Article 

Emery : «J'aurais pu convaincre encore plus certains joueurs de la direction que je souhaitais prendre»

Publié le mardi 11 février 2020 à 12:04 par Jean Chemarin
Dans sa longue interview accordée à France Football, Unai Emery ne s'est pas seulement défaussé sur Thiago Silva ou l'arbitrage, même s'il a beaucoup évoqué ces "détails" qui selon lui gâchent son bilan parisien. L'Espagnol a aussi reconnu sa part de responsabilité, timidement il est vrai, et fait part de certains regrets.

Un an et demi après son départ du PSG, Unai Emery s'est confié à France Football dans un entretien à découvrir en kiosques ce mardi. Outre ses déclarations sur la remontada, l'arbitrage et Thiago Silva, que l'hebdomadaire avait partagées hier, plusieurs autres passages de l'interview de l'Espagnol ont attiré notre attention. FF a notamment demandé à Emery pourquoi il n'avait pas réussi à imposer totalement sa philosophie de jeu à Paris. «Je voulais un 4-2-3-1 car c'était le meilleur système pour Pastore, mais les blessures s'en sont mêlées», a rétorqué Emery

L'Espagnol a ensuite salué sa décision de replacer Blaise Matuidi ailier gauche : «On a beaucoup commenté ce choix mais j'observe qu'il a été champion du monde à ce poste, et qu'à la Juve, il est aussi utilisé ainsi». Concernant le style de jeu en général, Emery estime avoir réussi à le transmettre sur certains matches «comme lors du premier Trophée des champions contre Lyon, en finale de Coupe de la Ligue 2017 contre Monaco, contre le Bayern en phase de poules la seconde année et, bien entendu, lors du huitième aller contre Barcelone, qui est le match qui illustre le mieux la mentalité et le jeu que je voulais pour Paris».

«J'aimais beaucoup Thiago Motta, mais il ralentissait le jeu»

«Mais c'est vrai que je n'ai pas réussi à l'imposer tout le temps», a-t-il concédé, avant d'expliquer cela par le profil de certains joueurs qu'il avait dans son effectif : «Je devais composer avec les caractéristiques des joueurs. Par exemple, j'aimais beaucoup Thiago Motta mais il ralentissait le jeu. Il était fait pour un jeu de possession. Comme je voulais travailler avec lui, j'ai dû m'adapter et revenir à un peu plus de possession. Cela dit, la seconde année, c'était mieux, on jouait vite plus souvent, notamment avec l'arrivée de Mbappé.»

«Je pense que l'on aurait été bien meilleurs avec Ibrahimovic»

Emery a aussi répété tout au long de cet entretien que les «détails» avaient fait basculer son aventure parisienne du mauvais côté. Et quand FF lui demande quelle est malgré tout sa part de responsabilité dans son incapacité à faire pencher ces fameux détails du bon côté, voilà ce qu'Emery répond : «A Paris, la première saison, je pense que l'on aurait été bien meilleurs avec Ibrahimovic qui venait de partir à Manchester United. Et la seconde, on fait une bonne année et il y a la blessure de Neymar. Qu'est-ce que j'aurais pu améliorer ? Convaincre encore plus certains joueurs de la direction que je souhaitais prendre. Ça, oui, c'est vrai.»

Il pense notamment Thiago Silva, qui jouait trop bas selon lui, mais s'en remet encore une fois à ces fameux détails : «Avec certains joueurs comme Thiago Silva, il m'a manqué un petit truc pour les amener à leur point culminant. Mais ce qui a manqué surtout, c'est une qualification en quarts pour que tout le monde soit convaincu. Si on passe Barcelone, je suis persuadé que derrière, on peut fédérer bien mieux. Et quand on voit à quoi ça a tenu... Les fameux détails.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

jeudi 17 septembre

mercredi 16 septembre

mardi 15 septembre

lundi 14 septembre

dimanche 13 septembre

samedi 12 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux