Article 

Huis clos partiel avec sursis après les fumigènes et banderoles de PSG/OM

Publié le jeudi 14 novembre 2019 à 9:06 par Jean Chemarin
Réunie mercredi soir, la commission de discipline de la LFPa infligé un huis clos avec sursis de la partie basse du virage Auteuil suite aux fumigènes craqués face à l'OM le 27 octobre dernier et aux banderoles déployées.

Remporté 4-0 par le PSG le 27 octobre dernier, le match face à l'OM était au menu de la commission de discipline de la LFP ce mercredi soir. Des fumigènes avaient été craqués pendant le match et des banderoles à destination des Marseillais déployées. Ces dernières, pourtant très soft, avaient d'ailleurs ému la ministre des Sports Roxana Maracineanu : «L'ambiance aurait été meilleure avec des supporters des deux équipes dans les tribunes. Mais je n'ai pas pu ignorer au vu des banderoles, des manifestations inutiles de mépris, d'humiliation par rapport à l'équipe adverse. Je ne peux pas m'empêcher de dire, peut-être par naïveté, que les supporters savent très bien fédérer, valoriser, supporter des équipes, animer un stade. Il faut qu'on veille à ce que certaines personnes - les joueurs, l'équipe adverse - ne soient pas humiliées, blessées, et diminuées par ces manifestations.»

Réunie hier, la commission de discipline a décidé de sanctionner la partie basse du virage Auteuil d'un match à huis clos avec sursis pour «usage d’engins pyrotechniques et banderoles» dixit le communiqué de la commission. Egalement au menu des discussions hier soir, l'usage de fumigènes de la part des supporters parisiens lors du déplacement à Nice le 18 octobre dernier n'a lui pas été sanctionné, «compte tenu des mesures tangibles prises par le club».

 

Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 10 décembre

lundi 09 décembre

dimanche 08 décembre

samedi 07 décembre

vendredi 06 décembre

jeudi 05 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux