Article 

Pour le Barça, recruter Neymar «était viable, mais le PSG ne voulait pas vraiment vendre»

Publié le vendredi 20 septembre 2019 à 11:14 par Jean Chemarin
Le FC Barcelone a présenté jeudi son bilan économique de la saison passée ainsi que le budget pour la campagne actuelle. L'occasion pour les dirigeants barcelonais de revenir une fois encore sur le retour avorté de Neymar cet été.

Quand est-ce que les dirigeants du Barça arrêteront de parler de Neymar ? Pas tout de suite visiblement. Jeudi, lors de la présentation du bilan économique de la saison 2018-2019 et du budget 2019-2020, deux dirigeants barcelonais ont encore beaucoup parlé de Neymar devant la presse. Ils n'ont fait que répondre aux questions, certes, mais auraient aussi très bien pu botter en touche. Il semblerait qu'il soit finalement important pour le Barça de communiquer sur le sujet et de diffuser l'idée qu'il a tout tenté pour rapatrier le Brésilien.

Puisque la conférence de presse était surtout axée sur le côté business du club, il a ainsi été demandé si ce retour de Neymar était vraiment viable économiquement parlant pour le Barça. Et les dirigeants catalans ont évidemment répondu oui. «Si nous prenons en compte les deux propositions que nous avons faites au PSG, recruter Neymar était viable. Nous avons fait deux offres, l'une avec des joueurs dedans, l'autre sans, et les deux étaient viables économiquement», a ainsi assuré le trésorier du Barça, Enrique Tombas.

Quid de la masse salariale du Barça ? «Quand nous parlons d'encadrement de la masse salariale, il faut comprendre que nous avons cette grosse masse salariale car nous avons les meilleurs joueurs au monde, a poursuivi le trésorier. Mais à chaque fois que nous faisons un transfert, la viabilité économique est prise en compte. Il ne faut pas seulement que le joueur nous plaise, il faut aussi que le volet économique soit adapté. Avec Neymar, et les conditions que nous avions proposées au PSG, c'était viable économiquement.»

Présentant un budget de plus d'un milliard d'euros pour l'exercice 2019-2020 (1.047 milliard précisémment), le Barça a donc insisté hier sur le fait que ses offres pour le Brésilien n'auraient pas mis en danger la santé économique du club et que si l'opération ne s'est pas faite, c'est simplement car le PSG n'avait pas vraiment envie de vendre. C'est en tout cas ce qu'a déclaré Oscar Grau, le CEO du Barça : «Le recrutement de Neymar était une demande de la sphère sportive et de l'entraîneur, que nous avons tenté de satisfaire. Nous avons fait tout notre possible, mais de manière raisonnable. Nous avons transmis plusieurs offres au PSG, qui les a toutes refusées, car je pense qu'il n'avait pas vraiment la volonté de boucler l'opération.»

Pour Oscar Grau, son club a donc fait preuve de raison et sort vainqueur de cette histoire : «Personne ne doute de la qualité footballistique de Neymar. C'était une volonté du staff et nous avons tenté de le faire, toujours en respectant la viabilité économique et en prenant en compte les joueurs qui devaient partir pour que ça se fasse. Si les paramètres que nous souhaitions étaient respectés, c'était viable, mais au final, ils n'ont pas été acceptés. Il s'est passé la même chose pour De Ligt. Nous voulions qu'il vienne, mais la fiscalité en Italie est plus avantageuse (pour le joueur) et c'est pour cette raison qu'il joue à la Juventus.»



News 

lundi 09 décembre

dimanche 08 décembre

samedi 07 décembre

vendredi 06 décembre

jeudi 05 décembre

mercredi 04 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux