Article 

Rabiot : «Il faut pouvoir alterner entre les deux systèmes»

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 11:47 par Philippe Goguet
Après son nouveau bon match contre l'OL, Adrien Rabiot s'est arrêté devant la presse pour revenir sur la rencontre. S'il confirme que le match a été compliqué, il va surtout revenir sur la partie tactique de la partie, le PSG évoluant dans son nouveau 4-2-3-1. Il va également démentir avoir joué sous infiltrations.

Le match : 

«On a été un peu moins bien, ça a été le match où on a été le plus en difficulté. Mais on a su rester solides. Et même en étant moins bien, on gagne ce match, donc c'est bien. D'habitude, on gère mieux les ressorties de balles adverses. C'est ce qui nous a mis en difficulté. Cela a également été le cas sur leur transition défense – attaque, car ils vont très vite devant. Déçus par notre match ? Non, on est fatigués surtout, on a lâché des forces en Champions League. Mais on est contents, on a gagné, on a été solides, il faut le voir comme ça et il y aura des prestations plus abouties, je n'en doute pas.»

Un PSG en 4-2-3-1 plutôt que le 4-3-3 habituel :

«On est un peu moins à l'aise qu'en 4-3-3, car on a moins l'habitude, c'est normal et on en a parlé avec le coach. On travaille ce schéma à l'entraînement. Pour bien l'assimiler, il faut également le travailler en match, mais ça va venir. [...] On a joué pendant plusieurs saisons à trois au milieu donc, forcément, ce n'est pas quelque chose qu'on a comme ça. Mais il faut le faire pour s'adapter à l'équipe. [...] Il faut demander au coach (si l'objectif est de rester en 4-2-3-1). Je n'en sais rien. Nous, on nous fait travailler les deux systèmes, il faut pouvoir alterner entre les deux en fonction des joueurs blessés. Verratti était suspendu donc c'était peut-être mieux de jouer à deux ce soir. Mais cela dépend aussi des joueurs je pense.»

Son rôle différent dans un milieu à deux :

«Quand on est deux, on est forcément plus défensifs. On est vraiment là pour l'équilibre de l'équipe, on doit être proche des actions pour pouvoir récupérer des ballons et couvrir les latéraux. On fait plus d'efforts défensifs et on apporte peut-être un peu moins offensivement.»

Son état de santé : 

«Je n'ai pas eu d'infiltration, j'ai pu jouer 75 minutes sans douleur. Après j'ai ressenti quelque chose mais ce n'est pas énorme. On a deux jours de repos, c'est bien (sourires).»

La brouille Cavani/Neymar sur les coups de pieds arrêtés :

«Moi je n'ai rien vu, j'étais en train de discuter avec le coach. Je ne sais pas s'il a établi une hiérarchie. Ce sont des choses à voir avec les intéressés, nous on n'est pas vraiment concernés. Après, ce sont des adultes, ils peuvent s'arranger sur le terrain. Ce n'est pas parce qu'on dit que ce doit être comme ça que ce doit être effectivement le cas. "Ney" avait envie de tirer, ça se comprend, ce sont des attaquants, ils veulent marquer. À eux de s'arranger à l'avenir.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 19 octobre

mercredi 18 octobre

mardi 17 octobre

lundi 16 octobre

dimanche 15 octobre

samedi 14 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux