Article 

PSG/Lens (4-1) en cinq remarques

Publié le dimanche 8 mars 2015 à 15:44
Retour sur la belle victoire parisienne contre Lens en cinq remarques.

Un réalisme en hausse mais toujours insuffisant

Paris a marqué quatre buts et a donc été meilleur devant les buts que dernièrement, égalant au passage sa meilleure marque offensive de l'année 2015 (4-2 contre Evian). Mais avec à peine quatre buts pour une dizaine d'occasions franches, on ne peut pas dire pour autant que le PSG a été réaliste, le mot clé du moment. Symbole de cette amélioration qui tarde à se manifester, les Parisiens ont touché deux fois les montants, comme mercredi. Et Laurent Blanc a prévenu après le match, le PSG aura moins d’occasions mercredi soir et il faudra donc être meilleur devant les buts, Paris devant absolument marquer pour s’imposer.

Des centres vraiment mauvais ?

Alors que le déroulement du match a laissé penser que le PSG avait été l’auteur d’un nombre incroyable de mauvais centres, Paris s’est pourtant procuré un nombre important d’occasions de cette façon et ce sont parfois plus les joueurs à la réception que les centreurs qui sont à blâmer. En effet, Lavezzi a fourni pas moins de trois occasions franches sur des centres tandis que Van der Wiel a créé quatre chances de cette façon. Les deux joueurs ont certes beaucoup centré (respectivement 7 et 8 tentatives) mais le bilan n’est pas aussi mauvais qu’il en a parfois eu l’air.

Camara, une première en L1 en 2015 :

Alors que le PSG a disputé hier son 43ème match de la saison, Laurent Blanc a aligné une défense presque inédite cette saison puisque seulement vue contre Monaco début octobre. C’était la première titularisation en L1 en 2015 pour Camara et seulement son deuxième match avec Luiz comme partenaire. Malgré un temps de jeu restreint, le défenseur central a une particularité, celle d’avoir eu le plus de partenaires différents dans l’axe cette saison avec Silva, Luiz, Marquinhos, Motta et Kimpembe.

Le meilleur coaching de la saison ?

Avec des entrants qui ont amené deux buts et une passe décisive, Laurent Blanc a plus que réussi son coaching hier, surtout quand on voit le but de Matuidi sur lequel Pastore centre et Cavani s'efface, impliquant en une action les trois remplaçants. 
En terme de statistiques offensives, il s'agit même là du meilleur coaching de la saison. Jusqu’à ce match, les entrants avaient apporté au maximum un but et une passe (le duo Verratti / Bahebeck à Lorient). 

Un des plus larges succès de la saison 

Avec trois buts d'écart en faveur du PSG, la différence de buts a soudainement été boostée et Paris s'est offert un de ses plus gros cartons de la saison à domicile, juste derrière la raclée administrée à Saint-Étienne fin août (5-0). Pour retrouver un écart de trois buts en championnat, il fallait remonter jusqu'à fin octobre face à Bordeaux (3-0), le prochain adversaire des Parisiens. Alors que la différence de buts de l’OL reste pratiquement sa plus grande force du moment, cette soudaine amélioration est une très bonne chose du coté du PSG, dépassé momentanément vendredi soir par l’OM à cause de ce classement parallèle.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

samedi 08 août

vendredi 07 août

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

dimanche 02 août

samedi 01 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux