Article 

Deschamps : «Mbappé dans l'axe en Bleu ? C'est une possibilité»

Publié le jeudi 21 mars 2019 à 9:58 par Jean Chemarin
Kylian Mbappé pourrait atteindre la barre des 30 sélections en équipe de France durant cette trêve internationale, lui qui en compte 28 avant les matches face à la Moldavie et l'Islande. Dans L'Equipe, Didier Deschamps a été interrogé sur son positionnement axial en club et son leadership.

28 sélections, 10 buts, un titre de champion du monde, le début de carrière de Kylian Mbappé en équipe de France ressemble à un conte de fées, comme son parcours en club d'ailleurs même s'il lui reste encore beaucoup de choses à accomplir. En parlant de son club, Kylian Mbappé évolue depuis plusieurs semaines dans l'axe au PSG, que ce soit seul ou aux côtés de Cavani, quand ce dernier n'est pas blessé. Alors qu'Olivier Giroud a 32 ans et joue de moins en moins à Chelsea, Mbappé va-t-il être amené rapidement à évoluer seul en pointe dans le 4-2-3-1 de Didier Deschamps ?

«C'est une possibilité, oui, répond le sélectionneur des Bleus dans L'Equipe. Il peut jouer à tous les postes. Avec les absences au PSG, il s'est retrouvé axial, voire tout seul devant, avec des avantages et des inconvénients. Il y a moins d'espaces, il est plus dos au jeu, mais bon, cela ne lui pose pas de problème. Il n'a pas le profil d'Olivier Giroud. Kylian, c'est l'explosivité, les déplacements, la vitesse. Après, il faut construire par rapport à ça.» Depuis sa première sélection en Bleu en mars 2017 face au Luxembourg, Mbappé a déjà évolué plusieurs fois en pointe avec le maillot tricolore : six fois en 28 sélections pour être précis, dont deux fois en tant que titulaire en étant seul en pointe. C'était face à la Russie en mars 2018 et il avait inscrit un doublé, puis face à l'Australie à la Coupe du monde, et sa prestation avait été moins bonne même s'il avait initié l'action du deuxième but français.

Pour Deschamps, l'installer durablement en pointe en équipe de France est donc une possibilité, mais le sélectionneur ne semble pas forcément vouloir en faire une vérité absolue : «Si on joue contre un bloc bas et qu'on est censés avoir des centres... Ça ne veut pas dire que Kylian ne peut pas marquer sur des centres mais il vaut mieux éviter les ballons en l'air avec lui, oui.» Une manière de dire qu'en fonction de l'opposition, Deschamps pourrait plutôt privilégier un profil à la Giroud en pointe et laisser Mbappé faire des différences sur son côté droit.

Enfin, comme il l'avait déjà exprimé en janvier dernier dans un entretien accordé à France Football, Deschamps estime que Mbappé est plus un leader technique qu'un meneur d'hommes et que ce n'est de toute façon pas son envie d'être le leader de la sélection, lui qui n'a rappelons-le que 20 ans : «C'est un leader d'attaque. Il a des responsabilités sur le terrain. Il est décisif, il fait marquer, il marque. Je ne pense pas qu'il ait d'autres aspirations en termes de leadership car je ne pense pas qu'il en ait envie. Mais, en termes de responsabilités, oui, il en a. Et cela va de pair avec le poste qu'il occupe.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 19 juin

mardi 18 juin

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux