Article 

Le père de Neymar tacle «les vautours»

Publié le vendredi 16 février 2018 à 11:09 par Philippe Goguet
Au lendemain de la défaite du PSG, et donc de son fils, sur la pelouse de Madrid, le très influent père de Neymar est sorti de sa réserve et il a taclé les «vautours», prêts à charger son fils dès que cela va mal.

On ne sait pas si c'est la défaite à Madrid ou les propos très durs de l'ancien international brésilien Walter Casagrande à propos de Neymar («Nous sommes en train de créer un monstre, que certains considèrent comme un génie. Neymar n’a pas la qualité de Messi, Maradona ou Cristiano Ronaldo.»), mais le père du principal intéressé est sorti de sa réserve sur Instagram et il était visiblement énervé vu le ton du message.

 

Em uma "guerra" há os que se alimentam de vitórias e há os que, como os abutres, se alimentam da carniça dos derrotados. Nada fazem, nada produzem, vivem do brilho ou, com mais frequencia, de momentos difíceis de suas "presas". No universo do futebol conhecemos muitas pessoas com "comportamento de abutre". Por vezes se aproveitam de um microfone forte, de uma carreira de "jogador" (não dá para chamarmos de "atleta" alguém com comportamentos no mínimo questionáveis fora dos gramados) sem muito brilho, sempre a sombra de outros mais talentosos, para destilar suas frustrações. Aproveitam uma derrota, uma BATALHA perdida, para ficarem a espreita, aguardando a derrota na guerra, para alimentarem seus egos, como os abutres se alimentam de carniça. Não conseguiram nas Olimpíadas do Rio, mas ficaram ali, aguardando a primeira oportunidade, para trazer seu mau agouro. Mas lembrem-se: Perdemos uma batalha, não a guerra. A guerra de meu filho ele "pratica" desde muito jovem, sempre praticando o bom combate, sempre escapando dos abutres, sempre renascendo ainda mais forte !! E, principalmente, respeitando a todos, até mesmo os abutres... Perdemos uma batalha, quanto a guerra, veremos, porque ela durará enquanto ele estiver nos gramados. E tenham certeza... como uma fênix ele renascerá, preparado para quantos combates vierem pela frente! Quanto a você, abutre, ficará com fome. E restará engolir suas palavras, tão podres quanto a carniça. . @neymarjr @rafaella @jotaamancio @davilucca @nadine.goncalves

Une publication partagée par Neymar Pai (@neymarpai_) le

«Dans une guerre, il y a ceux qui se nourrissent de victoires et ceux qui, comme les vautours, se nourrissent des carcasses des vaincus. Ils ne font rien, ils ne produisent rien, ils vivent de l’éclat ou, plus souvent, des moments difficiles de leur "proie". Dans le monde du football, on en connait beaucoup avec ce comportement. Parfois, ils profitent d’un micro ouvert, d’une carrière de “joueur” sans beaucoup d’éclat, toujours dans l’ombre des plus talentueux, pour distiller leurs frustrations.»

Après cette première partie, Neymar Pai passe à l'attaque : «Rappelez-vous, nous avons perdu une bataille, pas la guerre. Mon fils se bat depuis qu'il est enfant, il se bat toujours loyalement, évitant toujours les vautours, toujours plus forts. Nous avons perdu une bataille mais pour la guerre, nous verrons, car elle durera aussi longtemps que nous sommes sur le terrain. Comme un phénix, il (Neymar) renaîtra, préparé pour tous les combats à venir ! »

De son côté, le principal intéressé s'est contenté d'une publication plus courte et ne visant personne : «Merci mon dieu pour tous les moments que j'ai eus dans le football, principalement les plus difficiles. "Je n'ai jamais dit que le chemin serait facile, mais qu'il en vaudrait la peine." »

 

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mardi 18 septembre

lundi 17 septembre

dimanche 16 septembre

samedi 15 septembre

vendredi 14 septembre

jeudi 13 septembre

mercredi 12 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux