Article 

Igor, le frère de l’ombre d’Emery

Publié le samedi 14 avril 2018 à 11:32 par Julien Peschaux
Le journal L’Equipe du jour présente le frère d’Unai Emery, Igor, ancien journaliste aujourd’hui chargé de préparer les questions de communication de l’entraîneur parisien. Si le frère basque joue un rôle crucial dans le rapport d’Unai avec les médias, il dépasse même parfois sa fonction, étendant son aire d’influence jusqu’au sportif.

Un Emery peut en cacher un autre : Igor, arrivé dans les bagages d’Unai à Paris et présenté aujourd’hui en détails par le journal L’Equipe, est un journaliste de formation avec, comme son frère, un amour pour le football depuis la tendre enfance. Et bien que chargé officiellement uniquement de la communication de l’entraineur basque, il porte évidemment une opinion sur ce qui se passe dans la vie sportive du club et joue un rôle très important dans la manière dont Unai réagit publiquement et en privé.

Le « jeune bourré d’envie et de rêves » qu’était Igor Emery, comme le raconte un ancien confrère journaliste espagnol, est devenu homme d’importance dans l’attitude si spécifique d’Unai devant la presse. On ne sait pas si la démonstration des bouteilles d’eau aux débuts du bail parisien de l’entraineur vient de lui, mais la plupart des anecdotes ou statistiques que peut donner Unai en conférence de presse et qui ont au départ un peu surpris journalistes et même membres du club, émanent bien d’Igor.

Le basque est un travailleur infatigable et s’il est arrivé à Paris en faisant les traductions pour Unai en tant que francophone accompli, aujourd’hui il ne se cantonne plus à ce rôle : on dit le frère influent jusqu’aux décisions d’Unai, lui qui surveille avec une précision intransigeante tout ce qui se dit sur l’entraineur, tout ce que les joueurs expriment sur les réseaux sociaux ou ce que les journalistes commentent. Le journal cite cet exemple du chroniqueur de l’émission L’Equipe du Soir qui avait comparé la stratégie tactique d’Emery un soir de match à celle « d’un enfant de huit ans » et qu’Igor est venu trouver dans les coursives du Parc des Princes pour lui répéter sa phrase en face avant de s’en aller sans un mot.

Igor et Unai Emery à Villarreal il y a une semaine : 

Protecteur de l’ombre d’Unai, Igor a longtemps, apparemment sans succès, cherché la fameuse « taupe » du Camp des Loges. Une bonne note pour un joueur ou une absence de critique d’un dirigeant peut être pour lui la preuve d’informations divulguées à la presse par ces derniers… Rapportant tous les faits et gestes publics des joueurs et du staff, l’omniprésent petit frère prend même un peu trop de place au goût de certains en interne. Les joueurs se sentent observés, ce qui leur déplaît, et l’encadrement du PSG a du mal à supporter la préparation méticuleuse des causeries et conférences de presse d’avant-matches à grands enjeux.

Si le traditionnel habitué du Camp des Loges évoque que c’est surtout parce que « on a du mal à le saisir » qu’Igor peut être mal vu auprès de certains, il raconte également que c’est « plutôt un bon mec avec des valeurs » et qu’il défendrait bec et ongles son frère, dans toutes les situations, parfois même de manière maladroite : le jour suivant la Remontada, il aurait accablé certains journalistes de SMS pour atténuer la responsabilité d’Unai dans la défaite historique.

Le jeune frère profite de la période parisienne de son ainé pour passer ses diplômes d’entraîneur, preuve qu’il s’intéresse toujours autant à l’aspect sportif, et non seulement à la communication. La question de son influence dans les décisions tactiques d’Unai se pose toujours, mais ce qui est certain, c’est que la perception qu’a la sphère médiatique de l’entraineur basque n’est pas des meilleures possibles. A l’image, justement, de cet article du jour de L’Equipe où les journalistes concluent qu’il n’est pas certain que les frères Emery aient réussi leur mission en termes de communication…



News 

Aujourd'hui

samedi 20 octobre

vendredi 19 octobre

jeudi 18 octobre

mercredi 17 octobre

mardi 16 octobre

lundi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux