Article 

Echouafni avant PSG/Montpellier : « On sait qu'on n'a pas beaucoup le droit à l'erreur »

Publié le samedi 10 octobre 2020 à 14:57 par Bruno Hermant
Avant la rencontre choc de la 5e journée de D1 Arkéma, le coach du PSG Olivier Echouafni a répondu aux questions de la presse vendredi après-midi. Le technicien parisien est revenu sur le match à Dijon, le retour de Geyoro dans le groupe, puis a évoqué le gros duel à venir face à Montpellier, avant d'être longuement interrogé sur sa joueuse Kadidiatou Diani, élue joueuse du mois de septembre de D1 Arkéma.

L'état du groupe avant la rencontre face à Montpellier

« Ce sera logiquement le même groupe qui s'est déplacé à Dijon. Tout le monde est apte sauf Ramona Bachmann qui est en phase de reprise. Pour le reste, c'est bon. Pour Grace (Geyoro), cela se passe plutôt bien mais on est très vigilants par rapport à elle, la blessure que Grace a eue n'est quand même pas anodine et on a toujours un peu peur d'une récidive. Donc on prend le temps, elle va bien, elle est rentrée depuis dix jours, elle revient petit à petit dans le groupe. Après, de là à franchir maintenant le cap pour revenir de nouveau dans l'équipe... On va la remettre à un moment donné, doucement, pour qu'elle puisse retrouver le rythme, la compétition. Mais elle va bien. On est prudents parce qu'on sait que ces blessures sont problématiques. Une fracture de fatigue, il peut y avoir des récidives. Il faut être prudent.»

Montpellier, une victoire capitale pour les écarter de la course à l'Europe 

« Déjà, il faut reconnaître leur très bon début de saison. Après quatre journées, elles ont fait exactement le même nombre de points que nous, presque le même nombre de buts marqués, quasiment le même nombre de buts encaissés. Pour nous de toute façon, c'est toujours un concurrent direct mais aussi un adversaire redoutable, qui à l'intersaison a pris le temps d'évoluer, de changer certaines joueuses, de redonner un nouvel élan, un peu de fraîcheur. »

Des difficultés dans le jeu, une équipe moins rodée que le PSG :

« Les performances qu'elles ont eues à Fleury... Lyon a certes gagné là-bas (3-0) mais cela a été très compliqué, en ne marquant qu'à la 78e minute. Montpellier n'avait pas réussi à trouver la faille sur celui-ci. On sait que c'est un adversaire qui est difficile à jouer parce qu'elles ont aussi de l'expérience et aussi beaucoup de générosité dans leur jeu. Il faudra être très vigilants, mais en même temps conquérants, aller de l'avant, marquer. Parce qu'à domicile, on marque. Et on est capables de produire du jeu. »

Jouer au Camp des Loges à huis-clos :

« On s'adapte, surtout par rapport aux circonstances. On sait ce qu'il se passe autour. Après, on sait qu'on joue régulièrement à huis-clos. On va jouer aussi sur un terrain de grande qualité. Et c'est vrai que le Camp des Loges nous propose tout cela.»

Le recrutement offensif de Montpellier :

« Comme je vous l'ai dit, c'est des joueuses qui sont nouvelles, qui amènent beaucoup de fraîcheur à cette équipe. Je pense qu'elles ne se posent pas beaucoup de questions, à l'image de leur match contre le PFC. A dix minutes de la fin, elles étaient menées et elles ont réussi à renverser le cours du match pour finalement l'emporter dans les arrêts de jeu. C'est une équipe qui ne lâche rien avec certaines individualités.»

Redouter une perte de points ?

« On ne se pose pas cette question, on prend les matches les uns après les autres. On sait qu'on n'a pas beaucoup le droit à l'erreur non plus si on veut aller chercher un titre. Maintenant, cette année, il y a trois places qualificatives pour la Ligue des champions donc plus on sera dans cette partie là, plus on pourra aller chercher une récompense. Que ce soit Montpellier, Lyon, Fleury, etc... nous, on a des objectifs importants qu'il faut aussi tenir.»

Une formation en 4-2-3-1 ou 4-3-3 ?

« Ou en 4-4-2. Je pense que le schéma de jeu est une chose, c'est surtout l'animation qui compte. A Dijon, on a joué dans un nouveau schéma. Notamment en seconde période. C'est surtout l'animation qui est importante.»

Deux mi-temps différentes à Dijon :

« Honnêtement oui, on a été à l'image de la météo. La première mi-temps n'a pas été d'une grande qualité de notre part, mais les circonstances ont fait que c'est assez compliqué (grêle et vent). Mais finalement, ce que j'ai aimé, c'est la patience qu'on a pu avoir. Il y a certains matches il y a deux saisons, où on était dans le dur, notamment à Rodez, où on l'emporte à la fin du match. On affrontait une équipe de ce type là qui laissait peu d'espaces et finalement, on a su marquer, puis deux autres buts par la suite. Une deuxième mi-temps de très bonne qualité. »

Diani élue joueuse du mois de septembre :

« Si on se base sur les statistiques, oui c'est complètement logique qu'elle puisse remporter cette récompense avec 5 buts et 1 passe décisive comptabilisée. Cela me paraît tout à fait logique, Kadi fait un bon début de saison. Après, il faut qu'elle continue dans ce sens là, garder cette régularité. Si on prend ses temps de passage d'un point de vue statistique, elle est un peu en avance par rapport à l'année dernière, en même temps elle est dans cette phase de progression qu'on veut voir.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

vendredi 15 janvier

jeudi 14 janvier

mercredi 13 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux