Article 

Et si Chelsea/PSG se jouait sur les coups de pieds arrêtés ?

Publié le mercredi 9 mars 2016 à 19:25 par Philippe Goguet
Après un PSG/Chelsea intense et très ouvert, le match retour a été placé sous le signe du jeu par la presse et les coaches. Pour autant, les coups de pieds arrêtés pourraient bien écrire le scénario du match.

Des confrontations qui se sont toujours jouées sur les coups de pieds arrêtés

Sur les cinq derniers matches entre Chelsea et le PSG, pas moins de 15 buts ont été inscrits et 10 d'entre eux l'ont été sur des coups de pieds arrêtés, qu'ils soient directs, indirects ou en deux temps. Mieux, sur le 2-2 mythique de l'an passé à Stamford Bridge, absolument tous les buts l'ont été sur des phases de jeu arrêtés avec trois buts sur corner et un penalty. Rebelote lors du dernier match avec deux buts sur trois marqués de cette façon. Et alors que les deux entraîneurs n'ont fait que de parler de jeu, de possession, de vitesse de contre, il semblerait bien que le sens de l'histoire veuille que les matches entre Chelsea et Paris se jouent avant tout sur des phases arrêtées.

Chelsea redoutable sur ses phases

A l'aller, les deux gardiens ont régulièrement brillé dans le jeu mais se sont inclinés sur un corner (pour Trapp) et un coup-franc dévié (pour Courtois). Si le but de Zlatan a une belle part de chance (qu'il provoque certes par sa puissance), celui de Chelsea a montré une étude très précise du système défensif du PSG avec Diego Costa qui vient gêner pile au bon moment le grand Ibra au premier poteau. L'habituelle vigie n'a pu dégager et le ballon est arrivé jusqu'à Mikel aux 6m, trop bien placé pour louper une occasion pareille. En une action, Chelsea a prouvé toute sa maîtrise de cet exercice très particulier.

Et ce n'est pas la seule force des Blues qui dispose également en Willian d'une menace incroyable dans le domaine puisque le Brésilien, déjà à surveiller dans le jeu, est devenu un tireur de coup-franc d'élite. Avec 4 buts dans cet exercice depuis la début de la saison en Ligue des Champions, il est d'assez loin le n°1 de la compétition dans le domaine et offre à Chelsea une double menace. Que le coup-franc soit tiré directement ou indirectement, les Blues seront dangereux. Dans ce domaine, l'absence de Terry est toutefois une bonne nouvelle pour le PSG, le capitaine étant un des meilleurs joueurs de tête d'Angleterre.

Paris a des problèmes de tireurs

Côté parisien, Paris a certes marqué sur un coup de pied arrêté lors du match aller quand Zlatan Ibrahimovic a transformé avec un brin de chance un coup de franc direct dont la déviation a trompé Courtois. Cette réussite n'efface toutefois pas le terrifiant déchet sur les coups de pieds arrêtés indirects. Que ce soit Di Maria ou Lucas, l'immense majorité des coups de pied arrêtés indirects n'ont amené strictement aucun danger et Courtois s'est régalé dans ses prises de balle. A ce niveau de la compétition, Paris s'est privé d'une arme terrible et a surtout eu l'impression de ne pas avoir de tireurs.

L'an passé, quand Paris s'est qualifié, il a longtemps eu ce souci de coup de pied arrêté trop proche du gardien et Courtois s'est promené dans sa surface pendant près de 75 minutes. C'est seulement quand Motta a pris les choses en main que le PSG a commencé à se montrer dangereux. L'Italien a trouvé David Luiz sur le but de l'égalisation tandis que Lavezzi, autre bon tireur, a trouvé Silva sur le but de la qualification. Problème, Lavezzi n'est plus là tandis que Motta tire rarement les coups de pieds arrêtés cette saison. Il faudra donc que Di Maria et Lucas soient précis et performants dans ce domaine si le PSG veut rivaliser dans tous les domaines avec les Blues. Soudainement, on comprend mieux pourquoi Laurent Blanc a fait spécifiquement travailler les coups de pieds arrêtés, et particulièrement les corners, lundi à l'entraînement. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 23 janvier

vendredi 22 janvier

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux