Article 

Nouveau système et 3e but avec l'Argentine pour Paredes

Publié le lundi 14 octobre 2019 à 11:37 par Simon Piotr
Après avoir tenu tête aux Allemands mercredi soir, l’Argentine a bien fini sa trêve internationale en atomisant une très faible équipe d’Equateur dimanche après-midi en Espagne (6-1). Titulaire de nouveau, Paredes a vécu une mi-temps tranquille dans laquelle il inscrit un pénalty, avant de sortir à la pause pour cause de rotation d’effectif.

Titulaire dans un nouveau système

Comme prévu, Leandro Paredes a débuté le match dans le stade d’Elche. Dans un système toutefois inhabituel. Alors que Scaloni avait systématisé son 4-4-2 losange depuis la dernière Copa America, le sélectionneur argentin a cette fois-ci opté pour un 4-4-2 à plat avec un duo Paredes-De Paul en double pivot défensif. L’Argentine avait effectivement terminé le match face à l’Allemagne avec une structure plus ou moins similaire, mais ce qui ressemblait plutôt à un ajustement ponctuel a été reconduit pour le match suivant.

Privé de son système préférentiel en cinco devant la défense entouré de deux relayeurs, Paredes a été moins à son aise pour orienter le jeu de son équipe. En effet, la rigidité du 4-4-2 à plat l’a souvent obligé à jouer latéralement (vers le milieu ou le latéral). Sans options entre les lignes, il s’est plutôt résolu à du jeu long vers les ailiers ou les attaquants.

Mais sous un soleil de plomb et face à de très faibles équatoriens, le rythme du match était souvent au minimum et Paredes n’a pas eu à énormément aider son équipe offensivement, et a été très peu sollicité défensivement. 

Le carton argentin

Sans réaliser un match extraordinaire collectivement, l’Albiceleste a dominé les débats, la possession de balle, et a joui d’une réussite insolente dans le camp adverse. Après un début de match un peu poussif, chaque incursion argentine ou presque s’est transformée en but inscrit. Assez loin du récital face à l’Allemagne avec ballon, Paredes s’est quand même joint à la fête en transformant un penalty à la 32ème minute de jeu, son deuxième but en autant de trêve internationale cette saison, son 3e en 22 sélections. A noter d'ailleurs sa très belle ouverture à l'origine de l'action qui amène la faute dans la surface.

Sorti à la mi-temps pour offrir du temps de jeu à d’autres joueurs, c’est sans Paredes et avec six nouveaux entrants que l’Argentine continue sa ballade. Pezzella, Dominguez et Ocampos alourdissent le score et seul un but concédé sur coup de pied arrêté à la 49ème minute vient à peine ternir le tableau. 

Au final, Paredes a confirmé son statut de cadre durant cette trêve sans réaliser des performances tout à fait complètes malgré tout. Son manque d’intensité défensive lui a porté préjudice face à l’Allemagne, et il aurait fallu une deuxième mi-temps pour réellement tirer des conclusions sur sa performance face à l’Equateur, surtout dans un système qui le met aussi peu en valeur. Il faudra que le sélectionneur Scaloni ait ce détail tactique en tête si il veut garder Paredes en incontournable de son équipe.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 14 novembre

mercredi 13 novembre

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

dimanche 10 novembre

samedi 09 novembre

vendredi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux