Article 

Messi, le mercato hivernal, Mbappé, Icardi, etc, la conf' complète de Pochettino avant Lens/PSG

Publié le vendredi 3 décembre 2021 à 17:02 par Fouzia
À la veille de Lens/PSG, l'entraîneur parisien Mauricio Pochettino était en conférence de presse et il a été moins sage qu'habituellement, s'agaçant même à plusieurs reprises sur des questions qui ne lui plaisaient pas. Il a aussi évoqué Messi, Icardi, Mbappé ou encore le mercato hivernal à venir.

Marco Verratti a repris mercredi contre Nice. Est-ce un joueur délicat à gérer physiquement, vu l'importance qu'il a dans l'équipe et son passé médical aussi ? Faut-il prendre des précautions, comme vous l'aviez dit pour Sergio Ramos ?

« Chaque joueur a un profil différent. Aucun ne peut être comparé à un autre, comme c’est le cas pour tout être humain. Tous sont différents. Marco est trop fort, trop agressif. Il aime tellement jouer au football, courir, se battre. Il est tellement agressif sur le terrain et ce que vous voyez en match, vous le retrouvez également à l'entraînement. Ça en fait quelqu’un de complètement différent, un joueur qui prend également des risques et pas seulement en compétition mais aussi à l'entraînement. Pour moi, c'est un joueur fort physiquement. Il a eu des blessures mais souvent sur des coups ou de la malchance mais en tant qu’entraîneur, c’est un des joueurs les plus forts au niveau physique que j’ai entraîné en plus de 12 ans (de carrière). »

Lens est une bonne équipe de Ligue 1, quelles seront les clés pour que le PSG puisse s'imposer ?

« La clé, comme on l’a vu contre Nice, ce sera d'abord de marquer des buts, être plus efficaces devant le but. Logiquement, nous devrions jouer contre une équipe très physique, qui fait une grande saison, qui a de très bons joueurs et un bon coach. Ce sera un match de difficulté maximale. »

On attend beaucoup de Lionel Messi, notamment en termes comptables, en championnat. Comment comptez-vous le mettre dans les meilleures dispositions, pour qu'il marque plus de buts ?

« C'est une question de réussite, et de temps aussi. Mais il va marquer des buts. Les occasions, nous les avons eues. Nous avons juste manqué de réussite pour pouvoir inscrire plus de buts. Dans le cas de Leo, il est évident qu'il marquera des buts. Il a un talent incroyable, unique, il a toujours marqué des buts et il en marquera encore. »

Sur le terrain, les joueurs semblent parfois un peu perdus. C'est un peu à l'image de la hiérarchie qui n’est pas très claire entre les gardiens de but, en défense centrale, pour l’arrière gauche, au milieu de terrain, en attaque. Est-ce que pour vous ça perturbe un peu les joueurs sur le terrain ? Par exemple pour Mbappé, le fait de ne pas savoir si c’est lui le leader de l’attaque ou si c’est Messi…

(Il demande plusieurs fois la traduction) « Je ne peux pas répondre à la question parce que je ne sais pas ce que vous demandez, je ne comprends pas le fond de la question. De qui vient cette impression ? 

(Le journaliste précise qu’il s’agit de l’impression générale des journalistes et des supporters et reprend son exemple de Mbappé) Bien, pourquoi ils ne viennent pas ici (il désigne sa place de la main), de ce côté-ci (de la conférence), s’ils connaissent tellement bien le football. (Il finit en français) Je ne comprends pas la question, désolé. »

Depuis son retour dans le groupe après avoir été libéré pour résoudre ses problèmes personnels, Mauro Icardi a disputé 4 matchs et 63 minutes. Le sentez-vous concerné ? Comment est-il moralement et physiquement ?

« Il attend de pouvoir jouer. Il a eu un petit problème mais il est de retour dans le groupe maintenant. Il attend d’avoir l’occasion de jouer, comme tous les joueurs qui ont un faible de temps de jeu. Mais il travaille pour être prêt à saisir la moindre opportunité. »

Contre Nice, on a eu le sentiment que Mbappe était exaspéré sur certaines phases de jeu, en première mi-temps notamment, avec de grands gestes des bras. A-t-il été facile pour vous de lui faire admettre de jouer à gauche, alors qu'il a commencé depuis le début de saison dans l’axe. L’avez-vous de votre côté frustré de jouer côté gauche ?

« Je n'ai pas vu tant de gestes que ça... Nous en avons parlé à la mi-temps, parce que ce n'était pas la position dans laquelle il était convenu qu’il joue au départ, et il a compris qu’il pouvait être plus utile dans ce rôle. À l’entraînement et dans le plan de jeu, il était prévu qu’il joue à gauche mais en repiquant dans l’axe, dans les petits espaces comme on dit en football. Mais voilà, le jeu a pris une autre tournure et parfois quand les choses ne se passent pas comme prévues; cela peut créer des frustrations. En tout cas, je suis très satisfait de sa seconde période. »

Après Nice, vous aviez déclaré jouer avec les moyens que vous aviez. Cela signifie-t-il que vous avez des attentes par rapport au prochain mercato hivernal ?

(Il demande une traduction) « Je ne sais pas dans quel contexte j’ai dit ça mais en tout cas, je n’attends aucun recrutement hivernal. Comme je ne sais pas de quel contexte a été extraite cette phrase, je ne peux pas répondre plus précisément mais je n’ai jamais parlé de recrutement ou voulu laisser penser que… Ce n’est pas à l’ordre du jour d’ailleurs. Nous parlons en temps voulu avec Leonardo et le Président pour faire le point sur l’effectif en janvier et décider s’il y aura des mouvements ou non. Mais à l’heure qu’il est, ce n’est pas le moment (d’en parler), nous avons beaucoup de matchs à venir. Et je ne crois pas y avoir fait référence de toute façon, et si j’ai prononcé ces mots, ce n’était en tout cas pas mon intention. (La journaliste lui précise que “c’était par rapport aux blessés en ce moment”) Mais je ne me souviens pas de ce que j’ai dit donc je ne peux pas répondre à ça. Cette conférence de presse est un peu étrange. (Il sourit) Il y a plusieurs questions où on ne semble pas réussir à communiquer. Lors de la dernière (conférence) contre Nice, la communication était très bonne et aujourd’hui, c’est un peu plus laborieux. »

Vous avez dit récemment que vous regrettez de ne pas pouvoir être en mesure, à cause des blessés, des suspensions, de pouvoir aligner la même équipe d’un match à l'autre…

(Il le coupe) « Non, c’est vous (il désigne la salle) qui me l’avez demandé. La question était : “que pensez-vous du fait qu’à cause des blessures, des suspensions, des trêves internationales, vous n’avez malheureusement jamais la possibilité de le faire”. La question est venue de vous, ce n’est pas moi qui ai abordé ce sujet. »

Y aura t-il beaucoup de changements dans l'équipe que vous allez aligner demain à Lens ? 

« Oui, il y en aura. »

Pourquoi Kimpembe a-t-il été remplacé ? Était-il blessé ou fatigué ?

« Il a été remplacé parce qu’il a ressenti une gêne musculaire à l'arrière de la jambe (au niveau de la cuisse). 

(Pochettino se lève ensuite de sa chaise et fait mine de ressortir pour revenir s’asseoir) Bonjour à tous. Voilà, comme ça, on repart à zéro, avec le sourire. Bonjour à toutes et à tous (rires dans la salle). On reprend ! »

Qu'avez-vous pensé des déclarations de Zlatan Ibrahimovic, qui a notamment dit qu'il y avait un manque de discipline dans le vestiaire du PSG. Ressentez-vous ce manque de discipline ?

« Je respecte les avis de tout le monde. Vous me connaissez maintenant, je suis quelqu’un qui respecte les opinions, les idées, la capacité de chacun à avoir sa vision des choses et à se projeter dans le futur. Je n’ai pas de commentaires à faire. Je parle seulement de ce qui se passe ici, de ce que nous faisons, de la réalité.  Pour moi, j’ai un respect total (des opinions), peu importe de qui il s’agit, mais je n’aime pas parler de ce que les autres pensent. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 16 janvier

samedi 15 janvier

vendredi 14 janvier

jeudi 13 janvier

mercredi 12 janvier

mardi 11 janvier

lundi 10 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux