Article 

Al-Khelaïfi : « C'est fini, on veut bouger du Parc des Princes »

Publié le jeudi 8 février 2024 à 13:31 par Jean Chemarin
En marge du 48e Congrès de l'UEFA, Nasser Al-Khelaïfi a annoncé sa volonté de quitter le Parc des Princes. Une réponse au refus de la mairie de Paris de vendre le stade au PSG.

Nasser Al-Khelaïfi n'en peut plus. Lassé de voir la mairie de Paris s'obstiner à ne pas lui vendre le Parc des Princes, le président du PSG a annoncé ce jeudi, depuis Paris, que son club souhaitait « bouger du Parc des Princes ». « C'est trop facile de dire maintenant que le stade n'est plus à vendre. On sait ce que l'on veut, on a gâché des années à vouloir acheter le Parc. C'est fini maintenant, on veut bouger du Parc », a lâché le président du PSG au micro de France Info, en marge du 48e Congrès de l'UEFA au cours duquel il a été réélu au comité exécutif de l'instance européenne pour quatre ans.

Le président du PSG, qui estime que son club a perdu 8 ans dans ce dossier, a également annoncé l'arrêt de tous les investissements actuels au Parc des Princes. Une réunion se tiendra cet après-midi avec l'équipe chargée du stade. Le président du PSG a également expliqué qu'il ne voulait pas quitter le Parc des Princes, mais que le club il y est contraint après le nouveau vote du Conseil de Paris.

Cette intervention de Nasser Al-Khelaïfi intervient en effet deux jours après que le Conseil de Paris a adopté un voeu contre la vente du Parc des Princes, qui appartient à la ville de Paris et dont le PSG n'est que locataire. Un voeu qui n'a aucune valeur juridique, mais qui a permis à Anne Hidalgo, maire de Paris, d'asseoir sa position sur ce thème, quand bien même le voeu n'a récolté que 64 votes pour sur 163 conseillers au total (86 se sont abstenus de voter).

En janvier, Al-Khelaïfi avait donné trois mois à la mairie de Paris

En janvier dernier, Nasser Al-Khelaïfi avait déjà menacé de quitter le Parc des Princes si aucun accord n'était trouvé rapidement avec la mairie de Paris concernant le rachat du stade : « Nous ne voulons pas que dans cinq ans, nous fassions semblant que tout aille bien, confiait-il à L'Equipe. Et je ne veux pas arriver dans une situation où l'on ne peut plus rivaliser avec les autres. Et c'est ce qui arrivera si nous ne bougeons pas, c'est certain. On doit être fixés dans les trois mois, sinon on bouge. Nous sommes très en retard si l'on se compare avec les autres. On a des plans mais c'est confidentiel. On en a trois, déjà planifiés, déjà prêts. Je vous le dis, on le fera. »

Visiblement, Nasser Al-Khelaïfi ne veut plus attendre et a décidé d'activer ses autres options. Mercredi soir, le journaliste anglais Ben Jacobs évoquait trois pistes pour le futur stade du PSG : le stade Jean-Bouin, le stade Charléty et Paris La Défense Arena. Selon cette source, l'option de construire un nouveau stade à Montigny-le-Bretonneux, dans les Yvelines, est écartée.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

lundi 26 février

dimanche 25 février

samedi 24 février

vendredi 23 février

jeudi 22 février

mercredi 21 février

mardi 20 février

lundi 19 février

dimanche 18 février

samedi 17 février

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee