Article 

PSG/Nice (2-1), les performances individuelles

Publié le dimanche 2 octobre 2022 à 1:43 par Philippe Goguet
Le PSG s'est imposé 2-1 face à Nice dans une rencontre équilibrée et avare en occasions dans l'ensemble. Retour sur les performances individuelles des Parisiens au cas par cas.

Donnarumma : Le gardien italien a encaissé son premier but en Ligue 1 depuis le mois d'août mais il n'a pourtant strictement rien eu à faire de la partie et n'est nullement responsable sur le but. A noter une bonne réponse au poing sur un centre tendu et une sortie loin de son but où il a préféré dégager en touche plutôt que de se mettre dans une situation compliquée. 

Mukiele : La petite surprise du onze de départ a connu un match en plusieurs temps, avec tout d'abord un début compliqué marqué par des passes très basiques à la relance et des attitudes défensives douteuses. Il a pris peu à peu confiance et a commencé à aider son équipe par des courses vers l'avant pour casser des lignes ou chasser les adversaires, le tout en montrant plus de choses au niveau technique. Il est malheureusement complètement statique sur le but adverse et moins prompt que Laborde au moment de réagir. Cela ne l'a pas sorti de son match puisqu'il a fini fort. Sa volonté de défendre en avançant est à la base du but de la victoire et il signe un centre en retrait parfait pour Mbappé en fin de course. Il enchaîne ensuite avec plusieurs bonnes interventions défensives. Après plusieurs sorties compliquées, Mukiele a rassuré et montré ses qualités.

Marquinhos : Le capitaine parisien a signé un match complet pour la première fois depuis bien longtemps, ou presque. Car s'il a été dans l'ensemble présent et a dominé son sujet durant tout le match, il s'est bien loupé sur le but adverse en ne voyant pas venir Diop qui change la face de l'action même s'il rate la balle. Auparavant, et notamment en début de partie, Marquinhos avait bien défendu son but et repoussé les rares attaques parvenues jusqu'à lui. Dans la relance, il a été très propre mais n'a pas vraiment pris de risques pour autant.

Ramos : Positionné dans l'axe gauche de la défense comme sur la fin d'OL/PSG avant la trêve, l'expérimenté espagnol a dans l'ensemble vécu un match tranquille vu qu'il a rarement été sollicité défensivement, Nice attaquant surtout via l'autre aile. Dans l'une de ses rares interventions compliquées, il a frôlé le carton jaune en se loupant mais a bien joué le coup. C'est avec le ballon qu'il a finalement été le plus en vue et il a toujours cette capacité à impulser des actions depuis l'arrière, avec ses passes vers l'avant qui font avancer le jeu sans même qu'elles ne semblent géniales.

Hakimi : Le piston droit n'était pas dans un grand soir, même s'il a plaidé une certaine fatigue après le match, et cela s'est ressenti sur bien des aspects. Pas très inspiré à la relance avec des erreurs techniques trop récurrentes, il n'a pas vraiment brillé défensivement non plus avec un nombre non négligeable d'interventions douteuses malgré une bonne tête défensive en fin de match. Cela ne doit pas faire oublier non plus les très bonnes courses offensives de Hakimi car, lorsqu'il parvient à être lancé vers le but dans le dernier tiers du terrain, il devient un tout autre joueur. Problème, son niveau dans les deux tiers précédents en est très loin.

Bernat : Relancé sur le côté gauche, le piston espagnol n'a pas vraiment réussi à saisir sa chance et il n'a tiré son épingle du jeu ni au moment d'attaquer, ni quand il s'agissait de défendre. Dans un PSG coincé loin du but par Nice, il n'a jamais réussi à être une solution pour ses partenaires sur le côté gauche, peinant fortement à l'animer. Défensivement, il a assuré dans un premier temps avant de souffrir sérieusement face à un Atal dans un bon soir. Il est trop loin sur le centre amenant le but et a peiné dans les duels.

Nuno Mendes l'a logiquement remplacé à l'heure de jeu mais il n'a pas fait mieux défensivement pour commencer avant de se reprendre un peu mais a été pris plusieurs fois dans son dos sur des une-deux. Offensivement, il a forcément apporté plus que Bernat mais sa maladresse technique a gâché plusieurs actions.

Ruiz : L'Espagnol était finalement le plus bas des deux milieux axiaux et il n'a pas vraiment su reprendre le très large costume de Verrattti, comme tant d'autres avant lui. L'ancien du Napoli n'est jamais parvenu à organiser la relance ni le jeu depuis l'arrière et il a fait un nombre de passes en retrait bien trop important pour que son match soit positif. Très peu inspiré dans le jeu au moment d'attaquer, il n'a pas été spécialement utile défensivement non plus, avec tout juste quelques ballons récupérés peu avant sa sortie.

Renato Sanches l'a logiquement remplacé et le Portugais a mis quelques minutes pour se mettre dans le match. Alors qu'il commençait à avoir un vrai impact sur la partie avec des prises de balle tranchantes et des passes bien senties, il s'est de nouveau blessé.

Danilo l'a remplacé pour la toute fin de partie, entrant comme il pouvait dans une partie indécise.

Vitinha : Le milieu portugais était finalement dans son rôle habituel à tenter de connecter les attaquants au reste de l'équipe et il y est parvenu de façon alternative au prix d'une énorme débauche d'énergie. Face à un adversaire qui gênait bien son équipe, il a dû beaucoup courir pour parvenir à se retrouver comme toujours un peu partout. Il se retrouve ainsi impliqué sur le but de la victoire en lançant Mukiele dans la surface mais il a n'a pas toujours été aussi inspiré dans ses passes de balle et, à l'image de son équipe, il n'a pas forcément fait les bons choix de façon régulière face à la regroupée défense niçoise.

Messi : Finalement titulaire, l'Argentin a même sorti un premier acte de gala. Il y a évidemment, ce coup-franc superbe qu'il avait lui même provoqué d'un rush qui avait désorganisé toute la défense mais ce n'est qu'une partie de son premier acte très réussi. Très sollicité à la création, il a signé plusieurs passes géniales et a réussi à enchaîner les exploits individuels pour apporter le danger devant. Un peu moins présent dans le jeu et en vue dans les transitions plutôt qu'à la construction après la pause, il a alors été moins brillant mais a signé quelques transmissions brillantes malgré tout. Et quelle première période encore une fois.

Sarabia l'a remplacé pour la fin de partie, il a signé un bon corner pour Ramos mais aussi une vilaine faute sur Thuram.

Neymar : Le Brésilien a vécu un match assez loin de ce qu'il a pu connaître cette saison, avec une première période qui ressemblait à la saison passée : du mal à être trouvé haut sur le terrain, beaucoup de coups reçus inutiles dans les duels et une volonté de toucher le ballon arrêté plutôt qu'en mouvement qui n'aide en rien son équipe. Il s'est peu à peu métamorphosé en meneur de jeu au cours de la seconde période, avec certes plus de balles perdues qu'à l'accoutumée, mais aussi des passes en profondeur régulières qui font du bien à son équipe. Ce costume de meneur plus responsabilisé lui a permis de signer un second acte qui fait oublier le premier.

Ekitike : Titulaire en pointe comme annoncé, le jeune attaquant n'a pas vraiment vécu la rencontre qu'il avait tant attendue. Il a surtout eu à négocier des ballons dos au but et a régulièrement souffert dans les duels même s'il a aussi réussi quelques bonnes actions en appui au cours de la prochaine période. Pas vraiment sur la même page que ses partenaires, il a également fait plusieurs mauvais choix au moment d'entrer dans la défense adverse et a donc eu du mal durant l'heure passée sur le terrain. Plus gênant car dépendant uniquement de lui, il n'a que trop pris la profondeur et n'a pas rendu service à son équipe en décrochant pour toucher le ballon.

Mbappé l'a remplacé pour gagner la partie en une demi-heure et le Français a réussi sa mission avec cette frappe de près victorieuse suite à un centre où il se place bien. Souvent entre le côté gauche et l'axe, il n'a pourtant pas tout réussi lors de son entrée en jeu mais sa volonté permanente d'accélérer le jeu avait déjà permis de faire reculer Nice et de rééquilibrer le rapport de force entre les deux équipes. 


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

Aujourd'hui

dimanche 04 décembre

samedi 03 décembre

vendredi 02 décembre

jeudi 01 décembre

mercredi 30 novembre

mardi 29 novembre

lundi 28 novembre

dimanche 27 novembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee