Article 

L'Uruguay au Mondial, Cavani buteur

Publié le mercredi 11 octobre 2017 à 3:26 par Philippe Goguet
L'Uruguay d'Edinson Cavani a validé son ticket pour le Mondial 2018 en s'imposant 4-2 face à la Bolivie. L'attaquant du PSG a joué tout le match, marquant un but. Il finit meilleur buteur de la zone Amérique du Sud avec 10 buts.

L'Uruguay a su réagir

Pratiquement déjà qualifiée, l'équipe d'Uruguay a définitivement validé sa participation à la Coupe du Monde 2018 grâce à sa victoire 4-2 contre la Bolivie. Dans un Estadio Centenario plein comme un oeuf et chauffé à blanc, les hommes d'Oscar Tabarez ont très bien débuté mais ils ont tout d'abord manqué de réalisme en début de partie avant de se mettre en difficulté tout seuls quand Godin dégage sur Gaston Silva, le latéral marquant ainsi contre son camp (0-1)... Heureusement pour la Céleste, c'est le même Gaston Silva qui va retourner le match en deux coups de patte. Son centre tir venu de la gauche est d'abord déviée au fond des filets par Caceres qui traînait dans la surface (1-1) puis le latéral gauche délivre un centre parfait pour la tête de Cavani (2-1).

En deux minutes avant la pause, l'Uruguay était désormais devant et pouvait gérer la suite face à une faible Bolivie qui va bien tenter de revenir après la mi-temps. Cela sera bien trop timide pour bousculer une équipe d'Uruguay portée par par son public et qui va finalement faire le break sur deux coups de patte de Suarez. A l'heure de jeu, l'attaquant du Barça va d'abord tromper le goal d'un extérieur plein de finesse sur un duel (3-1) avant de s'offrir un doublé sur une frappe parfaitement placée qui va rentrer avec l'aide du poteau (4-1). C'est finalement un autre contre-son-camp, avec le capitaine Godin d'une tête malheureuse, qui atténue la défaite des Boliviens (4-2).

Cavani buteur mais maladroit

Comme toujours, Edinson Cavani occupait la pointe de l'attaque avec son compère Luis Suarez et les deux hommes vont jouer les 90 minutes de la partie malgré leurs petits pépins physiques du moment. Touché au genou la veille, le Matador était bien là et il ne lui faut que 3 minutes pour solliciter le gardien adverse. On le voit également sur un bon débordement conclu par un centre en retrait où il ne trouve personne. Alors que l'Uruguay domine et fait mal à la Bolivie, ce sont pourtants les deux stars en attaque qui la plombent et gâchent de belles situations devant les buts, Cavani et Suarez se montrant maladroits.

Le Matador va finalement trouver la solution peu avant la mi-temps quand il coupe parfaitement au premier poteau un centre de Gaston Silva. Sa tête piquée trompe un gardien bolivien pas exempt de tous reproches sur le coup. En seconde mi-temps, l'attaquant du PSG est moins en vue, l'Uruguay jouant bien plus en contre, mais il se donne toujours autant. On le retrouve toutefois à l'heure de jeu pour un duel en angle fermé face au gardien qu'il perd.

Si Suarez se rattrape de ses loupés de la première période d'un doublé, Cavani ne marquera finalement qu'un but et va donner raison à tous les Uruguayens, ceux qui aiment ses buts et ceux qui lui reprochent ses ratés. Avec 10 buts, il finit toutefois meilleur buteur de la zone Amérique du Sud et a largement contribué à la qualificaiton de son pays, le plus important à ses yeux.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 19 octobre

mercredi 18 octobre

mardi 17 octobre

lundi 16 octobre

dimanche 15 octobre

samedi 14 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux