Article 

PSG/Metz (3-1) en cinq remarques

Publié le mercredi 29 avril 2015 à 10:35
Retour sur la victoire contre Metz en cinq remarques

La machine à marquer toujours en forme :

Le PSG a encore inscrit trois buts ce mardi, confirmant son impressionnante série du moment puisque le PSG en est désormais à sept matches consécutifs avec trois buts d'inscrits ou plus contre des équipes françaises. A domicile, c'est également le 5ème match de L1 d'affilée où les Parisiens inscrivent trois buts. Et dans trois cas sur cinq (Toulouse, Lorient et Metz), la victoire finale était sur le score de 3-1. Cette capacité à marquer permet au PSG de reprendre à l'OL le titre de meilleure attaque de Ligue 1 avec 70 buts en 34 journées, confirmant au passage son statut de seule équipe équipe à plus 2 buts inscrits/match.

Paris encaisse toujours autant

Si le PSG est une machine à marquer, il est également d'une régularité rare en défense et a concédé son habituel but, sur une belle action messine, il faut le reconnaître. Pour retrouver trace d'un match du PSG sans but encaissé, il faut remonter à Bastia/PSG (0-4) en finale de la Coupe de la Ligue le 11 avril dernier, seul match du mois dans ce cas-là. Dans le cadre de la L1, il faut aller jusqu'à Monaco/PSG le 1er mars (0-0). Et pour trouver la trace d'une victoire en L1 sans prendre de but, c'est tout bonnement en janvier qu'il faut chercher, le 30 très précisément, lors de la réception de Rennes (1-0) ! Forcément, le PSG le paye au classement des défenses où il n'occupe que la 4ème place, à égalité avec Lille.

Pastore, successeur de Kalou

Signer trois passes décisives dans un même match est une performance très rare et cela faisait d'ailleurs près de 10 ans qu'un Parisien n'avait pas réussi en L1. En août 2005, Bonaventure Kalou, fraîchement arrivé d'Auxerre, avait réussi cet exploit lors de son premier match officiel, rajoutant au passage un but à sa brillante prestation. Le nom de l'adversaire ? Metz, comme hier... Et en ce 29 avril 2015, une pensée pour Kalou, buteur lors d'une célèbre finale de Coupe de France contre l'OM il y a 9 ans pile (2-1).

Verratti, une faute = un jaune

Marco Verratti a encore écopé d'un carton jaune. Et encore une fois, il s'agissait de sa première faute du match, et même de son unique. Il y a quelques semaines, avant Bastia/PSG, Laurent Blanc s'était plaint du traitement arbitral visant son joueur, expliquant en conférence de presse que Verratti avait pris un avertissement pour chaque faute commise lors des cinq derniers matches. Il va visiblement pouvoir en rajouter un autre...

Paris, seule équipe à plus de deux points par match :

Le « rythme du champion » est évalué en France à deux points/match depuis bon nombre d'années et Lyon respecte d'ailleurs parfaitement cela avec ses 68 points en 34 journées. Problème pour l'OL, le PSG a accéléré dernièrement et est au-dessus avec 2,08 points/match. C'est peu par rapport aux années précédentes mais cela suffit pour être en tête à quatre journées de la fin. Et il faut noter que le PSG a dépassé le fameux rythme du champion seulement depuis la 32ème journée...

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux