Article 

Cavani à l'Atlético Madrid : coulisses d'un transfert avorté (Presse fr./esp.)

Publié le vendredi 31 janvier 2020 à 8:50 par Marius Cassoly
Le feuilleton de l'hiver touche à sa fin : Edinson Cavani ne devrait pas signer à l'Atlético Madrid. Retour sur les coulisses d'un transfert avorté...

Le «jour le plus long» - expression pour décrire les dernières 24 heures du mercato hivernal - devrait plutôt être calme dans les rangs parisiens en ce 31 janvier. Le principal feuilleton, liant Edinson Cavani à l'Atlético Madrid, ne devrait pas se conclure, selon les derniers échos publiés par la presse espagnole et française jeudi après-midi. C'est d'ailleurs dans ces mêmes colonnes que l'on retrouve désormais les premiers éléments d'un transfert avorté. 

Un entourage gourmand

Et la principale raison de l'échec de ce mouvement se trouverait dans l'environnement même de l'attaquant du PSG. Selon la presse espagnole, Walter Guglielmone - demi-frère et agent du joueur - aurait réclamé à l'Atlético une prime à la signature égale au montant du transfert du Matador, s'élevant ainsi entre 15 et 18 millions d'euros, selon les sources, et alors qu'un accord avait déjà été conclu entre les deux parties. Mundo Deportivo développe et explique notamment que l'entourage de Cavani a traité cette opération comme si l'homme de 32 ans était déjà libre, alors qu'il lui reste en réalité encore quelques mois de contrat dans la capitale parisienne. 

Alors que le transfert semble désormais voué à l'échec, les médias espagnols commencent d'ailleurs déjà à se projeter vers la suite : la Cadena Ser indique que les Colchoneros ne semblent pas optimistes concernant une arrivée de l'international uruguayen cet été. De son côté, MD explique qu'il parait compliqué que le club madrilène négocie à nouveau avec l'entourage du numéro 9 cet été, et qu'on se dirigerait alors vers une «vente aux enchères», pour reprendre les mots du quotidien catalan. 

Cavani aurait proposé de réduire son salaire

L'Équipe va dans le même sens et précise qu'aucun contrat n'a été paraphé en vue d'un mouvement l'été prochain. Si le média français n'évoque pas cette fameuse prime à la signature évoquée par ses confrères espagnols (ci-dessus), le journal apporte quelques compléments d'informations sur les coulisses de ce feuilleton. Tandis que le club entraîné par Diego Simeone s'est vu limité financièrement suite à la non-vente de Thomas Lemar, Edinson Cavani aurait proposé de réduire son salaire dans l'optique d'apporter de la marge financière dans le cadre des discussions. En vain. Sa tentative de joindre Nasser Al-Khelaïfi, président de son club, n'aura d'ailleurs jamais aboutie. 

Le marché des transferts se clôture officiellement dans quelques heures et l'optique d'un transfert d'Edinson Cavani - qui pourrait d'ailleurs faire son retour dans le groupe parisien qui reçoit Montpellier ce samedi après-midi (17h30) - se refroidit fortement. L'Atlético Madrid, grand perdant des négociations, s'est replié sur un plan B : l'attaquant polyvalent Yannick Carrasco devrait effectuer son retour dans la capitale espagnole. La fin du feuilleton n'a jamais été aussi proche...

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

mercredi 23 septembre

mardi 22 septembre

lundi 21 septembre

dimanche 20 septembre

samedi 19 septembre

vendredi 18 septembre

jeudi 17 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux