Article 

La réserve du PSG s'offre le leader (2-1)

Publié le dimanche 24 février 2019 à 10:20 par Dubdadda
Une semaine après avoir lourdement chuté sur la pelouse du FC Nantes, l'équipe réserve du PSG a arraché hier après-midi une précieuse victoire face à Chartres grâce à des buts de Attah et Dina Ebimbe. Présent au Camp des Loges, CulturePSG vous propose un compte rendu détaillé de la rencontre.

La composition

Privés de Guclu (légèrement touché), Sissako (suspendu) ou encore la nouvelle recrue Opdam qui n’a toujours pas disputé la moindre minute, Leeroy Echteld et Hervé Guégan ont pu néanmoins compter sur la présence de Cibois dans les cages parisiennes. Entrés en jeu à la pause lors de la défaite face à Nantes le week-end dernier, Zagre et Bernadou font quant à eux leur retour dans le onze titulaire.

Cibois – Luzayadio, Mbe Soh, Hemans Arday, Zagre - Yaisien, Dina Ebimbe, Bernadou (Konaté, 68ème) - Attah (Mzaouiyani, 78ème), Postolachi, Toufiqui (Haddadou, 90ème)

Joueur non utilisé : Chesneau

Le match

Les Parisiens sont les premiers à se montrer dangereux suite à un bon coup franc obtenu par Attah côté droit. Hemans Arday choisit de le tirer directement et il faut une belle claquette du revenant Cousin pour ne pas voir sa frappe enroulée du gauche filer en pleine lucarne (4ème). La réaction des joueurs de Jean Guy Wallemme est immédiate et un vent de panique souffle par deux fois dans la surface parisienne (6ème, 7ème). Finalement, la deuxième occasion est la bonne pour les coéquipiers de Attah qui est à la réception d’un bon centre de Toufiqui et marque du plat du pied droit (1-0, 8ème). Au fil des minutes, Chartres accentue néanmoins sa domination en profitant d’un déchet technique trop important de la part des protégés de Hervé Guégan. Les occasions se multiplient devant la cage de Cibois mais les visiteurs pêchent dans le dernier geste (18ème, 20ème, 28ème).

A la demi-heure de jeu, les Parisiens parviennent enfin à pénétrer dans la surface adverse : Bernadou renverse le jeu côté droit pour Attah qui glisse le ballon à Yaisien dont la frappe dans un angle difficile termine dans le petit filet (30ème). A l’image de cette grossière faute de Dina Ebimbe qui lui vaut un avertissement logique (31ème), le jeu est haché et les coéquipiers de Cousin prennent souvent le dessus physiquement sur leur vis-à-vis. Après un arrêt décisif de Cibois sur coup franc (33ème), les Chartrains égalisent logiquement sur une jolie frappe tendue de Fardin sur laquelle le portier parisien ne semble pas pouvoir faire grand chose (1-1, 35ème). Malgré ce but encaissé, les coéquipiers de Mbe Soh terminent mieux le premier acte et Hemans Arday est même tout proche de redonner l’avantage aux siens sur un sublime coup franc qui frôle le poteau de Cousin (41ème). Après une nouvelle occasion sur coup de pied arrêté à mettre à l’actif de l’ancien Lyonnais (45ème), l’arbitre siffle la mi-temps sur ce score de parité.

Dès le retour des vestiaires, Mbe Soh se distingue en réalisant un geste décisif dans la surface parisienne (47ème). Les débats sont équilibrés et la formation de Hervé Guégan semble mieux en place à l’image de Yaisien et Toufiqui qui touchent davantage de ballons au milieu de terrain. A l’heure de jeu, Attah réalise une belle action individuelle et sollicite Cousin sur une frappe enroulée du gauche (61ème). Les visiteurs réagissent et après une première frappe au-dessus (64ème), il faut un sublime arrêt de Cibois pour empêcher le leader du groupe de prendre l’avantage (67ème). Hervé Guégan procède alors à un premier changement en faisant entrer Konaté à la place de Bernadou, très discret aujourd’hui (68ème).

A l’entrée dans le dernier quart d’heure, Yaisien sert parfaitement dans la surface Zagre qui adresse un centre tendu devant les cages de Cousin. Attah est au second poteau mais ne parvient pas à convertir l’offrande (74ème). Le jeune latéral gauche se signale d’une autre manière quelques instants plus tard en effectuant un retour décisif dans les pieds d’un attaquant chartrain (77ème). Auteur d’une prestation assez frustrante malgré son but, Attah laisse à son tour sa place au profit de Mzaouiyani (78ème). Idéalement servi par Toufiqui dans la surface, Postolachi réalise un bel enchaînement mais Cousin repousse sa frappe du droit (81ème).

Dina Ebimbe délivre finalement les siens au prix d’un bel exploit individuel ! Le jeune milieu de terrain se saisit du ballon plein axe à proximité du rond central, il se débarrasse d’un joueur puis fixe le dernier défenseur avant de marquer d’un plat du pied droit précis (2-1, 86ème). Deux minutes plus tard, le natif de Stains réalise une nouvelle percée plein axe avant de trouver superbement Mzaouiyani qui bute sur Cousin, bien sorti dans ses pieds (88ème). La fin de match est complètement folle et dans les premières secondes des arrêts de jeu Cibois réalise une nouvelle parade décisive sur un coup franc du latéral gauche chartrain. Alors que l’on approche de la fin de la partie, le nouvel entrant Haddadou est tout proche de marquer le but du break. Sur l’action suivante, les visiteurs se procurent une énorme occasion et le public venu nombreux aujourd’hui au Camp des Loges est heureux de voir le ballon filer juste au-dessus de la transversale ! L’arbitre siffle finalement la fin de la rencontre sur ce score de 2-1 en faveur des joueurs de la Capitale.

Le jeu et les joueurs

Face à Chartres, leader du groupe privé lui-aussi de son meilleur buteur, l’équipe réserve du PSG a effectué une bonne entame de match avec un but inscrit sur sa première incursion dans la surface adverse. Malgré cet avantage, les Parisiens ne sont pas parvenus à poser leur jeu en raison d’un déchet technique vraiment rédhibitoire et d’un milieu de terrain en difficultés face à un adversaire plus expérimenté et agressif dans les duels. Si les protégés de Jean-Guy Wallemme ont égalisé de façon totalement logique à la demi-heure de jeu, ils n’ont pas su appuyer sur l’accélérateur en fin de première période et les joueurs de la Capitale auraient même pu reprendre l’avantage par l’intermédiaire de Hemans Arday, très intéressant sur coup de pied arrêté.

Les Parisiens ont montré un autre visage après le repos, notamment au milieu de terrain avec davantage de rythme et de précision dans les transmissions. Au fil des minutes, les joueurs de Chartres ont laissé davantage d’espaces et cela a permis au trio Dina Ebimbe / Toufiqui / Yaisien de se trouver plus facilement et créer du danger afin d'améliorer une animation offensive sans doute orpheline de Guclu. La rencontre a finalement basculé sur un exploit individuel de Dina Ebimbe, auteur d'une seconde période pleine de caractère. Comme souvent en N2, la fin de match a été assez rocambolesque avec un arrêt décisif de Cibois, une énorme occasion parisienne puis la balle de l'égalisation pour Chartres dans les dernières secondes !

Au classement, les joueurs de Hervé Guégan remontent à la huitième place au classement avant d’affronter mercredi Le Havre en match en retard.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

dimanche 27 septembre

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

mardi 22 septembre

lundi 21 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux