Article 

Déjà une douzaine de candidatures pour le futur stade du PSG

Publié le vendredi 29 mars 2024 à 22:12 par Jean Chemarin
En quête d'un terrain de 50 hectares pour construire son futur stade, le PSG a sollicité l'aide de la région Île-de-France, qui a déjà reçu une douzaine de candidatures.

Un peu plus d'un mois après la sortie médiatique remarquée de Nasser Al-Khelaïfi, qui déclarait le 8 février dernier vouloir « bouger » du Parc des Princes suite au refus de la mairie de Paris de lui vendre le stade, le PSG a passé la vitesse supérieure en officialisant sa volonté de construire une nouvelle enceinte ailleurs.

Comme révélé par Le Parisien ce vendredi, le PSG a en effet envoyé le 11 mars dernier un courrier au président de la commission d’enquête du schéma directeur environnemental de la région Île-de-France (SDRIF-E) pour confirmer sa volonté de construire un nouveau stade dans un rayon de 20 km autour de la capitale. Le SDRIF-E est en quelque sorte la feuille de route de la région pour l’aménagement de son territoire jusqu'en à 2040 et une enquête publique était en cours jusqu'au 16 mars. C'est pour cette raison que le PSG a envoyé son courrier le 11 mars. Et c'est aussi pour cela que la présidente de la région Valérie Pécresse avait demandé aux communes intéressées de se manifester avant le 16 mars.

La piste Joinville écartée, le maire de Saint-Germain-en-Laye pas intéressé

Selon France Bleu Paris, la région Île-de-France a déjà reçu une douzaine de candidatures spontanées de villes intéressées. Des communes situées un peu partout en Île-de-France et qui ont toutes « des qualités », dixit une source consultée par la radio. Si plusieurs communes ont déjà publiquement fait part de leur envie d'accueillir le futur stade du PSG, aucun prétendant ne se dégage pour le moment selon Le Parisien.

Montigny-le-Bretonneux (Yvelines), Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et Gonesse (Val-d’Oise) font par exemple partie des villes intéressées. La piste Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) a elle été écartée selon le quotidien régional car elle ne remplirait pas le cahier des charges tandis que le maire de Saint-Germain-en-Laye, Arnaud Péricard, a lui fait savoir qu'il n'était pas intéressé, sa ville ne disposant pas à ses yeux d'une offre de transport suffisante. L'élu craindrait également les nuisances de circulation pour ses habitants.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

samedi 13 avril

vendredi 12 avril

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee