Article 

Abdou Diallo, son passage complet au Canal Football Club

Publié le dimanche 8 décembre 2019 à 20:58 par Philippe Goguet
Le défenseur central du PSG Abdou Diallo était l'invité du Canal Football Club ce dimanche soir, l'occasion pour lui de balayer une large part de son actualité et de celle de son club. Voici l'intégralité de ses propos sur le plateau de l’émission.

Ses nombreux changements de clubs depuis le début de sa carrière.

« Je vide mes cartons à chaque fois donc il faut tout refaire. Pourquoi ? Car ce sont des opportunités qu'il faut saisir donc c'est ce que je fais. »

La qualité de jeu du PSG, un motif d'inquiétude ?

« Parler d'inquiétude, le mot est un peu exagéré. En revanche, on y pense parce qu'on est un club ambitieux et que c'est donc normal. On a des très bons joueurs et on se doit de pratiquer un beau jeu. On va travailler là-dessus, c'est sûr. Mais quand j'entends "Neymar, Mbappé, machin", à la fin, Neymar a raté des choses mais il en a réussi beaucoup : il provoque une expulsion, il marque, il fait une passe décisive, il débloque la situation. On est toujours plus dur avec les grands joueurs, ça fait partie du jeu. »

La lutte pour le titre :

« On regarde ce qu'il se passe car ce sont nos futurs adversaires et on n'a pas une avance qui nous permet de ne pas regarder mais on sait que ça passera par nos performances avant tout. On doit prendre les rennes par nos résultats. »

Son choix du PSG où il pourrait perdre du temps de jeu par rapport à ses précédents 

« Pas de risque, pas de récompense. »

« Oui, c'est toujours une réflexion car il faut toujours analyser les choses avant de s'engager. Après, arrivé dans un certain type de clubs, il y aura toujours de la concurrence, jamais une place réservée. Il faut montrer les crocs et prendre ce qu'il y a à prendre. La concurrence ? Pas de risque, pas de récompense. »

Un bilan positif depuis son arrivée ?

« J'aspire à mieux, forcément, je suis ambitieux. Je suis encore très jeune et j'ai du temps devant moi. Mais la façon dont cela se passe n'est pas illogique et j'attends mon tour pour pouvoir me montrer et essayer de performer. »

Le niveau à l'entraînement du PSG :

« Les Neymar, Mbappé, c'est forcément au-dessus du lot »

« Il y a quelques joueurs qui sont au-dessus du lot. Les Neymar, Mbappé, c'est forcément au-dessus du lot mais Dortmund reste un très gros club avec des joueurs internationaux, des champions du monde aussi, et il y avait déjà un très bon niveau là-bas. »

L'équipe de France :

« On m'avait déjà posé la question il y a un an sur ce plateau, la situation a évolué et c'est toujours un objectif et toujours dans un coin de ma tête. Je sais que ça passera par des performances au PSG car c'est un club qui est très représenté en équipe de France donc je ne me fais pas de souci. Si je m'impose ici, j'aurai toutes mes chances. »

L'Euro Espoirs manqué en fin de saison passée :

« Oui, cela a été évacué, j'ai regardé l'Euro et ils se sont qualifiés pour les JO, donc je pourrais y aller. J'en retire du positif car j'ai vécu toute l'aventure des qualifications même s'il y a ce goût d'inachevé. C'est comme ça, ça fait partie de la vie.  »

Tenté par les JO 2020 ?

« Vous venez de me poser la question sur l'équipe de France A donc je vais vous dire que je rêve de l'Euro, forcément, mais les JO, on ne crache pas du tout dessus. »

Le PSG et ses spécificités :

« Oui, c'est spécial car il y a un projet très ambitieux mais aussi très récent. Il y a une attente et un engouement spécial ici à Paris. Et puis la ville de Paris est spéciale. C'est le premier club en France aujourd'hui et même médiatiquement c'est très différent. Si la vie est belle à Paris ? Elle est très belle. »

Le turnover des clubs :

« Si on a un groupe etoffé avec des joueurs capables de remplacer ceux qui ont joué le match précédent, pourquoi s'en priver ? Après, c'est sûr que s'il y a des défaites ou des mauvais résultats, ça complique les choses. »

Son frère Ibrahima qui joue à Brest :

« On a à peu près le même parcours jusqu'à la phase d'intégration du groupe professionnel où ça a bloqué pour tous les deux. Je suis parti en Allemagne, lui en prêt à Brest avant de s'y engager définitivement. L'étranger pour lui ? Il n'a pas la bougeotte comme moi (rires). Sa saison se passe très bien, il va faire sa saison et d'apporter au club un maximum puis on verra. Je le conseille forcément, j'essaye de ne pas être trop sur son dos, d'être là quand il en a besoin. »

Jardim qui ne lui faisait pas confiance :

« Très peu. Il avait son onze qui marchait et dont il était satisfait donc je passais un petit peu à la trappe. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 09 août

samedi 08 août

vendredi 07 août

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux