Article 

La Pologne a retrouvé un bon Krychowiak

Publié le samedi 9 juin 2018 à 12:11 par Philippe Goguet
Opposée au Chili, la Pologne n'a certes pu faire que match nul mais elle a retrouvé un bon Grzegorz Krychowiak au milieu du terrain alors que le milieu du PSG prêté à West Bromwich sort d'une saison compliquée.

Une Pologne convaincante puis fébrile

Qualifiée pour le Mondial 2018, la Pologne jouait ce vendredi soir son premier match amical de préparation et elle n'a pas totalement rassuré ses fans. Après un round d'observation logique pour se mettre dans le bain, elle a pourtant signé une première mi-temps à sens unique dans un 4-2-3-1 plutôt efficace. A la mi-temps (2-1) et suite à trois changements de la part du sélectionneur NawaBka, l’équipe est passée en 3-4-3 et la domination est devenue stérile. Le Chili a su profiter de la place sur les ailes ainsi que d'une relance ratée dans l’axe qui a offert un but. Avec une défense fébrile côté Polska, les deux équipes se quittent finalement sur un 2-2 au goût un peu amer pour des locaux qui menaient de deux buts.

Un bon Krychowiak

Du côté de la Pologne, on a pu s'appuyer sur un bon Krychowiak, le milieu qui est un des cadres de la sélection nationale sortant pourtant d'une saison très compliquée du côté de West Bromwich où le PSG l'avait prêté (il a même été élu parmi les joueurs les plus décevants de la saison par les fans dans un sondage effectué par un journal local). Après cette première phase de préparation, Krychowiak a largement rassuré, malgré une perte de balle qui aurait pu coûter cher en début de partie.

Après quinze premières minutes compliquées à l'image de son équipe, Krychowiak a sévèrement élevé son niveau de jeu en retrouvant sa hargne, son allant et sa capacité à se projeter. C’est notamment lui qui va arracher la balle des pieds chiliens pour la donner à Lewandowski sur le premier but. C’est encore lui qui, en une touche, lance Grosicki sur son côté gauche sur le deuxième but polonais de Zielinski. Une très bonne première mi-temps donc. La seconde période est un ton en dessous, comme toute l’équipe, dans ce 3-4-3 peu adapté. On peut tout de même noter une chevauchée maradonesque à la 62’ et une frappe enroulée finissant dans la tribune juste après.

Pour cette première sortie de l'équipe nationale depuis plusieurs mois, on aura donc vu du bon Krychowiak. Pas encore le très bon de l'Euro 2016 mais le milieur récupérateur semble clairement sur le bon chemin. Une bonne nouvelle pour la Pologne comme pour le PSG, pas opposé à une vente cet été...

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mardi 20 novembre

lundi 19 novembre

dimanche 18 novembre

samedi 17 novembre

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux