Article 

Des trois jeunes du PSG partis à Salzbourg, il n'en reste plus qu'un

Publié le mardi 28 juillet 2020 à 22:04 par Philippe Goguet
Très présent au bord des terrains du centre de formation du PSG, le Red Bull Salzbourg avait réussi à arracher trois jeunes joueurs au PSG ces dernières années. Deux sont repartis en échec, le troisième enchaîne les séjours à l'infirmerie...

Si Leonardo s'en est récemment pris aux clubs allemands qui pillent le centre de formation du PSG en citant le Bayern Munich (pour Tanguy Kouassi), le Borussia Dortmund (Dan-Axel Zagadou) ou encore le RB Leipzig (Jean-Kevin Augustin et Christopher Nkunku, certes transférés), l'un des clubs les plus pressants autour des jeunes pousses parisiennes n'est pas allemand mais autrichien, à savoir le Red Bull Salzbourg. L'un des clubs de la galaxie Red Bull a réussi à attirer trois joueurs issus du centre de formation parisien au cours des dernières années et c'est peu dire que le bilan n'est guère réjouissant pour les vendeurs de rêve.

Le premier à partir s'appelle Mahamadou Dembele, membre de la génération 1999. A l'été 2017, le PSG lui propose un premier contrat professionnel mais celui qui est alors le capitaine des U19 Nationaux préfère refuser et tente sa chance en Autriche, signant un bail de cinq ans. Comme les autres jeunes, il joue surtout avec le FC Liefering, le club satellite de Salzbourg qui évolue en D2 locale. La première saison est bonne mais il n'aura jamais sa chance avec Salzbourg pour autant et est prêté en janvier 2019 aux Pays-Bas, à Sittard, où il se blesse gravement au genou après quelques matches et est renvoyé en Autriche. Fin août 2019, il quitte le giron de Salzbourg deux ans à peine après son arrivée et signe à Troyes (Ligue 2). Cette saison, Dembele n'aura finalement joué que 31 minutes avec l'ESTAC, le temps de revenir en condition.

Dembele avec le PSG en Youth League, une compétition qu'il a plus joué avec Paris que Salzbourg...

En juillet 2018, Abdourahmane Barry quitte lui aussi le PSG direction Salzbourg. L'histoire est très similaire, avec un an de décalage : le prometteur défenseur central issu de la génération 2000 repousse un contrat à Paris et signe en Autriche. Comme Dembele, il ne verra jamais la couleur de l'équipe première de Salzbourg et va se contenter de jouer en D2 avec le FC Liefering. Comme Dembele, l'aventure autrichienne ne va durer que deux ans et le RB Salzbourg a annoncé la rupture du contrat du joueur il y a quelques semaines. Aujourd'hui, Barry est sans club et doit se relancer après n'avoir joué que 14 matches en Autriche, dont aucun en 2019/2020.

Des trois Parisiens partis chercher du temps de jeu en Autriche, il ne reste finalement plus qu'Antoine Bernède dans l'effectif autrichien, le seul qui a été transféré. Arrivé en janvier 2019 alors que les négociations pour la prolongation de son contrat pro à Paris sont bloqués, le milieu lancé en pro par Tuchel a brillé mais lui aussi a surtout fréquenté l'infirmerie jusque-là. Alors qu'il était devenu un titulaire en puissance, le milieu relayeur devenu international espoirs s'est fracturé le tibia. A peine de retour début mars, le championnat a été arrêté puis il s'est blessé à la cheville. En 18 mois à Salzbourg, il aura joué... 18 matches.

Les trois jeunes talents ayant quitté Paris au cours des trois dernières années, dont deux internationaux dans la plupart des catégories de jeunes, ont donc accumulé 18 matches au total dans l'équipe première du RB Salzbourg, deux d'entre eux n'ayant finalement jamais eu leur chance. En revanche, le nombre de blessures de ces joueurs déracinés à 18 ans est pour le moins conséquent entre genou, cheville et tibia. L'Autriche, terre maudite pour les jeunes Parisiens ?

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 09 août

samedi 08 août

vendredi 07 août

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux