Article 

La Mairie de Paris renoue le contact, le PSG toujours aussi ferme

Publié le mercredi 18 janvier 2023 à 13:04 par Luca Demange
Lors d’une conférence de presse convoquée ce mardi, la Mairie de Paris a tendu la main au PSG concernant l’épineux sujet du Parc des Princes. Pour le club de la capitale, il n’est pas question de concéder à un investissement sans devenir propriétaire de l’antre de la porte de Saint-Cloud.

Entre la ville de Paris et le PSG, la tension est à son paroxysme. Depuis plusieurs semaines, les différentes parties mènent leur dur combat au sujet du Parc des Princes par des piques interposées dans la presse. Ces derniers jours, la Maire Anne Hidalgo a jeté un coup de froid dans le dossier en fermant la porte à une vente du stade de la porte de Saint-Cloud. 

« Très clairement, le Parc des Princes n’est pas à vendre. Et il ne sera pas vendu. C’est une position ferme et définitive. Il s’agit d’un patrimoine exceptionnel des Parisiens », a t-elle lancée dans un entretien aux lecteurs du Parc des Princes. De quoi récolter une réponse rapide et véhémente du PSG, le club de la capitale s'indignant que « la Maire force le PSG à quitter sa maison ».

Le champion de France en titre n'a pas laissé la Mairie de Paris longtemps dans le silence. Lors d’une conférence de presse convoquée ce mardi dans les locaux de l'hôtel de Ville, Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo, et Pierre Rabadan, adjoint en charge des Sports, ont tenu un discours différent, tendant la main au PSG pour apaiser le climat nauséabonde autour du Parc des Princes.

« Il n'est pas envisageable que le PSG parte ailleurs et joue ailleurs qu'au Parc des Princes »

« Aujourd’hui le canal de discussion est rompu et nous souhaitons rétablir un cadre commun et privé de discussion autour de la question de l’agrandissement du Parc des Princes », a d'abord lancé Emmanuel Grégoire. « La position de la ville est extrêmement claire. D'un, Il n'est pas envisageable que le PSG parte ailleurs et joue ailleurs qu'au Parc des Princes. Nous ne l'envisageons même pas. De deux, nous sommes très favorables à l'idée de soutenir le programme d'agrandissement et d'investissement qui y est lié. Depuis l'origine, le Qatar nous a fait part de son souhait d'acheter le Parc des Princes comme option prioritaire. Mais notre option prioritaire n'est pas la vente. » 

« Aujourd'hui, le PSG est déjà en situation de quasi-propriétaire »

Questionné sur les intentions de la ville de Paris avec le PSG, l'adjoint d'Anne Hidalgo a largement développé dans des propos rapportés par L'Équipe« On veut signer un contrat d'agrandissement sur une durée longue avec un montant de redevance adéquate pour qu'ils puissent récupérer leur mise. Voilà. Et pas autre chose. Le fait d'être titulaire d'une convention d'occupation du domaine public de durée très longue donne des droits de quasi-propriétaire, il faut le souligner. Aujourd'hui, le PSG est déjà en situation de quasi-propriétaire, de fait. Et hormis la redevance qu'il paie, pas un euro ne vient dans les caisses de la ville de Paris. »

Et L'adjoint d'aller même encore plus loin : « On est en capacité de faire rapidement une proposition très intéressante rapidement au PSG, qui leur permettra de crédibiliser la mise en oeuvre du projet d'agrandissement entre 2024 et 2027, afin qu'on inaugure avant la fin de la décennie le nouveau Parc des Princes. Toute autre hypothèse est infiniment plus onéreuse et hasardeuse sur le plan technique, juridique et politique. »

Un discours qui ne convainc toujours pas le PSG

Cette tentative de rapprochement amorcée par les représentants de la ville de Paris n'a pas vraiment de quoi séduire le PSG. Le club de la capitale campe sur sa position depuis le départ et a toujours annoncé qu'aucun processus d'agrandissement ou de rénovation du Parc des Princes ne sera consenti sans qu'il en devienne le propriétaire exclusif. 

Le PSG rappelle que le statut de « quasi-propriétaire » évoqué par Emmanuel Grégoire n’existe pas : « On est propriétaire ou on ne l’est pas », glisse-t-il au Parisien. Le PSG n’investira 500 millions d’euros dans le Parc que s’il est propriétaire. Le fin mot de ce feuilleton ne semble pas prévu pour bientôt.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

vendredi 03 février

jeudi 02 février

mercredi 01 février

mardi 31 janvier

lundi 30 janvier

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee