Article 

Aulas met le PSG et l’OL dans la même galère en vue de la Champions League

Publié le jeudi 7 mai 2020 à 11:13 par Marius Cassoly
À deux reprises ces trois derniers jours, Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais, 7e de Ligue 1, n'a pas hésité à inclure le PSG dans son discours, expliquant notamment qu'il ne fallait « pas pénaliser le PSG et l'OL » en vue des échéances européennes qui se profilent au mois d'août.

Il y a une semaine, la Ligue de Football Professionnel (LFP) actait officiellement la fin de la Ligue 1, sacrant le PSG pour la neuvième fois de son histoire. De son côté, l'OL se retrouvait 7e du classement, privé de compétitions européennes pour la saison prochaine, une première depuis 24 ans. 

Depuis, Jean-Michel Aulas espère toujours un retournement de situation et donc une reprise du championnat de France. Le président lyonnais multiplie alors les sorties médiatiques en ce sens ces derniers jours et n'hésite pas à inclure le PSG dans son discours, usant notamment d'arguments concernant la reprise de la Champions League, prévue en août prochain selon les derniers échos. Pour rappel, Paris est qualifié pour les quarts de finale, tandis que Lyon doit encore disputer un huitième de finale retour face à la Juventus. 

« Mais comment vont faire le PSG et l'OL ? »

« Il fallait consulter l'UEFA, la maison mère de la Fédération, écouter l'assemblée générale de la Ligue et ne pas pénaliser le PSG et l'OL car l'UEFA va finir ses compétitions », expliquait JMA à L'Équipe il y a trois jours. Avant de répéter sensiblement la même chose quelques lignes plus tard : « Pour le moment, j'appelle à la raison et à une concertation avec l'UEFA. Mais comment vont faire le PSG et l'OL pour jouer fin juillet, en cas de finale de la Coupe puis de Ligue des champions ? Il faut bien qu'on s'entraîne de nouveau ».

« Ça reviendrait à couper les pattes du PSG et de l'OL ! »

Ce jeudi, toujours dans les colonnes de L'Équipe, Jean-Michel Aulas n'a pas hésité à en remettre une couche, toujours en mentionnant le PSG : « Aucun des grands pays qui sont nos concurrents en Ligue des champions n'a émis de doutes sur la capacité de ses équipes à redémarrer. Après, il peut y avoir un redémarrage de la pandémie, il peut y avoir plein d'événements. Mais aujourd'hui l'UEFA maintient ses finales de Ligue des champions en août. Si tous les pays se préparent en juin et juillet et pas nous, ça reviendrait à couper les pattes du PSG et de l'OL ! ». 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

jeudi 03 décembre

mercredi 02 décembre

mardi 01 décembre

lundi 30 novembre

dimanche 29 novembre

samedi 28 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux