Article 

Neymar fixé sur sa sanction ce vendredi matin

Publié le jeudi 9 mai 2019 à 10:19 par Jean Chemarin
Pour son altercation avec un supporter de Rennes lors de la récente finale de Coupe de France, Neymar va bientôt être fixé sur son sort. La commission de discipline de la FFF se réunie ce jeudi et devrait communiquer sa décision ce vendredi matin.

Neymar va savoir. Réunie jeudi dernier, la commission de discipline de la FFF avait décidé d'ouvrir une procédure à l'encontre du Brésilien afin d'éclaircir les circonstances de son geste envers un spectateur du Stade de France le 27 avril dernier à l'issue de la finale de Coupe de France perdue par le PSG face à Rennes. La commission fédérale se réunie ce jeudi pour trancher et devrait rendre sa décision ce vendredi matin.

L'éventail de sanctions est très large et peut aller de 2 matches de suspension si la commission estime qu'il s'agit d'un comportement excessif ou déplacé jusqu'à 10 matches s'il considère le geste de Neymar comme un acte de brutalité. Ci-dessous, les différentes sanctions possibles pour Neymar au vu des règmements de la FFF :

  • le comportement excessif ou déplacé, décrit à l'article 4 comme «tout propos, geste et/ou attitude dépassant la mesure et/ou hors contexte». Le barème prévoit une sanction de 2 matches de suspension.
  • le comportement intimidant ou menaçant, décrit à l'article 8 comme «tout propos, geste et/ou attitude susceptible d’inspirer de la peur ou de la crainte et tout propos, geste et/ou attitude exprimant l’idée de porter préjudice à l'intégrité physique d'une personne. Toute menace de mort constitue une circonstance aggravante dont il devra être tenu compte dans la détermination du quantum de la sanction.» Si la victime est un spectateur, que l'auteur est un joueur et que cela s'est produit "hors rencontre", le barème prévoit une sanction de 6 matches de suspension.
  • la bousculade volontaire, décrite à l'article 10 comme le «fait d’entrer en contact physique avec une personne en effectuant une poussée susceptible de la faire reculer ou tomber». Si la victime est un spectateur, que l'auteur est un joueur et que cela s'est produit "hors rencontre", le barème prévoit une sanction de 7 matches de suspension.
  • la tentative de brutalité / tentative de coup décrite à l'article 11 comme «l'action par laquelle une personne essaie, par quelque moyen que ce soit, de porter atteinte à l'intégrité physique d'une personne sans y parvenir». Si la victime est un spectateur, que l'auteur est un joueur et que cela s'est produit "hors rencontre", le barème prévoit une sanction de 8 matches de suspension.
  • l'acte de brutalité / coup décrit à l'article 13 comme «l'action par laquelle une personne porte atteinte, par quelque moyen que ce soit, à l'intégrité physique d’une autre». Dans ce cas de figure, il y a plusieurs barèmes en fonction de la blessure ou non de la victime. Si la victime n'est pas blessée et que l'incident s'est déroulé hors-rencontre, le barème prévoit une sanction de 10 matches de suspension.

Selon Le Parisien, Neymar devrait échapper à une lourde sanction. Le fait que le spectateur ait chambré et provoqué les joueurs parisiens avant l'altercation devrait jouer en faveur du Brésilien. Réponse définitive ce vendredi au plus tard. A noter qu'en cas de sanction, cette dernière devrait en théorie s'appliquer à partir de la semaine prochaine, permettant à Neymar d'être disponible pour affronter Angers ce week-end.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 21 mai

lundi 20 mai

dimanche 19 mai

samedi 18 mai

vendredi 17 mai

jeudi 16 mai

mercredi 15 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux