Article 

La France s'en sort face à l'Allemagne, sale soirée pour Kimpembe

Publié le mardi 16 octobre 2018 à 23:43 par Marius Cassoly
Grâce à un doublé d'Antoine Griezmann, la France s'est imposée face à l'Allemagne (2-1) ce mardi soir au Stade de France, lors du match au sommet de ce groupe 1 de Ligue des Nations. Kylian Mbappé s'est montré timide offensivement, tandis que Kimpembe a passé une soirée compliquée, à l'origine du pénalty accordé à l'Allemagne. Kehrer a lui montré de belles choses, notamment en première période.

L'équipe de France peut remercier Antoine Griezmann. Auteur d'un doublé face à l'Allemagne (62'), (80'), l'attaquant français permet aux Bleus de faire un grand pas vers la qualification pour le «Final Four» de la Ligue des Nations, qui se déroulera en juin prochain. Pourtant, la première période des hommes de Didier Deschamps est loin d'être à la hauteur de leur statut de champion du monde. Fébrile défensivement, inexistante offensivement, la France semble totalement hors du coup et montre un bien meilleur visage lors du second acte. Au total, quatre joueurs du PSG ont foulé la pelouse du Stade de France ce soir.

Sale soirée pour Kimpembe

En grande difficulté face à l'Islande jeudi dernier (2-2), où il était fautif sur les deux buts encaissés, Presnel Kimpembe avait la possibilité de montrer un meilleur visage face à l'Allemagne, adversaire de renom. Titularisé dans l'axe gauche de la défense française, le joueur de 23 ans n'a pas véritablement rassuré. L'homme aux 5 sélections en Bleu est à l'origine du pénalty transformé par Toni Kroos en première période (14'), après une main sifflé par l'arbitre serbe du soir lors d'un tacle glissé face à Leroy Sané dans la surface de réparation. Les minutes qui suivent ne vont pas arranger le cas de Kimpembe, très fébrile défensivement et trop souvent en retard lors des contre-attaques allemandes, laissant de grands espaces libres aux hommes de Joachim Low.

La deuxième période sera un peu plus tranquille pour «Presko», cela s'expliquant notamment par la multiplication des phases offensives françaises. Néanmoins, le défenseur du PSG est rappelé par ses vieux démons du premier acte avec une relance pleine axe dangereuse (68'), amenant par la suite une frappe cadrée du virevoltant Gnabry. En résumé, une performance médiocre dans l'ensemble de la part de Presnel Kimpembe, qui devra rapidement oublier ce rassemblement avec les Bleus. 

Mbappé, trop timide offensivement

Double buteur-sauveur face à l'Islande la semaine dernière, Kylian Mbappé n'a pas réussi à trouver le chemin des filets face à la Mannschaft. Titularisé à droite du 4-2-3-1 concocté par le pragmatique Didier Deschamps, l'attaquant parisien s'est plutôt montré timide offensivement, ne tentant qu'un seul tir durant l'intégralité de la rencontre. Le joueur de 19 ans n'a pas su aller jusqu'au bout de ses accélérations foudroyantes (9', 60'), se heurtant notamment à un Nico Schulz très appliqué dans les rangs allemands. 

Lancé par un très bon Lucas Hernandez, Mbappé prend de vitesse Hummels mais perd finalement son face à face devant un Neuer impérial (52'). Le natif de Bondy s'offrira un lot de consolation quelques minutes plus tard, servant idéalement Blaise Matuidi dans la surface de réparation (79'). L'ancien Parisien, accroché, obtient un pénalty que Griezmann transforme tranquillement. Kylian Mbappé est finalement remplacé à la 85ème minute, cèdant sa place à Ousmane Dembélé. 

Kehrer, une première période intéréssante

Autre joueur du PSG titulaire ce soir, Thilo Kehrer s'est montré très en jambes, avec un total de 68 ballons touchés. Aligné au poste de milieu droit par Low, le jeune joueur de 22 ans a su se rendre disponible lors des phases offensives allemandes. Le défenseur parisien a combiné de nombreuses fois avec Sané et Werner notamment, multipliant les courses et les appels de balle, aboutissant à des centres pas toujours réussis.

L'intention y était en tout cas du côté de Kehrer, qui n'a d'ailleurs pas épargner son coéquipier en club Kylian Mbappé (57’), victime d'une faute l'agaçant d'ailleurs légèrement. A noter que Julian Draxler est entré en jeu à la 75ème minute de jeu, touchant à peine quatre petits ballons.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

vendredi 09 novembre

jeudi 08 novembre

mercredi 07 novembre

mardi 06 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux