Article 

Marquinhos, roi des airs

Publié le dimanche 2 mai 2021 à 18:18 par Thibaut Brossard
Où en serait la saison parisienne sans les buts providentiels de son capitaine Marquinhos ? Double buteur cette semaine (face à City puis contre Lens), le Brésilien est l’homme des grands rendez-vous. Et le plus souvent, c’est de la tête qu’il fait trembler les buts adverses. L’occasion de s’intéresser aux statistiques offensives et aériennes de celui que Tuchel appelait « l’âme et le cœur » de son équipe.

Et de 3 ! En inscrivant un nouveau but face à Lens samedi, Marquinhos a enchaîné un troisième match consécutif en marquant. Son but de la 59e minute face aux hommes de Haize fait en effet suite à ceux inscrits en Ligue des Champions face à City et à Munich. Et dans les trois cas, ce sont des buts importantissimes, de ceux qui peuvent faire basculer une saison.

Marquinhos buteur providentiel dans cette fin de saison 2020-2021, ce n’est pas vraiment une surprise compte tenu de exploits du Brésilien la saison précédente. Ses buts lors du Final 8 (en toute fin de match en quart face à l’Atalanta, puis pour ouvrir le score en demi-finale face à Leipzig) font partie à jamais de la légende du PSG.

La saison dernière, il avait terminé l’exercice avec 5 buts (Ligue des Champions + Ligue 1). Avec son but de samedi, il vient d’égaler cette marque qui reste son record en une saison.

C’est même la troisième fois qu’il atteint ce total sur une saison puisqu’il avait également scoré à cinq reprises lors de ses débuts dans la capitale (2013-2014). Il a logiquement inscrit plus de buts en Ligue 1 (15 en 201 matches) mais son ratio en Ligue des Champions (9 en 64 matches) confirme qu’il aime les grands rendez-vous.

Ses trois récents buts s’ajoutent aux deux autres déjà inscrits cette saison (à Manchester United et à Nice en début de saison). Cela fait de lui le sixième buteur du club cette saison (Ligue 1 + Champions League).

Il se distingue très nettement de ses collègues défenseurs puisque Kimpembe, Kehrer et Diallo n’ont pas marqué cette saison, seuls Pembélé, Dagba et Kurzawa ayant trompé le gardien adverse une fois.

C’est principalement grâce à son jeu de tête que le Brésilien parvient à se montrer aussi dangereux. Sur ses 13 tirs en Ligue 1 cette saison, 12 l’ont été de la tête.

Il est d’ailleurs le Parisien le plus performant dans les airs face au gardien adverse. Avec ses 15 « têtes » cette saison, il devance Kean (14), Icardi (12) et Danilo (9).

La doublette Marquinhos-Danilo doit d’ailleurs commencer à faire frémir les défenses adverses tant les deux semblent dominateurs depuis quelques temps. Le Portugais ne s’est pas encore distingué en Champions League cette saison, mais il avait marqué de cette manière à Dijon. On remarquera au passage les deux tirs de la tête de Mbappé cette saison (en 95 tirs).

Le capitaine parisien est même de plus en plus performant dans ce secteur. Ses buts récents ne sont pas le fruit du hasard mais probablement la conséquence d’un travail et d’une coordination qui s’affine avec le temps avec les tireurs de coups de pied arrêtés. Ce fut assez frappant lors de ses deux derniers buts : le timing de sa course d’élan par rapport au frappeur, associé à sa magnifique détente ont été trop similaires pour que ça ne soit pas la conséquence de séances répétées à l’entraînement.

Dans toute sa carrière, il ne s’était d’ailleurs jamais montré aussi prolixe dans ses tentatives aériennes.

Alors que l’on s’inquiétait en début de saison du départ de Thiago Silva (et de Kouassi dans une moindre mesure), véritable tour de contrôle aérienne (surtout défensive), Marquinhos se montre dominateur dans les luttes aériennes.

Car en plus de ses buts, le Brésilien est également intraitable dans son propre camp. Il remporte en effet 61 % de ses duels aériens et gagne près de 2 duels par rencontre. Le graphique ci-dessous indique que Kurzawa fait encore mieux (2.3 avec 67 % de réussite) mais il est fort probable que les adversaires du latéral gauche, notamment sur le côté, soient moins grands que ceux de Marquinhos en défense centrale.

On notera aussi au passage les excellents taux de duels gagnés de Danilo (66 %) Diallo (64 %), Kimpembe (63 %) et même Bakker (63 %).

Bref, le PSG semble armé pour lutter dans les airs. Ne reste plus qu’à le démontrer encore une fois lors des prochaines échéances, toutes cruciales, que le PSG va disputer, à commencer par Manchester City ce mardi. Pour Marquinhos, cela serait synonyme d’un quatrième match consécutif avec un but. Alors, Marqui, prêt pour le « quatre à la suite » ? Le champion qu’il est a sûrement la réponse à cette question…

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 13 mai

mercredi 12 mai

mardi 11 mai

lundi 10 mai

dimanche 09 mai

samedi 08 mai

vendredi 07 mai

jeudi 06 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux