Article 

Vu du Brésil, le PSG va insister pour Bruno Guimarães

Publié le mercredi 12 juin 2024 à 11:40 par Jean Chemarin
Bruno Guimarães continue d'être lié au PSG dans la presse brésilienne, alors que sa clause libératoire expire au 24 juin et que Newcastle pourrait devoir réaliser une grosse vente d'ici le 30 juin.

Présenté depuis cet hiver comme une cible du PSG pour renforcer son milieu de terrain, Bruno Guimarães est attendu dans le onze de départ du Brésil cette nuit face aux Etats-Unis, au même titre que les Parisiens Marquinhos et Lucas Beraldo. Les retrouvera-t-il en club la saison prochaine ? La tendance n'était pas forcément très favorable au PSG ces dernières semaines.

Le 25 mai dernier, UOL Esporte expliquait ainsi que l'ancien Lyonnais visait un transfert chez un gros de Premier League en cas de départ de Newcastle cet été. Arsenal mais surtout Manchester City sont ses deux pistes les plus chaudes en Angleterre, Pep Guardiola l'ayant d'ailleurs publiquement encensé au cours de la saison.

Le PSG n'aurait pas encore jeté l'éponge

Le 9 juin dernier, le quotidien anglais Northern Echo expliquait lui que les Magpies craignaient plus Manchester City que le PSG dans ce dossier, tandis que le journaliste Ben Jacobs assure depuis plusieurs jours que le PSG a jeté l'éponge dans ce dossier.

Mais ces dernières heures, le média de référence au Brésil, GloboEsporte, a quelque peu relancé la piste Bruno Guimarães au PSG. Dans un article où il est d'abord écrit que le Barça et le PSG sont des destinations peu probables pour le joueur, le média brésilien affirme ensuite que le PSG « reste intéressé et devrait intensifier ses contacts dans la dernière ligne droite de l'échéance ».

La clause de Bruno Guimarães valable jusquau 24 juin

L'échéance ? Oui, l'échéance de la clause libératoire de Bruno Guimarães. Cette clause libératoire est fixée à 100 M£, soit 118 M€ au taux de change du jour, et peut être payée en trois fois. Surtout, elle expire au 24 juin, soit dans 12 jours. Si un club veut recruter le Brésilien sans avoir à négocier le prix avec les Magpies, il a donc 12 jours pour le faire.

Autre échéance, qui concerne cette fois plus Newcastle, celle du 30 juin. Selon Sky Sports, Newcastle fait partie des six clubs anglais sous la menace d'une sanction de la Premier League pour non respect du fair-play financier local et a jusqu'au 30 juin pour trouver une solution, qui devrait passer par la vente d'un voire deux joueurs.

Newcastle sous pression jusqu'au 30 juin

Du 25 au 30 juin, la clause de Bruno Guimarães ne sera plus valable, mais Newcastle sera sous pression. Il est donc fort probable que l'avenir du milieu brésilien se joue d'ici le 30 juin. Si ce n'est pas le cas, rien n'interdira le PSG ou un autre club de retenter sa chance jusqu'au 30 août et la fin du mercato.

Mais il faudra alors négocier avec Newcastle, qui aura peut-être moins de pression s'il a réussi à rentrer dans les clous du fair-play financier anglais en vendant un autre joueur que le Brésilien. A noter enfin que selon le Newcastle World, Manchester City n'a pas l'intention de payer la clause libératoire de Bruno Guimarães d'ici le 24 juin.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

mercredi 24 juillet

mardi 23 juillet

lundi 22 juillet

dimanche 21 juillet

samedi 20 juillet

vendredi 19 juillet

jeudi 18 juillet

mercredi 17 juillet

mardi 16 juillet

lundi 15 juillet

dimanche 14 juillet

samedi 13 juillet

vendredi 12 juillet

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee