Article 

Quel PSG face à l'OM ?

Publié le dimanche 25 février 2018 à 11:14 par Philippe Goguet
Le PSG défie l'OM à l'occasion de la 27ème journée de Ligue 1, une rencontre qui ne sera jamais comme les autres mais qui est aussi vue comme une préparation à PSG/Real. Et la composition d'équipe parisienne sera donc forcément un point clé du jour.

L'OM pour préparer le Real, mais pas que

Après sept mois de compétition, le PSG arrive petit à petit dans le moment-clé de sa saison, celui où tout se joue. A l'échelle de la Ligue 1, il a déjà largement fait le boulot et dispose de 11 points d'avance sur son poursuivant le mieux placé, une AS Monaco en reconstruction. L'OM suit de peu derrière et peut même devenir le dauphin du PSG dès ce dimanche soir en s'imposant au Parc des Princes, un exploit pas réalisé depuis 8 ans. A l'aller, les Olympiens avaient pourtant failli être la première équipe à faire tomber Paris cette saison, imposant un combat dans lequel Paris s'était perdu, le talent de Cavani sauvant à la dernière seconde un collectif absent.

Si l'intérêt du match n'est pas donc vraiment mathématique pour le PSG, il est en revanche bien réel sur le plan sportif et tout le club a placé le choc du soir comme la première marche vers le grand choc contre le Real. Pas question donc de se présenter en touristes comme au Vélodrome , c'est un Paris de gala qui est attendu, histoire de commencer la montée en puissance. Et si PSG/OM est donc un choc préparatoire, les choix d'Emery seront forcément encore plus scrutés que d'habitude.

En défense centrale, le coach a ouvert une nouvelle voie à Madrid en envoyant son capitaine sur le banc pour «raisons tactiques». Désormais, tout le monde part à égalité et les trois candidats que sont Thiago Silva, Marquinhos et Kimpembe peuvent tous espérer jouer. A l'heure de défier l'OM à domicile, la défense centrale qui sera alignée sera donc à surveiller, même si Thiago Silva a récupéré son brassard de capitaine et sa place dans le onze dès le match d'après face à Strasbourg. Avec Kurzawa qui va débuter côté gauche en l'absence de Berchiche, le trentenaire est souvent privilégié par Emery et il a de bonnes chances de débuter. Kimpembe ne jouant pas axe droit de par son statut de gaucher, c'est Marquinhos qui semble aussi le mieux placé pour l'accompagner. 

Un milieu à reconstruire

On retrouve la même problématique de hiérarchie mouvante du côté du milieu du terrain où le nom de la sentinelle sera fortement surveillée. Vendredi, face à la presse, Emery a eu un mode opératoire opposé à celui d'avant Madrid. Interrogé sur Motta et Diarra, il avait à l'époque placé Lo Celso comme une solution à ne pas négliger, l'alignant par la suite. Cette fois-ci, c'est en répondant à une question sur l'Argentin qu'il a naturellement parlé de Motta et Diarra comme candidats pour évoluer devant la défense. Alors que le temps presse, Emery va déjà devoir faire un premier choix, quand bien même il semble facile d'imaginer une titularisation pour chacun lors des deux PSG/OM à venir.

Aujourd'hui, le plus en forme des deux semble être Diarra, à l'image de ce qu'il s'est passé lors du dernier match où le Français a joué les deux tiers du match et l'Italien le reste. La logique voudrait donc que Diarra débute et que Motta finisse. De son côté, Lo Celso semble légèrement hors de l'équation et candidate plus à un autre poste, celui de milieu relayeur droit où Verrati est manquant. Mais la concurrence est là aussi forte avec Draxler et Pastore. Contre Strasbourg, c'est le plus jeune des deux Argentins qui avait été choisi, l'Allemand jouant côté gauche. Mais les matches précédents avaient montré des conclusions inverses, notamment à Toulouse ou Sochaux.

Chacun des joueurs possibles présente un profil bien différent et le milieu relayeur droit parisien doit s'attendre à un gros duel face au joueur adverse le plus expérimenté, le milieu gaucher Luiz Gustavo. Draxler est celui qui le connaît le mieux, les deux hommes ayant joué ensemble. Quant à Lo Celso, il présente un profil défensivement plus adapté sachant que Payet va probablement dézoner dans cette zone. Pour aider Dani Alves, l'Argentin est donc le plus adapté tandis que Pastore semble partir de plus loin pour ce rôle malgré sa bonne entrée contre Strasbourg.

La MCN doit retrouver le fil

Malgré Rabiot sur le côté gauche, c'est donc un milieu de terrain encore loin de la version définitive qui défiera le Real Madrid dans 10 jours qui devrait débuter et l'histoire va être différente en attaque. Depuis début 2018, Unai Emery n'a pu aligner, par choix et surtout en raison des absences, qu'à une seule reprise sa fameuse MCN. C'était à Madrid et aucune des trois stars de l'attaque n'a su marquer : Neymar et Mbappé se sont souvent loupés dans le dernier geste tandis que Cavani s'est loupé tout court, signant un de ses plus mauvais matches de la saison au pire moment.

Face à l'OM, et même si Di Maria a encore été décisif contre Strasbourg, il n'est pas question de faire tourner, au moins pour le match de ce dimanche. Les trois stars vont jouer et elles ont toutes une revanche à prendre. Pour Neymar, il s'agira de faire enfin vivre un cauchemar à Sakai, le latéral japonais au CV modeste qui s'en est bien mieux sorti que prévu lors de leurs deux duels cette saison (OM/PSG et Brésil/Japon). Pour Cavani, c'est une prestation dans la lignée de son doublé et pas de ses 70 premières minutes face à Strasbourg qui est attendue. Quant à Mbappé, invisible à l'aller et dans le creux de la vague, c'est l'heure du rachat qui semble arriver.

Et si les titulaires ne daignent pas se montrer à leur meilleur niveau, les remplaçants du PSG ne demandent qu'à changer la donne. La mise sur le banc de Thiago Silva a touché le capitaine mais aussi envoyé un signal au reste des habituels remplaçants. Plus personne ne semble intouchable à Paris, et le PSG/OM de ce soir pourrait bien faire encore bouger quelques statuts, à défaut de réécrire la hiérarchie du championnat de France.

Une équipe possible du PSG contre l'OM : Areola - Alves, Marquinhos, Thiago Silva, Kurzawa - Draxler ou Lo Celso, Diarra ou Motta, Rabiot - Mbappé, Cavani, Neymar

Match lié 


News 

mercredi 20 juin

mardi 19 juin

lundi 18 juin

dimanche 17 juin

samedi 16 juin

vendredi 15 juin

jeudi 14 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux