Article 

Rabiot : «On est rentrés dans une autre sphère»

Publié le mercredi 13 septembre 2017 à 10:49 par Philippe Goguet
Après sa superbe performance lors de la victoire à Celtic Park, Adrien Rabiot s'est arrêté au micro de la presse française. S'il a évoqué sa nouvelle envergure dans le jeu parisien, il a à la fois refusé l'étiquette de favori de la compétition mais tout de même admis que le PSG était entré dans un autre monde avec les arrivées de cet été.

Une large victoire à Celtic Park pour commencer dans la poule :

«On a commencé de la meilleure façon possible. Ce n'était pas l'adversaire le plus simple mais en respectant bien les consignes et en jouant notre jeu, on a fait une très belle prestation. C'était comme ça qu'il fallait s'y prendre, pas autrement, et on les a vite mis en difficulté. [...] C'est pas mal, on nous attendait, on savait que cela allait être compliqué ici mais on a bien commencé la compétition, on a été sérieux et on a été récompensés. [...] Le Bayern, ça va être une autre opposition et c'est bien, on va pouvoir se jauger concernant l'équipe qu'on a et par rapport au recrutement qu'on a fait.»

Son envol au milieu de terrain :

«Je pense que j'ai progressé au fil des saisons et avec le départ de Blaise (Matuidi, ndlr), j'ai plus de responsabilités. Le coach me fait confiance, on a une bonne équipe, on joue bien et je pense que ça me permet aussi de franchir des paliers. Cette année, ça va être vraiment important. Avec Thiago (Motta) et Marco (Verratti) on se comprend bien et on a fait le boulot. En jouant comme ça, c'est clair qu'on va mettre pas mal d'équipes en difficulté. Moi je me sens très bien. C'est une marque de confiance de la part du staff et du président de me donner cette place. À moi de prendre mes responsabilités.»

Un milieu à deux ou à trois ?

«Ca reste le choix du coach. On peut changer, même en cours de match en fonction des disponibilités, des blessés... Mais quand on a des joueurs comme les nôtres, on leur donne le ballon et ils font le reste devant. Cela devient beaucoup plus simple de jouer.»

Un message envoyé à l'Europe ? 

«Il faudrait que je revois le match mais j'ai entendu qu'on avait fait une bonne prestation. C'est clair que, s'il y avait du monde, cela va envoyer un message. Mais j'ai aussi vu qu'il y avait de bons résultats dans les autres matches, tous les favoris des groupes ont gagné et il y a beaucoup de monde pour la victoire finale. On n'est pas favoris, on le sait au niveau du staff et des joueurs. Après, ça parle beaucoup à l'extérieur parce qu'on a fait un très bon recrutement mais je ne pense pas que nous soyons favoris, il y a des clubs au-desssus avec beaucoup d'expérience, comme le Real ou Barcelone qui restent les favoris, mais on peut aller loin cette saison.»

Un recrutement qui porte déjà ses fruits :

«On ne va pas se voiler la face, les joueurs qui sont arrivés sont des joueurs de classe mondiale, même Dani. Ce sont des joueurs qui apportent de l'expérience, un savoir-faire, et on le voit sur le terrain, aux entraînements. Je pense qu'on est rentrés dans une autre sphère.»

PSG/OL dès dimanche :

«C'est un match important, on est premiers et on veut garder cette avance. On veut plier le championnat le plus rapidement possible pour pouvoir se concentrer sur la Ligue des Champions. Les propos d'Aulas ? Je ne vais pas parler de ça mais on en fait vraiment abstraction. C'est plus pour les supporters parisiens qui en ont un peu marre. Nous, on ne fait pas attention à ça. Je ne sais pas s'il fait ça pour nous déstabiliser mais ce n'est pas la première fois, souvent avant les matches contre Lyon, mais ce n'est pas ça qui va nous intimider.»

 

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

vendredi 17 novembre

jeudi 16 novembre

mercredi 15 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux