Article 

Face à Lens, une équipe entre rotation et concurrence

Publié le samedi 7 mars 2015 à 14:17
Le match face à Lens verra un PSG probablement constitué d'une équipe mixte. Et l'enjeu de la partie est bien différent selon les acteurs et le rôle qu'ils peuvent espérer à Chelsea.

Le PSG va affronter Lens en championnat cette après-midi et le onze aligné par Laurent Blanc devrait être une équipe composée d'habituels titulaires et de remplaçants, comme mercredi soir contre Monaco. Dans les têtes, le match contre Caen et ses quatre blessés sont encore bien présents et il faudra pourtant se donner à fond. Cependant, le match n'a pas la même signification pour tout le monde, notamment en vue du match contre Chelsea.

Ceux qui doivent juste éviter les blessures : 

Ils sont quelques joueurs dans ce cas, ceux déjà assurés d'être titulaires à Chelsea car trop importants pour l'équipe. Outre Silva, laissé au repos, on peut retrouver Sirigu, Maxwell, Verratti ou encore Ibrahimovic. Ces quatre joueurs sont annoncés comme titulaires et ils devraient effectivement l'être vu les rotations et les états de forme. Sirigu et Maxwell ont soufflé en Coupe de France et Ibra pendant sa suspension. Quant à Verratti, il est sorti avant la fin contre Monaco et devrait encore être dans ce cas aujourd'hui. Lors du match contre Caen avant le 8ème de finale aller, les quatre avaient tous joué 90 minutes avant d'enchaîner sans problème.

Pour d'autres joueurs, comme David Luiz, Cavani ou Marquinhos, leur présence dans le onze à Londres fait peu de doutes mais il y a peu de chances qu'ils soient tous titulaires aujourd'hui. David Luiz paraît même être le seul titulaire probable du jour puisqu'il il était aligné mercredi contre Monaco, en défense centrale , un poste moins exigeant physiquement, tandis que Cavani et Marquinhos cavalaient en pointe et sur le côté. 

Ceux qui doivent prouver pour Chelsea :

Entre les performances récentes et les déclarations de Laurent Blanc avant le match, quatre noms ressortent clairement du lot, ceux de Van der Wiel, Motta, Pastore et Lavezzi. Les deux premiers n'ont pas joué contre Monaco mercredi soir et ils sont très attendus aujourd'hui. Van der Wiel s'est un peu loupé dernièrement et doit prouver qu'il peut être fiable à Stamford Bridge où un client nommé Hazard va l'attendre. Au milieu, Motta fait son retour et n'a que ce match face à Lens pour montrer qu'il est à 100%, condition annoncée comme sine qua non pour jouer à Londres. Et alors qu'ils ne jouent pas au même poste, les deux hommes vont donc être en concurrence indirecte. Si Motta se révèle d'entrée au niveau attendu, notamment physiquement, cela signifie que David Luiz va retourner en défense centrale et très probablement envoyer Marquinhos sur l'aile droite, à la place de Van der Wiel. Mais le Hollandais peut aussi faire pencher la balance dans son sens en sortant une excellente prestation, montrant que sa forme du moment est meilleure que celle de l'Italien. 

Cette concurrence indirecte n'existe pas vraiment entre Lavezzi et Pastore. Les deux hommes se battent pour le même poste, celui de troisième attaquant, et ils le savent. Laurent Blanc a longuement parlé hier du match qui les oppose, mettant l'efficacité et la forme du moment au cœur du débat. Le journal Le Parisien de ce matin a traduit les déclarations du coach parisien comme une avance de Pastore sur Lavezzi, ce dont on peut douter à la lecture des propos, la hiérarchie entre les deux Argentins pouvant être remise en cause d'une phrase à l'autre. En effet, Pastore n'a pas été plus efficace que Lavezzi mercredi avec un poteau et une énorme occasion gâchée tandis qu'il est sorti souffrant du mollet droit, mettant ainsi en doute sa condition physique à quelques jours du match le plus important de la saison. Aujourd'hui, Pastore étant annoncé comme préservé, seul Lavezzi devrait jouer et c'est à lui d'être enfin décisif. S'il ne l'est pas, cela sentira effectivement mauvais pour lui, mais il ne pourra s'en prendre qu'à lui-même.

Ceux qui veulent exister pour la suite :

Ils savent d'ores et déjà qu'ils ne joueront pas mercredi soir, pas assez mûr ou trop limités pour un match de cette envergure. Pour eux, et s'ils jouent aujourd'hui, c'est un match comme les autres, un de ceux où ils doivent s'appuyer sur ce temps de jeu soudain pour montrer qu'ils peuvent être plus qu'un nom qu'on élimine immédiatement du onze de départ dès que la Champions League arrive. On retrouve notamment dans ce cas Zoumana Camara (relancé il y a 15 jours contre Toulouse), Rabiot (le bouche-trou du milieu de terrain) ou encore Bahebeck (le seul ailier de l'effectif). Avec le turnover et les joueurs à protéger, ils devraient avoir du temps de jeu cette après-midi et pour eux, c'est bien le match le plus important du moment.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

vendredi 30 octobre

jeudi 29 octobre

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux