Article 

Le début de saison en 5 stats : Choupo-Moting l’improbable héros

Publié le mardi 10 septembre 2019 à 12:32 par Thibaut Brossard
Nous poursuivons notre tour d’horizon des stats marquantes du début de saison parisien. Après avoir vu que le PSG avait encore diminué, lors des quatre premiers matches de Ligue 1, son nombre de tirs de loin, nous allons maintenant nous attarder sur l’attraction du mois d’août : Eric Maxim Choupo-Moting.

Où en serait le PSG après 4 matches de championnat sans les exploits d’Eric Maxim Choupo-Moting ? Cette question saugrenue, Thomas Tuchel se la pose peut-être, à l’occasion de cette trêve internationale. Peut-être aurait-il déjà été mis sur la sellette par ses dirigeants. Car, après la défaite à Rennes, et en raison de la mise à l’écart de Neymar et des blessures de Mbappé et Cavani face à Toulouse (3ème journée), le seul attaquant valide était ce Camerounais dont les loupés la saison passée avaient fait le tour de la planète football. Pas de quoi rassurer le coach allemand. Et pourtant l’heure de gloire de Choupo-Moting arriva. Faute de MCN, le PSG s’est reposé, fin août, sur EMCM.

2ème évaluation de toute la Ligue 1

Bon, après les lettres, passons aux chiffres. Surtout qu’ils sont clairement favorables au nouveau chouchou du Parc des Princes : avec une évaluation de 8.17 (selon le site spécialisé Whoscored), basée sur ses statistiques des deux matches qu’il a joués, Choupo est le meilleur Parisien de ce début de saison. Encore plus fort : il est 2ème de toute la Ligue 1 derrière Islam Slimani (Monaco).

Au PSG, il devance Gueye (7.66) qui se classe 8ème de toute la Ligue 1, Verratti (7.63), Mbappé (7.57) et Di Maria (7.52). S’il vous plaît. Comment expliquer ce phénomène paranormal ? On savait Leonardo capable de miracles mais quand même… Il suffit en fait de se pencher sur ses stats lors des 166 minutes qu’il a disputées. Elles sont d’un très haut niveau.

1 but toutes les 55 minutes

En inscrivant trois buts (1 du droit, 1 du gauche et 1 de la tête s’il vous plaît) en à peine deux matches, il a déjà égalé son total de la saison passée où il avait disputé 22 rencontres dont 8 comme titulaire. Là où la stat devient légendaire, c’est quand on rapporte son nombre de buts à la minute (1 but toutes les 55 minutes) et qu’on compare son ratio à celui de Kylian Mbappé.

Pas le Kylian 2019-2020 qui n’a mis qu’un but en 14 tirs. Non, le wonderboy de l’an passé qui battait tous les records les uns après les autres. La saison dernière donc, Mbappé marquait un but toutes les 71 minutes en Ligue 1 (33 en 2344 minutes). Cela signifie que Choupo fait encore mieux, et nettement, que Mbappé en terme de ratio but/minutes !

Il ne lui a, en outre, fallu que 9 tirs pour inscrire ses 3 buts. Il faut dire qu’il cadre presque toutes ses frappes (6 sur 9). Là aussi il se rapproche déjà de ses stats de l’intégralité de la saison passée où il avait cadré 7 tirs en tout et pour tout. D’ailleurs avec une moyenne de 3 tirs cadrés par match, il domine tous les attaquants du championnat dans cette statistique (à égalité avec Tavares de Dijon). Ses 4.5 tirs par rencontre le classent au 3ème rang de la Ligue 1 derrière Slimani (5) et Mbappé (4.7).

Un style plus proche de Cavani que de Mbappé ?

Ce ratio de 3 buts en 9 tirs le rapprocherait donc de ces attaquants de surface à qui il ne suffit que de peu d’occasions pour trouver l’ouverture. Un buteur à la Cavani en quelque sorte. D’ailleurs, son nombre de ballons joués par match (19 passes) le rapproche de l’avant-centre Uruguayen (17 passes tentées par match en moyenne l’an passé). Pourtant, son appétence pour le dribble (4 dribbles réussis sur 5) et son taux de passes réussies tout à fait correct (78.9 %) font davantage penser à l’autre avant-centre du PSG, Kylian Mbappé.

Quoi qu’il en soit, avec 3 buts marqués contre 1.88 expected goals, il prouve (à cet instant) tout simplement qu’il mérite sa place dans l’effectif aux côtés de Cavani et Mbappé et que les ratés de la saison dernière n’étaient qu’accidentels.

Objectif 10 buts

D’accord, mais, et maintenant ? Son début de saison fulgurant et ses stats improbables n’ont pas empêché les dirigeants de sauter sur l’occasion de recruter Mauro Icardi pour densifier le front de l’attaque parisienne.  Dès lors, au fur et à mesure que les blessés et bannis vont revenir, quel sera son rôle et quelles seront ses stats ?

En carrière, il n’a jamais marqué plus de 10 buts en une saison. Il l’a réalisé lors de deux de ses trois saisons à Mayence, quand son entraîneur de l'époque s'appelait... Thomas Tuchel. Malgré son départ canon, il paraît improbable qu’il atteigne de nouveau cette barre lors de cet exercice. 

L’intérim risque en effet de n’être que de courte durée. Il devrait de nouveau être aligné lors de la prochaine journée contre Strasbourg où sa possible association avec Neymar ne manquera pas de sel. Le CUP n’aura alors d’yeux que pour l’un des deux attaquants parisiens, mais ce ne sera pas forcément le plus talentueux des deux !

Le début de saison du PSG en 5 stats :

  1. Paris n'aime pas tirer de loin
  2. Choupo-Moting l’improbable héros
  3. Enfin plus de centres
  4. 4 buts sur 11 issus de coups de pieds arrêtés
  5. Bernat latéral décisif
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 17 novembre

samedi 16 novembre

vendredi 15 novembre

jeudi 14 novembre

mercredi 13 novembre

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux