match et c'est super difficile de jouer comme ça. On a gagné, c’est bien. C'est la mi-temps, on doit être prêt pour le 2e match. »

Ce qu'il a dit à ses deux récupérateurs Verratti et Marquinhos durant la pause ?

« On devait utiliser les deux 6 (NDLR : les deux milieux défensifs) pour donner le rythme, pour contrôler le jeu et il fallait qu’on soit plus patient. On forçait trop. On essayait de forcer la solution. On pressait très bien et on jouait bien ensuite après le pressing mais on forçait après. Je leur ai dit à tous les deux de rester ensemble et de jouer ensemble car ce ne sera pas le même match si les deux 6 arrivent à jouer ensemble dans le camp adverse. C'était le défi, y aller et jouer dans le camp adverse pour contrôler le rythme et trouve une solution avec plus de patience. C’était possible mais difficile en 1e mi-temps et c'était la même tactique en 2e période mais ils ont gagné en confiance au fil des minutes. C'est normal. »

Des Parisiens plus hauts et plus agressifs en seconde période, une demande de sa part ?

« Non, c’est arrivé avec la confiance. Le défi était d’être toujours ensemble, de défendre ensemble si on défendait bas, idem si on devait défendre très haut. Avec Dani et Angel pour commencer le pressing haut, c'était très bien et tout le monde était très serré, les deux Julian (Draxler) et  Kylian ont fermé les espaces. Nous avons joué en équipe et ça, c’est la clé. Toujours ensemble, toujours prêts, avec des distances très courtes entre nous. On a très bien défendu les centres côté droit car il fallait être attentif sur Pogba et Rashford qui arrivent dans la surface. Les deux ont été super attentifs et de top qualité. »

Le geste de Young qui balance Di Maria sur les gradins avant la pause :

« Il a été chanceux car ce n'était pas nécessaire. Il a joué beaucoup de matches ici et il sait qu'il y a une petite barrière après le terrain, il n'avait pas besoin de pousser Di Maria sur les fans. Cela aurait pu être plus grave mais ça n'a pas été le cas et j'en suis heureux. »

Un pied en quart de finale ?

« Si nous avons été capables de gagner ici, Manchester est capable de gagner chez nous, au retour. C'est comme ça dans le sport, en Ligue des Champions, dans le foot. C'est le moment pour célébrer cette victoire aujourd'hui mais demain on devra penser au match retour et surtout à bien préparer la rencontre contre Saint-Étienne ce week-end. C'est comme ça, ce n'est pas possible de trop penser au quart de finale, on doit encore jouer, on est juste à la mi-temps de la rencontre, il y a 2-0 pour nous et aucune équipe n'a gagné à la mi-temps. On doit gagner à la fin et on doit être prêts à Paris pour afficher la même mentalité ensemble pour avoir l'occasion de gagner encore. »

Ce qu'il a le plus aimé du match de Di Maria ?

« Qu'il ait gardé sa confiance après la première période. C'était un peu dur pour lui parce qu'il a joué près de moi et il a perdu des ballons assez faciles devant moi. Comme notre première période n'était pas terrible, je lui ai beaucoup parlé. En plus, il a été sifflé. Il était peut-être un peu nerveux, il est peut-être aussi surutilisé, il joue tout le temps, il se donne toujours à 100 %, il ne se repose jamais. Mais je suis content car il est resté confiant, il a continué à travailler dur et à se donner à fond. Et il a su être dangereux, c'est lui qui tire le corner du premier but et donne bien sûr une superbe passe à Kylian. C'était une passe parfaite d'une position parfaite. C'est un bon come-back pour lui ici, j'en suis ravi pour lui. »

Les sifflets contre Di Maria et sa réponse ?

« Il voulait montrer de quoi il est capable. Il est très compétitif, comme tous mes Sud-Américains. Attention, quand on les taquine, ils réagissent ! Après, ces sifflets, ce n’était pas si difficile que ça. Mais j’étais surpris, je pensais qu’il avait une bonne relation avec les fans et avait laissé un bon souvenir ici, qu'il n'y avait rien de grave. Lui, ça l’a un peu agité et il a peut-être trop voulu en montrer. On a pu voir qu'il était peut-être un peu nerveux en première période puis il a augmenté de façon sensible son niveau. Les sifflets, un manque de respect ? Non, ce n'était pas grave. »

Surpris par Manchester ?

« Je suis très content du travail de notre défense car je sais à quel point nous avons défendu dur. Il fallait se méfier des centres, des tirs de loin, du jeu de Pogba, des dribbles de Martial ou Rashford, des longs ballons. On a eu beaucoup de choses à gérer et ils étaient parfois très proches donc c'était incroyable à voir. Bien sûr, cela nous donne beaucoup de confiance, on a encore grandi, on a fait un pas en avant. On ne leur a pas laissé avoir de grosses occasions, seulement quelques tentatives en dehors de la surface. C'est un grand accomplissement pour nous et cela a doit être répété. »

Impressionné par les supporters parisiens ?

« Oui, très impressionnant, très heureux. Il y a beaucoup d’énergie ici à Old Trafford et les supporters ont été forts et bruyants. C'était un super sentiment, tu pouvais voir beaucoup de supporters parisiens quand tu arrivais dans la surface ici, ils nous ont aidés et poussés. C'était extraordinaire et c’est bien que nous ayons montré pour eux que nous sommes capables de faire une performance comme ça. C'est bien. »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 24 juin

dimanche 23 juin

samedi 22 juin

vendredi 21 juin

jeudi 20 juin

mercredi 19 juin

mardi 18 juin

lundi 17 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux