Article 

Le match, les espaces laissés, Marquinhos, les axes de progression, etc, la conf' de Tuchel après PSG/Monaco (3-3)

Publié le lundi 13 janvier 2020 à 1:42 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel assez taquin qui s'est présenté devant la presse ce dimanche soir après PSG/Monaco (3-3). L'entraîneur parisien est revenu sur les défaillances collectives constatées, les bons points aussi, et il se projette déjà sur la suite en voyant de nombreux axes de progression dans cette partie.

Comment expliquer les espaces laissés à Monaco ?

« La raison ? Je ne sais pas mais on a donné trop d'espaces, c'est clair. On a eu beaucoup d'occasions mais eux aussi. Quand on attaque, on doit protéger des espaces où on peut arrêter les contre-attaques avant qu'elles ne commencent. On ne l'a pas fait de manière précise. Ils ont la qualité pour sortir et trouver des solutions sous pression. Si on perd des ballons faciles dans des espaces dangereux et qu'on ne ferme pas les espaces qu'il nous faut protéger quand on attaque, c'est un problème face à un adversaire qui sait faire des contre-attaques. C'est comme ça mais c'est bien car c'est exactement le genre de match dont on avait besoin pour analyser, grandir, progresser, s'améliorer. »

Une explication sur son coaching ?

« C'était Pablo pour Angel et Paredes pour Verratti. Pourquoi ? Car j'ai confiance en mes 16 joueurs pour jouer ce match-là. Quand je peux changer et donner une nouvelle énergie avec des gars frais, je le fais. Je voulais donner une impulsion. »

Du plaisir pris dans ce match vu du banc ?

« Non. C'était un peu trop ouvert pour moi mais je ne suis pas en colère car je sais que, normalement, si un match est très ouvert, ça nous donne des possibilités d'avoir des occasions et des transitions. On a retourné le match à 3-2 en notre faveur, on a eu des occasions avec Neymar et Kylian pour fermer le match et mettre le 4e but, de grandes occasions. Normalement, c'était fini avec un quatrième. On a mieux contrôlé le match en seconde période, beaucoup mieux, mais on n'a fait qu'un match nul. Je savais avant que Monaco est une bonne équipe, avec de grandes qualités offensives. On devait jouer de façon très attentive mais ce n'était pas un match pour en profiter quand c'est ouvert comme ça. Concéder autant d'occasions qu'aujoud'hui, c'est trop mais on doit admettre la qualité de Monaco. On n'a pas été précis dans la couverture, on n'a peut-être pas été assez costauds dans les duels en un contre un donc ils nous ont créé des problèmes. C'est ce dont nous avions besoin. C'était nécessaire de gagner, on fait un match nul, on accepte et on continue. »

Le duo Gueye / Verratti vraiment complémentaire ?

« Vous pensez différemment ? Qu'ils ne sont pas complémentaires ? Est-ce que vous pensez que je vais titulariser les deux si je pense qu'ils ne sont pas complémentaires ? Cela n'a pas de sens non ? »

Ce qu'il a pensé des replis défensifs de ses attaquants :

« Après le 6-1 contre Saint-Etienne à 10 et le 6-0 contre Linas, tout le monde m'a dit : " Il a trouvé la structure avec les quatre fantastiques (il se repète). Va-t-il jouer à Dortmund comme ça? Va-t-il jouer comme ça en finale de la Ligue des champions ?" Maintenant, on fait 3-3 et je vous ai toujours dit : ce n'est pas la structure le problème, c'est comme on joue. On peut jouer dans tous les systèmes, même en 5-3-2. Si on joue en 4-4-2, on doit faire des choses contre une équipe comme ça et le faire exactement et précisément. Si on ne le fait pas, ils ont la qualité pour sortir de la pression. Je réfléchis toujours à qu'est-ce qu'on fait et comment on le fait, c'est ça la question la plus importante. J'ai toujours dit la même chose et je peux seulement le redire. »

Marquinhos en défense centrale pour ménager Kimpembe ou pour le revoir à ce poste ?

« Pour moi, Marquinhos peut jouer aux deux postes avec un niveau incroyable, c'est un joueur de classe mondiale aux deux postes. Là, on a quelques problèmes puisque Kimpembe était blessé pendant quelques semaiens et Thilo Kehrer, qui a longtemps été blessé, a déjà joué deux fois (en 2020). Donc ce n'était pas le moment de le faire jouer une troisième fois après une blessure. Diallo revient à peine, il n'était pas disponible. Kimpembe était pour la première fois avec l'équipe et c'était le premier match pour Thiago Silva. On a utilisé Marquinhos car c'était la solution logique à ce moment-là mais il est toujours possible qu'on joue avec lui au milieu car il donne beaucoup de qualité, d'énergie et de personnalité à ce poste. Aujourd'hui, c'était nécessaire pour moi de choisir cette solution car les trois défenseurs centraux étaient en post-blessure ou blessés. »

Quels axes de progression après ce match ?

« Je dois revoir le match mais on doit se concentrer sur notre couverture quand on attaque, se concentrer sur nos ouvertures en attaque et notre contre-pressing. Si on joue contre une équioe comme ça à la maison, on doit jouer avec précision et en étant plus costauds dans les duels. Maintenant, on va revoir le match, l'analyser et rester calme. C'est le moment de rester calme. On a gagné huit fois et fait un nul. On a eu la possibilité de gagner, de marquer ce quatrième but pour finir le match. Le troisième but, je ne comprends pas trop pourquoi il n'est pas hors-jeu mais tout le monde m'a dit que c'était la nouvelle règle. Après ça, je dois dire que je ne comprends pas les règles mais ça n'aide pas. Quelques fois, on doit accepter un résultat et un résultat comme ça peut aussi aider pour s'améliorer et jouer de façon plus précise et solide. C'est nécessaire dans un match de ce niveau, de niveau Ligue des Champions. C'est le même niveau en phase de poules. C'est aussi le moment pour essayer en 4-4-2, donner confiance à des joueurs. On doit ajuster, analyser et réessayer mercredi contre la même équipe. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 02 juillet

mercredi 01 juillet

mardi 30 juin

lundi 29 juin

dimanche 28 juin

samedi 27 juin

vendredi 26 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux